Quelle cryptomonnaie choisir ?

La monnaie virtuelle suscite aujourd’hui, la curiosité et l’intérêt de nombreuses personnes. Dans la multitude de cryptomonnaies utilisées, il est très difficile d’établir un choix de cryptomonnaie pour le fait qu’ils ne partagent pas les mêmes raisons d’utilisation.

Certaines monnaies virtuelles sont prioritairement utilisées comme des actifs d’investissement et d’autres encore comme une monnaie d’échange. Le bitcoin (BTC), l’Ethereum, le Litecoin et le Tether en sont les modèles les plus populaires.

Nous vous amenons à travers cet article, à la rencontre de ces monnaies virtuelles les plus connues. Après quoi, vous sauriez mieux laquelle de ces cryptomonnaies choisir.

Le Bitcoin

Sommaire

Le Bitcoin est la toute première monnaie virtuelle créée en 2009 par une personne dont la véritable identité demeure jusqu’à aujourd’hui cachée. Cette monnaie est en réalité codée par des chiffres sous le principe du blockchain, à l’instar de tous les restes de monnaies cryptographiques. Pour entrer en possession des bitcoins certaines plateformes comme le Bitcoin Prime app permettent d’en acheter.

À lire aussi :
Cryptomonnaie : Une fois de plus, le bitcoin dépasse la barre des 60.000 dollars

Le bitcoin figure parmi les principales cryptomonnaies les plus échangées sur le marché et est d’ailleurs celui qui a la plus forte valorisation. Il donne la possibilité à ses utilisateurs de transférer facilement de l’argent à travers le monde et d’investir assez rapidement dans la cryptomonnaie.

En outre, pour bon nombre d’investisseurs prennent le Bitcoin comme l’or, c’est-à-dire comme une valeur de refuge, un investissement qui permet de contourner les inflations. Pourtant, la valeur du bitcoin demeure flexible, ce qui fait de l’investissement dans le bitcoin un investissement à risque.

L’Ethereum

L’Ethereum tout comme le bitcoin, reste sous le principe du blockchain. Cette cryptomonnaie est en réalité basée sur un logiciel open source. La démarche pour créer l’Ethereum en abrégé (ETH) est très similaire à celle du Bitcoin.

En effet, pour créer un Ethereum, les mineurs doivent à partir de ce logiciel résoudre une suite d’opérations qui permettra de créer de nouveaux blocs sur la chaine de bloc (blockchain) et de valider des actions. A chaque déblocage, la monnaie bénéficie d’un jeton appelé Éther.

À lire aussi :
Tech: Ce que vous devez savoir sur les cryptomonnaies

Le logiciel open source était créé au départ pour pouvoir utiliser la blockchain à d’autres usages que la création du Bitcoin. Contrairement au Bitcoin qui a un nombre épuisable de jetons, l’Ethereum quant à lui ne connait pas de limite définie.

Aussi, l’Ethereum est la monnaie virtuelle qui seconde le Bitcoin en termes de valeur. La plupart des investisseurs misent sur l’Ethereum pour l’avantage qu’il possède de donner de la valeur à l’ensemble des cryptomonnaies.

Le Binance Coin

Avec une capitalisation de près de 90 milliards, le Binance Coin se présente comme la troisième cryptomonnaie derrière respectivement l’Ethereum et le Bitcoin.

Le Binance Coin est une création de la Binance Exchange, la première plateforme de cryptomonnaie en termes de volume d’échange. Les différences majeures avec les autres cryptomonnaies se trouvent au niveau du fait que cette monnaie virtuelle connait une destruction fréquente de ses jetons (tokens) dans le but de stabiliser sa valeur.

Ajouté à cela, il est quasiment impossible d’échanger un Binance Coin contre une monnaie physique (euro, dollar) subit régulièrement une réduction de sa masse monétaire.

À lire aussi :
Cryptomonnaie: l’Altcoin, qu’est-ce que c’est ?

Le XRP

La cryptomonnaie XRP appartient à la plateforme d’échange ou de paiement Ripple. C’est une plateforme qui permet de convertir une monnaie en n’importe quelle autre monnaie classique ou numérique.

Grâce à cette plateforme, il est donc possible de manipuler d’autres monnaies à partir d’une autre et notamment à partir du XRP. Par conséquent, le XRP fait figure de moyen de paiement simple et rapide.

En revanche, le XRP ne s’appuie pas sur le principe du blockchain comme les monnaies précédentes. Bien au contraire, le XRP se base sur le Hash Tree, une structure de bases de données. De ce fait, il devient impossible de miner du XRP et son nombre maximum est fixé à 100 milliards.

Conclusion

D’un point de vue légal, les cryptomonnaies sont loin d’être stables. Il court un haut risque de volatilité du fait de cette instabilité légale. En outre, l’investissement dans les cryptomonnaies doit se faire de manière prudente sous la maitrise du domaine.

 

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Mots clés:

Laisser votre commentaire