Actualités Mali

Nathalie Yamb : « Monsieur Macron, nous ne sommes pas Brigitte »

MaladieHamed BakayokoNathalie Yamb hôpitaux occidentaux

 

L’activiste suisso-camerounaise Nathalie Yamb vient d’adresser un tacle à Emmanuel Macron. Ce dimanche 30 mai, au moment où se tenait le sommet extraordinaire de la CEDEAO sur le Mali au Ghana, la conseillère exécutive de professeur Mamadou Koulibaly a réagi à une sortie du président français dans le Journal du Dimanche sur la situation au Mali.

 

Dans le journal du Dimanche publié ce 30 mai, Emmanuel Macron a menacé de « retirer ses militaires s’il n’y a plus de légitimité démocratique ni de transition et si le Mali glisse vers l’islamisme radical ». La militante suisso-camerounaise n’a pas pu s’empêcher d’apporter ouvertement une réponse à ce coup de gueule du président français. C’est sur sa page Facebook, que la conseillère exécutive de professeur Mamadou Koulibaly a glissé son tacle son adversaire.

À lire aussi :   Sommet du G5 Sahel : Emmanuel Macron attendu vendredi sur la question Barkhane

Lire aussi : Togo : Nathalie Yamb explique pourquoi elle ne viendra pas aux états généraux de l’Eco (vidéo)

« Monsieur Macron, nous ne sommes pas Brigitte. Vous ne nous impressionnez pas avec vos gesticulations théâtrales. Ne menacez pas, ne mettez pas de condition, pas de  » si ». Pour ne fois, faites, et faites-le d’un coup sec, sans vaseline ! Retirez votre armée d’occupation, plutôt aujourd’hui que demain! L’Afrique se porte mieux quand la France n’y est pas. Le contraire n’est, hélas pour vous, pas exact, mais vous devrez de toute façon vous y habituer, car on ne veut plus de vous chez nous », a répliqué Nathalie Yamb.

À lire aussi :   Centrafrique : L’ex-président de l’Assemblée,  Karim Meckassoua a quitté le pays

 

La militante suisso-camerounaise s’est également adressé au colonel Assimi Goïta. « La dame de Sotchi » a demandé à l’homme fort du Mali de n’avoir aucun complexe lors du sommet extraordinaire de la CEDEAO à Accra qui a permis aux dirigeants de prendre des décisions sur le cas de la situation au Mali. L’activiste est convaincue que le colonel œuvre pour l’intérêt de son peuple et non pour satisfaire la France.

Lire aussi : « Je ne peux pas t’oublier » : le message de Nathalie Yamb à John Jerry Rawlings, 4 mois après sa mort

À lire aussi :   Centrafrique : Emmanuel Macron se prononce contre la coopération

Notons que la Cour constitutionnelle malienne a déclaré Assimi Goïta président de la transition. Ensuite, dimanche 30 mai 2021, la CEDEAO a organisé un sommet extraordinaire sur la situation malienne à Accra, la capitale ghanéenne. Assimi Goïta, le nouveau président de la transition malienne a pris part à cette rencontre suite à laquelle son pays a été suspendu.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire