Qatar 2022 / Bilan destructeur : Des ouvriers sont morts des températures élevées lors de la construction du stade

La Coupe du monde 2022 au Qatar continue de susciter une controverse à grande échelle. Auparavant, il a été signalé que les travailleurs migrants payaient 16 dollars par jour pour terminer le projet du stade dans des conditions de travail choquantes et dangereuses.

Les travailleurs migrants qui ont construit le stade au Qatar à temps pour la Coupe du monde 2022 risqueront la mort et gagneront 16 dollars par jour.

Chaque jour avant l’aube, des travailleurs d’Inde, du Bangladesh, du Népal, des Philippines et du Kenya prennent des bus depuis leurs résidences désignées pour travailler dans l’immense stade. Le trajet peut prendre plusieurs heures et la température atteint généralement 102 degrés Fahrenheit.

Le Qatar a été choisi comme le premier pays arabophone à accueillir la Coupe du monde en 2010 et a été censuré après des scandales de corruption et des emplois dangereux dans lesquels des milliers de travailleurs seraient morts en raison des conditions de travail.

Qatar 2022 / Rapports accablants : des travailleurs meurent dans la chaleur en construisant les stades

Mais le match est désormais prévu pour la fin de l’année prochaine, et le gouvernement du Qatar est impatient d’achever la construction du stade concerné.

À lire aussi :
Qatar 2022 : vaccination obligatoire pour tous les visiteurs ?

 

Malgré les protestations de diverses équipes nationales, le « Daily Mail » a déclaré que, malgré le risque de leur vie dans la chaleur suffocante, les travailleurs ne reçoivent toujours que 16 $ par jour.

Un rapport d’enquête sur la réalité publié par Amnesty International a révélé que les travailleurs courent un « énorme risque » en raison du « stress thermique », qui a entraîné un nombre non quantifiable de décès.

La tragédie détaillée dans le rapport concernait six immigrants relativement jeunes dont la cause du décès est encore inconnue.

Qatar 2022 / Rapports accablants : des travailleurs meurent dans la chaleur en construisant les stades

Il s’agit notamment de l’ouvrier du bâtiment de 34 ans Suman Miah (Suman Miah), qui s’est effondré et est décédé l’année dernière sous une température élevée à long terme de 38 degrés Celsius, et Tul Bahadur Gharti, âgé de 34 ans, décédé après avoir travaillé à l’extérieur à 39 degrés Celsius.

 

Sujan Miah, un plombier, est une autre personne décédée dans des conditions météorologiques catastrophiques.L’homme de 32 ans a été retrouvé mort au lit après avoir travaillé à des températures dépassant les 40 degrés Celsius.

À lire aussi :
Qatar 2022 : vaccination obligatoire pour tous les visiteurs ?

Cependant, parce que des descriptions telles que « arrêt cardiaque » sont difficiles à associer aux conditions de travail, entraînant la frustration de la famille du défunt, la cause du décès dans le certificat est encore ambiguë.

Le Dr David Bailey, éminent pathologiste et membre de l’Organisation mondiale de la santé, a expliqué : « En gros, tout le monde finira par mourir d’une insuffisance respiratoire ou d’une insuffisance cardiaque. Si la cause n’est pas expliquée, ces phrases n’ont aucun sens.

Qatar 2022 / Rapports accablants : des travailleurs meurent dans la chaleur en construisant les stades

Sur les 2,7 millions d’habitants, 90 % d’entre eux sont des étrangers, dont beaucoup construisent les infrastructures du pays et n’ont pas encore résolu le problème des conditions de travail inhumaines.

L’Organisation internationale du Travail, une agence des Nations Unies ayant un bureau à Doha, la capitale du pays, a publié vendredi un rapport selon lequel 50 travailleurs migrants de tous horizons sont morts dans des accidents du travail l’année dernière, dont la plupart ont été causés par des chutes ou la circulation. les accidents. Aucune donnée pour les autres années n’est fournie. De plus, il y a eu 38 000 accidents du travail l’an dernier, dont 500 accidents graves. Le rapport n’a pas précisé dans quelle mesure cela était lié à la Coupe du monde.

À lire aussi :
Qatar 2022 : vaccination obligatoire pour tous les visiteurs ?

Les statistiques officielles du Qatar montrent que de 2010 à 2019, 15 021 non-Qataris sont décédés de diverses causes à travers le pays.

Le Conseil suprême pour la livraison et le patrimoine de la Coupe du monde 2022, créé par le gouvernement du Qatar en 2011, a déclaré que depuis 2015, seuls 38 immigrants engagés dans des plans de compétition officiels sont décédés, et 35 d’entre eux ont été classés comme « non liés au travail ».  »

L’instance dirigeante du football international, la FIFA, a déclaré dans un communiqué que la Coupe du monde avait apporté une contribution significative aux conditions de travail du Qatar à travers le Plan de protection des travailleurs du Conseil suprême.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆