Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
« Qu’on donne la possibilité à Khalifa Sall de battre campagne »
04/01/2019 à 12h25 par T. Adj

(Dakar) La candidature de Khalifa Sall à l’élection présidentielle du 24 février 2019, ne fait plus l’objet d’aucun doute dans le camp de ses partisans, cela malgré la décision de la Cour Suprême, rendue hier confirmant sa condamnation à 5 ans de prison pour escroquerie. Face à la presse, ce vendredi, ils ont affirmé avec force que rien ne peut s’opposer à sa candidature. Ce qu’ils demandent, maintenant au pouvoir, c’est de lui permettre d’exercer son droit de battre campagne comme tous les autres candidats à la présidentielle.

Selon son mandataire, Boubacar Thow Bâ, la candidature de Khalifa Sall à la présidentielle ne fait plus débat. Car à l’en croire, aucune décision judiciaire n’a prononcé à l’encontre de M. Khalifa Ababacar Sall une privation de droits civiques et politiques. Ni le jugement du Tribunal Correctionnel de Dakar du 30 mars 2018, ni l’arrêt de la Cour d’Appel du 30 Août 2018, ni l’arrêt de la Cour Suprême du 03 Janvier 2019 n’ont prononcé une privation des droits civiques et politiques contre Khalifa Ababacar Sall.

En conséquence, même si l’arrêt de la Cour Suprême du 03 janvier 2019 avait un caractère définitif, ce qui n’est pas le cas, il ne pourrait pas constituer un obstacle judiciaire à la candidature de Khalifa Sall.

La procédure pénale poursuivie contre Khalifa Sall n’est pas, en tout état de cause, terminée du fait que six pourvois en cassation qu’il a formés ne sont pas encore jugés.

Chacun de ces pourvois est susceptible, à terme, d’avoir une incidence sur l’issue de la procédure pénale.

En définitive, l’arrêt de la Cour de la Suprême du 03 Janvier 2019 n’entache en rien l’éligibilité de M. Khalifa Ababacar Sall qui reste candidat à l’élection présidentielle du 24 Février 2019.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Affaire passeport Laurent Gbagbo : voici les conditions posées par Ouattara

22/11/2020

Affaire passeport...

L'affaire du passeport de l'ancien président ivoirien...
Le p0rn0 est-il mauvais pour la santé?

22/11/2020

Le p0rn0...

Le p0rn0 est-il mauvais pour la santé?...
Robert Malm parle de son passage au sein des éperviers

22/11/2020

Robert Malm...

Robert Malm parle de son passage au...
Mo Gates descend les joueurs sénégalais : «Je pèse plus de 130 millions de dollars... »

22/11/2020

Mo Gates...

L’entrepreneur sénégalais vivant aux États-Unis, Mo Gates,...
Togo :  La conseillère municipale Dédé Akpédjé Messan primée

22/11/2020

Togo : ...

Elle fait sans aucun doute partie de...
Togo :  Un homme retrouvé mort à Dapaong

22/11/2020

Togo : ...

Les habitants de la ville de Dapaong...
Série «Infidèles» : L’ONG saisit à nouveau le CNRA concernant les dérives verbales...

22/11/2020

Série «Infidèles»...

Mame Mactar Guèye, président de l’ONG Jamra,...
Présidentielle aux Etats-Unis: Voici pourquoi Vladimir Poutine n'a pas encore félicité Joe Biden

22/11/2020

Présidentielle aux...

La victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine...
Wally Seck et son fils se baladent, dansent dans les rues de New York (Vidéo)

22/11/2020

Wally Seck...

  Wally Seck est bien une star...
Robert Lewandowski honoré par les supporters polonais

22/11/2020

Robert Lewandowski...

Robert Lewandowski honoré par les supporters polonais...
France/ L’Avocat de Ouattara en colère contre Macron et son ministre de l’Intérieur

22/11/2020

France/ L’Avocat...

L’Avocat d’Alassane Ouattara, Me Jean-Pierre Mignard n’est...
Décès de Sidy Diallo: quand l’hommage de Fernand Dédeh se transforme en cassement de « papots »

22/11/2020

Décès de...

Après le décès de Sidy Diallo, Fernand...
Mamadou Touré, Ministre de la Jeunesse: “Si Gbagbo vient, Affi ne peut plus être président du FPI”

22/11/2020

Mamadou Touré,...

Ministre de la Jeunesse et de la...
Bénin : des agents EBOMAF sans salaire depuis 7 mois

22/11/2020

Bénin :...

L’heure est grave. Des travailleurs de l'entreprise...
Augustin Sidy Diallo est décédé.

22/11/2020

Augustin Sidy...

Augustin Sidy Diallo est décédé. Le président...
Après le soutien de Macron à Ouattara, quelle stratégie réelle pour Bédié pour la poursuite de la lutte ?

22/11/2020

Après le...

L’opposition ivoirienne avec Bédié semble tétanisée par...
Extradition : Soro répond, « ne m’arrivera que ce que Dieu aura permis. Pour l’heure continuons notre combat »

22/11/2020

Extradition :...

Guillaume Soro se prononce sur son extradition...
Yamoussoukro : 8 élèves du CAFOP enlevés par des Forces de l’ordre

22/11/2020

Yamoussoukro :...

Selon Théodore Zadi, huit élèves du Cafop...
Nigeria : un mort et plusieurs personnes enlevées dans l’Etat de Kaduna

22/11/2020

Nigeria :...

Des individus non identifiés ont attaqué une...
Moussa Tchangari de la société civile au Niger : « l’interview de Macron est une insulte à notre intelligence collective »

22/11/2020

Moussa Tchangari...

Moussa Tchangari se prononce sur l’interview du...

(Dakar) La candidature de Khalifa Sall à l’élection présidentielle du 24 février 2019, ne fait plus l’objet d’aucun doute dans le camp de ses partisans, cela malgré la décision de la Cour Suprême, rendue hier confirmant sa condamnation à 5 ans de prison pour escroquerie. Face à la presse, ce vendredi, ils ont affirmé avec force que rien ne peut s’opposer à sa candidature. Ce qu’ils demandent, maintenant au pouvoir, c’est de lui permettre d’exercer son droit de battre campagne comme tous les autres candidats à la présidentielle.

Selon son mandataire, Boubacar Thow Bâ, la candidature de Khalifa Sall à la présidentielle ne fait plus débat. Car à l’en croire, aucune décision judiciaire n’a prononcé à l’encontre de M. Khalifa Ababacar Sall une privation de droits civiques et politiques. Ni le jugement du Tribunal Correctionnel de Dakar du 30 mars 2018, ni l’arrêt de la Cour d’Appel du 30 Août 2018, ni l’arrêt de la Cour Suprême du 03 Janvier 2019 n’ont prononcé une privation des droits civiques et politiques contre Khalifa Ababacar Sall.

En conséquence, même si l’arrêt de la Cour Suprême du 03 janvier 2019 avait un caractère définitif, ce qui n’est pas le cas, il ne pourrait pas constituer un obstacle judiciaire à la candidature de Khalifa Sall.

La procédure pénale poursuivie contre Khalifa Sall n’est pas, en tout état de cause, terminée du fait que six pourvois en cassation qu’il a formés ne sont pas encore jugés.

Chacun de ces pourvois est susceptible, à terme, d’avoir une incidence sur l’issue de la procédure pénale.

En définitive, l’arrêt de la Cour de la Suprême du 03 Janvier 2019 n’entache en rien l’éligibilité de M. Khalifa Ababacar Sall qui reste candidat à l’élection présidentielle du 24 Février 2019.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire