En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

Découverte d’une montagne Sous-Marine géante et de créatures étranges dans l’Océan Pacifique (vidéo)



 

L’océan Pacifique oriental, vaste et mystérieux, cache sous sa surface azur une diversité d’écosystèmes fascinants. Une récente expédition menée par des scientifiques du Schmidt Ocean Institute a révélé l’existence d’une vaste montagne sous-marine au large des côtes chiliennes, abritant plus de 100 créatures étranges et exotiques.

À l’aide d’un robot sous-marin, l’équipe de recherche a exploré une zone de 1 800 milles de long, découvrant plus de 200 groupes de monts sous-marins. Descendant à une profondeur de 4 500 mètres, le sous-marin a cartographié 20 377 milles carrés de fond marin et a identifié quatre nouvelles montagnes avec leurs propres écosystèmes distincts.

Lire aussi : Révélations choc sur le rôle troublant de la France dans les conflits en RDC

Le Dr Javier Sellanes, chef de l’équipe de recherche, a exprimé son enthousiasme en déclarant : « Nous avons largement dépassé nos espoirs lors de cette expédition. On s’attend toujours à trouver de nouvelles espèces dans ces zones reculées et mal explorées, mais les quantités que nous avons trouvées, notamment pour certains groupes comme les éponges, sont époustouflantes. »

Maxresdefault 9

Surnommée « Solito » (solitaire), la montagne sous-marine la plus haute atteint 3 530 mètres de profondeur, soit quatre fois la hauteur du gratte-ciel Burj Khalifa de Dubaï. Les images capturées par le robot sous-marin ont révélé un spectacle étonnant : des calmars rares, des espèces de poissons rouges inconnues, des formations coralliennes en spirale, des oursins allongés, des homards trapus, des araignées de mer, des éponges en forme de toile, et des oursins épineux.

 » L’identification complète des espèces peut prendre de nombreuses années, et le Dr Sellanas et son équipe disposent d’un nombre incroyable d’échantillons provenant de ce point chaud de biodiversité incroyablement beau et peu connu », a déclaré le Dr Jyotika Virmani, directeur exécutif du Schmidt Ocean Institute.

Il est à noter que l’Institut Schmidt a collaboré avec le programme Nekton Ocean Census de la Nippon Foundation, visant à découvrir 100 000 nouvelles espèces marines au cours des 10 prochaines années. Cette exploration sans précédent ouvre de nouvelles perspectives sur la biodiversité marine et souligne l’importance de protéger ces écosystèmes fragiles pour les générations futures.

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !