Ouganda : 40 ans de prison pour un fonctionnaire accusé de détournement de fonds

L’ancien comptable principal du bureau du Premier ministre, Geoffrey Kazinda, a été condamné à 40 ans de prison. Le fonctionnaire fait face à plusieurs chefs d’inculpation, notamment pour faux, perte financière et conspiration.

La juge Margaret Tibulya, qui a présidé l’affaire, a également ordonné à Kazinda de restituer 19 milliards de shillings soit plus de 96 milliards de FCFA au gouvernement. La juge a également déclaré que le fonctionnaire de la primature ne devrait pas occuper de fonction publique pendant une période de 10 ans à compter de ce 24 septembre 2021, conformément à l’article 46 de la loi anti-corruption de 2009.

À lire aussi :
Ouganda : l’homme “le plus laid” épouse sa 3e femme en grande pompe (photos)

Le tribunal a déclaré que le jugement complet serait mis à la disposition du public car l’un des co-accusés de Geoffrey  Kazinda n’était pas présent au tribunal lorsque le juge a lu sa décision.

 

Pourquoi ce fonctionnaire a été inculpé ?

 

L’accusation a déclaré à la cour qu’en 2008, le gouvernement ougandais et les partenaires de développement ont conclu un accord de financement conjoint concernant le soutien budgétaire au plan de paix, de redressement et de développement pour le nord de l’Ouganda (PRDP). Le PRDP devait être mis en œuvre par le biais du ministère des Finances, de la Planification et du Développement économique et du Bureau du Premier ministre.

À lire aussi :
Camille Makosso : "Ténor doit faire la prison"

Au cours de l’exercice 2011/2012, divers partenaires du développement ont apporté diverses contributions financières sous forme de soutien budgétaire destiné au PRDP. Le gouvernement irlandais a contribué à hauteur de 4 millions d’euros. Le gouvernement danois a contribué à hauteur de 5 millions de couronnes danoises. Le gouvernement suédois a contribué à hauteur de 16 millions de couronnes suédoises.

L’argent a été viré sur plusieurs comptes bancaires de fournisseurs de produits alimentaires et de fonctionnaires qui l’ont renvoyé à Geoffrey Kazinda sans fournir aucun bien ni service. Les fonds n’ont pas été utilisés aux fins pour lesquelles le gouvernement avait convenu avec les donateurs. Le gouvernement a finalement été contraint de rembourser un total de 26,4 millions USD aux donateurs.

À lire aussi :
Cameroun: 800 cas de choléra enregistrés dans une prison

Le comptable Kazinda et ses complices présumés ont été inculpés de 33 chefs d’accusation pour falsification, 33 chefs d’accusation pour avoir causé des pertes financières et trois chefs d’accusation pour conspiration en vue de commettre des délits.

Avec Afrikmag

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire