Des odeurs corporelles à ne pas négliger


Video player

Malgré une bonne hygiène du corps quotidienne et le lavage des vêtements, on peut parfois dégager des effluves désagréables et gênants. Et si les odeurs corporelles liées à la sueur sont normales, d’autres doivent en revanche nous alerter sur notre état de santé. Cancer, diabète, ulcère, etc. Rappelons en effet que de nombreuses maladies peuvent être dépistées grâce à leur signature olfactive.

Il ne faut donc pas hésiter à surveiller les odeurs que vous dégagez, surtout lorsqu’elles deviennent fortes et gênantes. Dans les colonnes du Sun, Giulia Guerrini, pharmacienne, revient sur les cinq types d’odeurs qui doivent vous pousser à consulter rapidement. 

D’où les odeurs corporelles viennent-elles ?

En passant par les pores de la peau, la transpiration s’échappe des glandes sudoripares, servant ainsi deux fonctions : le maintien de la température du corps et l’évacuation des toxines et déchets du métabolisme. Dès la naissance, notre corps est entièrement parcouru de glandes eccrines constituées d’eau et de sel, et non odorantes.

Ensuite, à la puberté, on développe des glandes apocrines au niveau des plis (aisselles, seins, pieds, anus ou encore cuisses). Or, ces glandes sont quant à elles odorantes à cause des bactéries et champignons qui y prolifèrent, favorisés par l’humidité ainsi que la macération (par exemple si on porte du synthétique qui ne laisse pas la peau respirer ou des vêtements et chaussures trop serrés).

mauvaises odeurs senteur - Des odeurs corporelles à ne pas négliger
Crédits : iStock

Notez par ailleurs que selon l’Observatoire de la santé, il existe deux origines possibles pour les odeurs. Les odeurs primaires  sont liées à la génétique, l’hygiène ainsi que l’alimentation qui modifie les odeurs de la peau. Les odeurs secondaires sont quant à elles des effets secondaires de nombreuses pathologies.

Quelles odeurs corporelles peuvent indiquer un problème ?

1) Les changements d’odeur corporelle très soudains

Comme l’explique Giulia Guerrini dans les colonnes du Sun : « Bien que le manque d’hygiène et la transpiration excessive soient les plus étroitement associés à l’odeur corporelle, des changements dans votre alimentation, votre environnement, vos hormones et vos médicaments peuvent également la perturber ». Selon la spécialiste, mieux vaut ne pas prendre les changements importants à la légère, notamment s’ils sont persistants. Elle explique également que des symptômes tels que des sueurs froides ainsi que des transpirations irrégulières et nocturnes doivent donner lieu à une consultation avec un médecin généraliste.

2) Des odeurs corporelles rappelant le fromage au niveau des parties intimes

iStock 1284382264 - Des odeurs corporelles à ne pas négliger

Crédits : iStock

Au niveau des organes génitaux, on peut parfois observer du smegma, une substance blanche et pâteuse dont la forte odeur désagréable n’est pas sans rappeler celle du fromage. Touchant aussi bien les hommes au niveau du sillon balanopréputial que les femmes au niveau des plis de la vulve et autour du clitoris, il résulte de « l’accumulation des cellules mortes de la peau, des huiles et de l’humidité autour des organes génitaux d’une personne », détaille la pharmacienne. Elle explique par ailleurs que si un lavage quotidien à l’eau tiède ne suffit pas et que l’on constate d’autres symptômes tels que des rougeurs ou un gonflement, il ne faut pas tarder à consulter.

3) Une odeur de poisson au niveau du vagin

iStock 1279760349 - Des odeurs corporelles à ne pas négliger

Crédits : iStock

Les pertes blanches sont naturelles et non préoccupantes. En revanche, un vagin qui sent le poisson est généralement un signe d’infection. Comme l’explique la spécialiste, « la vaginose bactérienne est une inflammation causée par une prolifération de bactéries présentes dans le vagin ». On peut alors constater une substance blanc grisâtre aqueuse et malodorante. Il convient alors de consulter son médecin ou gynécologue de manière à traiter efficacement l’infection. La spécialiste conseille par ailleurs la prise de probiotiques. Ils peuvent en effet « prévenir la vaginose bactérienne en travaillant pour restaurer l’environnement naturel dans le vagin ».

4) Des pertes malodorantes au niveau du mamelon

iStock 1321026046 - Des odeurs corporelles à ne pas négliger

Crédits : iStock

Selon Giulia Guerrini, « si vous êtes un homme et que vous avez des écoulements de mamelons, vous devez contacter immédiatement votre médecin généraliste, car les écoulements de mamelons, quels qu’ils soient, ne sont pas normaux chez les hommes. Cela peut être légèrement moins alarmant chez les femmes, mais cela vaut la peine de connaître les signes à surveiller ». En l’occurrence, une mauvaise odeur est l’un des signes les plus révélateurs d’un problème de santé à surveiller. Toutefois, des gonflements, des rougeurs ou encore la présence de sang dans l’écoulement doivent aussi motiver une consultation très rapide chez un médecin. Cela peut en effet être un signe de cancer.

5) La mauvaise haleine constante… à ne pas négliger non plus !

mauvaise haleine bouche sent mauvais - Des odeurs corporelles à ne pas négliger

Crédits : iStock

Avoir ponctuellement une mauvaise haleine est normal. Cela peut ainsi aussi bien survenir au réveil qu’après un repas à base d’aliments qui favorisent l’halitose. Toutefois, si les mauvaises odeurs buccales persistent, mieux vaut en parler à son médecin et/ou son dentiste. En effet, ces mauvaises odeurs désagréables pour soi et son entourage peuvent alors indiquer des problèmes de caries, la présence d’un abcès ou encore une infection des gencives.

Cela peut aussi faire suite à une affection ORL (sinusite chronique, angine, etc.) ou pulmonaire ou résulter de troubles digestifs non traités (reflux gastro-œsophagien, ulcère gastroduodénal, maladie du foie…). C’est également un symptôme connu en cas de problème endocrinien (diabète, etc.) ou d’une maladie rénale chronique. Pour éviter que la situation ne s’aggrave, une consultation s’impose !

Quid des odeurs de pieds ?

Avoir les pieds qui sentent mauvais n’est pas un alarmant. Emprisonnée toute la journée dans des chaussettes ou des chaussures, la sueur a en effet tendance à vite macérer et produire de mauvaises odeurs. Pour l’éviter, bannissez les chaussures en synthétique et en plastique. Privilégiez également les chaussettes en coton et autres matières naturelles plus respirantes. Enfin, les astuces ne manquent pas pour combattre les odeurs et la transpiration excessive, à commencer par l’acide borique.

Pour avoir plus d’astuces, cliquez ici

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Des odeurs corporelles à ne pas négliger Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:

Laisser votre commentaire