togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

MONUSCO recrute un (01) Medecin

Cosef

MONUSCO recrute un (01) Medecin

Dans le cadre des pouvoirs délégués de l’organisation et sous la supervision directe du médecin-chef (CMO), le Volontaire des Nations Unies entreprendra les tâches suivantes : Tâches cliniques :

• Entreprendre des tâches cliniques quotidiennes, par exemple une clinique sans rendez-vous , urgences, examens médicaux de pré-placement et périodiques, vaccinations, etc. Participer à la résolution des problèmes d’environnement de travail et de santé au travail;

• Traiter les urgences médico-chirurgicales et orienter au besoin vers les formations sanitaires supérieures respectives.

• Organiser et dispenser une formation en réanimation cardio-pulmonaire et en secourisme au personnel de la Mission de stabilisation de l’Organisation des Nations Unies en RD Congo ;

• Gestion des cas d’urgence en ambulatoire ou en hospitalisation jusqu’à ce que d’autres mesures soient prises.

• Effectuer des consultations CASEVAC/MEDEVAC et des spécialistes selon les besoins et assurer le suivi de la gestion des patients, informer le FMO/CMO des cas urgents et non urgents et les enregistrer dans Earthmed.

• Exécuter des activités cliniques telles que des médicaments préventifs, des vaccinations, des formations et des exercices liés à la médecine et enregistrer et rapporter les activités au bureau du CMO.

• Sur appel pour les urgences quand et selon les besoins;

• Travail posté tel que requis par le CMO (médecin en chef) Fonctions médico-administratives :

• Assurer la liaison avec les unités médicales militaires de l’ONU dans la mission et les installations médicales du pays hôte ;

• Suivre les politiques et procédures établies par les Nations Unies concernant les autorisations médicales, les congés de maladie et les évacuations sanitaires ;

• Suppléer un officier médical supérieur pendant son absence. Supervision des exigences administratives :

• Gérer les opérations quotidiennes de soutien médical de la mission en s’assurant de la disponibilité des fournitures et du bon fonctionnement de l’équipement médical ;

• Veiller à ce que des programmes de formation appropriés soient mis en œuvre afin de maintenir et de développer les capacités médicales (par exemple, l’éducation sanitaire, la prévention du VIH/SIDA, les premiers secours et la réanimation cardio-pulmonaire. au sein de l’unité de travail, les conseillers du personnel, la haute direction dans toute l’organisation et les médecins militaires ;

• Lorsqu’il travaille avec (y compris la supervision) du personnel national ou des homologues (non) gouvernementaux, y compris les partenaires de mise en œuvre (IP), le titulaire est fortement encouragé à réserver des du temps pour le développement des capacités grâce à l’encadrement, au mentorat et à la formation formelle et en cours d’emploi ;

 

Critère d’éligibilité

Âge

27 – 80

 

Nationalité

Le candidat doit être ressortissant d’un pays autre que le pays d’affectation.

 

Exigences

Expérience requise

3 ans d’expérience en médecine Bonnes compétences en informatique, y compris la maîtrise de diverses applications MS Office (Excel, Word, PPP); Bonne orientation client et service;

• Licence valide pour pratiquer la médecine dans leur pays d’origine et/ou leur pays de résidence ;

• Basic Life Support (BLS), Basic Life Trauma Support (BLTS), Pre-Hospital Trauma Life Support (PHTLS), Advanced Trauma Life Support (ATLS), Advanced Cardiac Life Support (ACLS) ou une certification valide équivalente équivalente sera un atout .

• Une expérience militaire et/ou dans une zone post-conflit sera un atout.

 

Domaines d’expertise

Santé

lire aussi: ONU recrute Un (01) Volontaire en Espagne

Permis de conduire

Oui Obligatoire

 

Langues

Anglais, Niveau : Courant, Requis

 

Niveau d’études requis

Baccalauréat ou équivalent en médecine

 

Compétences et valeurs

Orientation client, Communication, Créativité, Éthique et valeurs, Intégrité, Planification et organisation, Professionnalisme, Travail en équipe

 

Les autres informations

Conditions de vie et remarques

La République démocratique du Congo est le deuxième plus grand pays d’Afrique et, par conséquent, est assez diversifiée. Les conditions de vie varient donc entre les lieux d’affectation de la MONUSCO, avec toutes les commodités habituelles présentes dans la capitale Kinshasa, mais seulement des conditions très basiques dans les lieux d’affectation éloignés des provinces, où, par exemple, il peut n’y avoir aucune garantie d’approvisionnement public en électricité ou en eau courante. La capacité de vivre et de travailler dans les conditions difficiles et rudes des pays en développement est essentielle.

Les logements sont très chers à Kinshasa comme à Lubumbashi. Des supermarchés existent dans les grandes villes (par exemple Bukavu, Kisangani), mais les biens de consommation sont généralement très chers (car tout est importé). Pour la nourriture, les marchés locaux offrent une alternative beaucoup moins chère. Tous les lieux d’affectation de la MONUSCO sont considérés comme des lieux d’affectation non familiaux, à l’exception de Kinshasa, Lubumbashi et Entebbe, qui sont désormais considérés comme des lieux d’affectation familiaux, et la plupart sont actuellement en phase III de sécurité des Nations Unies (« phase de relocalisation »:

le personnel recruté au niveau international est temporairement concentré ou relocalisé dans des sites/lieux spécifiés). Outre l’insécurité liée à la situation politique relativement instable ainsi que diverses situations de conflit, certains lieux sont sujets à une augmentation de la criminalité de rue et résidentielle, notamment à Kinshasa et à Goma.

Un certain degré de services médicaux est assuré dans tous les lieux d’affectation de la MONUSCO. Certaines vaccinations sont obligatoires pour le personnel de la MONUSCO pour entrer en RDC, tandis que d’autres sont obligatoires pour toutes les autres personnes entrantes. Il est possible que le personnel entrant de la MONUSCO, y compris les Volontaires des Nations Unies, soit invité à fournir une preuve de certains ou de tous les vaccins, bien que cela soit peu probable.

Tous les Volontaires des Nations Unies doivent s’assurer qu’ils sont à jour avec toutes les vaccinations appropriées, qui doivent être clairement et correctement endossées dans le certificat international de vaccination (« carte jaune »). Le paludisme est présent pratiquement dans toute la RDC, et il est donc recommandé de prendre une prophylaxie. L’unité monétaire est le franc congolais. Le dollar américain est l’autre devise préférée. Il peut être impossible d’échanger des chèques de voyage en dehors de la capitale.

Les cartes de crédit sont généralement acceptées dans les grands hôtels uniquement à Kinshasa. Dans les grandes villes (par exemple Kinshasa, Goma, Bukavu, Kisangani), il est recommandé aux Volontaires des Nations Unies d’ouvrir des comptes bancaires en dollars américains, tandis que dans d’autres endroits, les banques peuvent être absentes (y compris les distributeurs automatiques de billets) et les paiements VLA seront traités en espèces. Les Volontaires des Nations Unies ont la possibilité d’envoyer une partie de leurs indemnités sur un compte bancaire à l’étranger.

Outre le français, il existe quatre principales langues parlées en RDC, à savoir le lingala, le kikongo, le tshiluba et le swahili.

POSTULER