Que vient faire Wagner au Mali ?


Video player

Que vient chercher la société privée de militaires Wagner au Mali ? La question est sur beaucoup de lèvres depuis la chute de l’ex-président malien Ibrahim Boubacar Keita en 2020 (mort ce 16 janvier 2022). Ce groupe connu pour sa capacité à intervenir dans des zones de conflits mais à commettre aussi des bavures n’inspire pas confiance à tout le monde.

Ses premiers détracteurs sont l’Union européenne de façon générale et la France de façon particulière. Plusieurs pays de la CEDEAO et de l’UEMOA ne veulent pas en entendre parler. Ils sont pour la plupart des anciennes colonies françaises et préfèrent continuer par travailler avec la France. Il y a des accords cinquantenaires, plus cachés les uns que les autres. Appelons un chat, un chat.
Wagner est donc accusé d’être un creuset de mercenaires russes proches du président Vladimir Poutine. Ce dernier balaie tout lien avec cette « milice » comme certains l’appellent du revers de la main. Même s’il n’aime pas évoquer le sujet, il considère quand même que ces types de groupes permettent « de réaliser des objectifs nationaux sans faire appel à la participation directe de l’Etat russe ».
Wagner n’a d’ailleurs aucune existence légale en Russie selon des sources concordantes. Les violations de droits humains que l’ONU lui impute sont restées impunies du fait du vide juridique concernant les sociétés paramilitaires. C’est donc une société finalement « fantôme ».

Wagner pour sécuriser le Mali

 

Depuis 2012, le Mali va mal. Des groupes terroristes contrôlent au moins 2/3 du territoire en commençant par le nord. Le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et d’autres combattants rentrés de Libye font la loi. Le Groupe de soutien aux musulmans et à l’Islam, l’Aqmi, ils sont nombreux à vouloir imposer la charia, une loi très rigoureuse d’Islam caractérisée par la suppression du football, de l’école, de la musique, bref de tout ce qui a trait à la culture occidentale. Amputations, lapidations et punitions en public sont légions.

Tous les efforts entrepris par les différents gouvernements semblent ne pas vraiment porter de fruits. Assassinats répugnants, meurtres à tout va, les groupes djihadistes font la loi, la pluie et le beau temps en séquestrant aussi ceux qu’ils peuvent.
Avec 2 coups d’Etat orchestrés et réussis par le colonel Assimi Goita entre 2020 et 2021, le Mali s’est plus que jamais rapproché de la Russie. La colère est donc montée du côté de la communauté internationale. Wagner a été sollicité pour sécuriser le Mali dans un contexte où la France a commencé par retirer progressivement ses troupes dans le cadre de l’opération Barkhane. La venue de Wagner pousse la France à brandir la menace de retirer ses troupes, un retrait qui a déjà commencé.
Wagner a déjà fait ses preuves en Centrafrique, en Ukraine, en Russie et en Lybie , des champs de bataille où sa réputation n’est pas toujours bonne. Malgré tout, les autorités maliennes parlent de l’appui d’autres « partenaires » quand d’autres personnes évoquent la présence d’instructeurs russes. Jusque-là, personne n’a aucune preuve formelle de la présence de Wagner. Néanmoins, RFI a fait savoir que 450 hommes armés de Wagner seraient déjà sur le sol malien dont 200 à Ségou à environ 200 km de Bamako, la capitale malienne.

La nature a horreur du vide

Il faut le dire ouvertement. Wagner vient combler le vide laissé par les forces étrangères. La Suède quittera la force Takuba (Mali) après avoir signé un accord de 2 ans qui arrive à expiration cette année. Ceci dit, les autorités françaises rassurent que ce départ n’a rien à avoir avec la crise actuelle du Mali.
Le Mali a forcément besoin de l’aide d’autres puissances pour tenir. Et pour cela, toutes les cartes sont bonnes à utiliser. A y voir de près, c’est ce que cherche à faire le gouvernement de la transition qui, aux yeux de la CEDEAO ou de l’UEMOA n’a pas cette légitimité car les élections présidentielles promises en février 2022 sont dans une certaines mesures, reportées. La junte veut faire encore 6 mois et 5 ans au pouvoir comme le recommande les assises nationales remontant à décembre 2021.
Tout porte à croire que les autorités maliennes sont décidées à travailler avec la Russie. Les sanctions et pressions tant des institutions sous-régionale qu’internationale (ONU) ne semblent pas dissuader la junte. Le véto de la Chine et de la Russie face aux sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU montrent à suffisance que le Mali peut compter sur elles.
A cette allure, la communauté internationale devra se dire qu’une coopération est meilleure qu’une guerre. 4800 soldats français interviennent dans la bande sahélo-saharienne au nom de Barkhane dont 2500 au Mali en ce début d’année. Pour Paris, le maintien de la présence militaire ne se fera pas « à n’importe quel prix ». Or, le dessin d’une coopération forcée entre les forces françaises, européennes et russes est déjà assez visible.
Pendant ce temps, les terroristes n’ont pas arrêté leurs attaques en Afrique de l’ouest. Le temps presse.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Que vient faire Wagner au Mali ? Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:,

Laisser votre commentaire