En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

Neutralisation d’un haut cadre de « Daech » au Burkina Faso par l’armée



 

L’armée burkinabè a récemment annoncé une victoire significative dans sa lutte contre le terrorisme au Burkina Faso en neutralisant Harouna Oulel, alias Abdel-Malick, le numéro deux de la branche de « Daech » dans le pays. Cette opération, qui a eu lieu dans la région du Sahel le 21 janvier 2024, a été couronnée de succès, mettant fin à la menace que représentait ce haut responsable.

Harouna Oulel était recherché intensément, avec une prime de 150 millions de FCFA sur sa tête. Sa neutralisation marque une avancée significative dans la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso, renforçant la sécurité et contribuant à la restauration de l’intégrité territoriale, en particulier dans la région nord du pays.

Lire aussi : Tanzanie : Manifestation d’envergure contre des réformes électorales contestées

Le déroulement de l’opération a été minutieusement planifié. Le 21 janvier, Abdel-Malick quitta la zone des trois frontières en direction de la commune rurale de Markoye, dans la province de l’Oudalan. L’armée burkinabè, agissant sur des renseignements précis, localisa son convoi composé de plusieurs combattants terroristes à motocyclettes et d’un pick-up.

Bab63B25 0Kwnsq3Vv7Thr11Vbik81B

Les forces armées burkinabè, en utilisant des appareils de l’armée de l’air, ont repéré le convoi pendant une pause sous des arbustes et ont lancé une attaque aérienne ciblée. Les résultats au sol font état de cinq terroristes, dont Harouna Oulel, tués, et quatre autres blessés. Des motocyclettes et du matériel militaire ont également été détruits au cours de cette opération réussie.

Cette victoire témoigne de l’engagement et de l’efficacité des forces de sécurité burkinabè dans la lutte contre le terrorisme, un défi persistant dans la région du Sahel. La neutralisation d’un haut cadre de « Daech » renforce la détermination du Burkina Faso à assurer la sécurité de ses citoyens et à éradiquer les groupes terroristes opérant sur son territoire.

Cette opération souligne également l’importance de la coopération régionale et internationale dans la lutte contre le terrorisme. La communauté internationale doit continuer à soutenir les efforts du Burkina Faso et d’autres nations confrontées à des menaces similaires pour garantir la stabilité et la paix dans la région.

 

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !