Pérou : Pédro Castillo échappe de peu à une destitution


Video player

 

Le président péruvien, Pedro Castillo, a échappé à une destitution par l’assemblée législative dominée par l’opposition du pays après un débat parlementaire de plus de huit heures.

Cinquante-cinq députés ont voté en faveur de la destitution, 54 ont voté contre et 19 se sont abstenus. Les détracteurs du président avaient besoin de 87 voix pour destituer le chef de l’Etat, accusé de corruption et d’incapacité morale.

« Je ferai toujours face à la nation… parce que je suis soumis aux règles d’une procédure régulière », a déclaré Castillo à l’ouverture de l’audience.

Le Congrès a voté pour destituer Castillo, un ancien enseignant d’une famille paysanne, plus tôt en mars pour des allégations de corruption. Il a nié les allégations et les a imputées à des groupes économiques voulant renverser son gouvernement.

« Nous avons été élus démocratiquement et à cet égard, nous n’allons pas décevoir. J’espère que cette page sera fermée aujourd’hui », a affirmé Castillo.

Le vote de destitution a eu lieu dans un contexte de luttes internes au gouvernement qui ont défini les premiers mois du leader de gauche en tant que président.

Castillo a prêté serment en juillet en promettant d’être un champion des pauvres et d’améliorer l’éducation, les soins de santé et d’autres services, mais il a eu du mal à trouver le soutien de certains groupes politiques, y compris ceux représentés au Congrès.

Destituer et même inculper des présidents n’est pas nouveau au Pérou. Chaque président péruvien au cours des 36 dernières années a été pris au piège d’allégations de corruption, et certains ont été emprisonnés. L’un d’eux s’est suicidé avant que la police ne puisse l’arrêter.

En 2018, l’ancien président Pedro Pablo Kuczynski a démissionné avant un vote de destitution, Martin Vizcarra a été destitué en 2020.

Même avant le vote, il y avait des signes que la tentative de destitution de Castillo pourrait s’essouffler au milieu des doutes des parlementaires de l’opposition au sein d’un Congrès très fragmenté. Mais il y avait aussi des signes que Castillo était sous pression alors que les procureurs faisaient une descente au domicile de ses proches faisant l’objet d’une enquête pour corruption présumée.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Pérou : Pédro Castillo échappe de peu à une destitution Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire