Centrafrique : de nouveaux massacres imputés à des hommes armés


Video player

Des dizaines de civils et de soldats ont été tués en République centrafricaine lors d’une attaque menée par des hommes armés dans le nord-ouest du pays d’Afrique centrale.

Il s’agit d’un nouveau drame en République centrafricaine : environ 30 civils et deux militaires ont été tués après une attaque de groupes armés dans le nord-ouest. Selon des informations, ce mercredi 1er décembre, les autorités locales ont indiqué que le drame s’est produit dans la nuit de dimanche à lundi.

« Des combattants rebelles des organisations 3R (Retour, Réclamation, Réhabilitation) ont lancé simultanément des attaques contre l’armée et les civils dans les villages de Kaïta et Bayengou dans le comté de Bocaranga », a déclaré Dieudonné Youngaïna au gouverneur de l’Ouham-Pendé Anadolu que son emplacement est devenu une cible d’attaques de groupes armées.

L’attaque a eu lieu près de la frontière avec le Cameroun dans le nord-ouest de la République centrafricaine et a duré plusieurs heures. « une trentaine de civils et deux éléments des FACA » et « poussé plusieurs Centrafricains à fuir les villages de Kaïta et Bayengou pour se réfugier au Cameroun »,

Dans la soirée des mercredi 17 et jeudi 18 novembre, ces insurgés 3R ont attaqué des véhicules des FACA (Forces armées centrafricaines) dans une embuscade à environ 450 kilomètres de Bangui.

L’attaque a coûté la vie à sept soldats centrafricains.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Centrafrique : de nouveaux massacres imputés à des hommes armés Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire