Mauvais système éducatif en Côte d’Ivoire : le gouvernement accuse les parents


Video player

Le rapport PASEC sur l’éducation en Côte d’Ivoire n’est pas du tout reluisant. Il est désormais au centre de plusieurs discussions. Si pour certains les responsabilités sont partagées, le gouvernement semble se laver les mains et renvoyer beaucoup plus la balle aux parents.

Selon le ministère cité par Abidjan news, contrairement à ce qui est dit, ce rapport ne fait pas de classement. Le document s’attarderait plutôt sur des données comparatives concernant les acquis scolaires et sur l’environnement d’apprentissage.

De nombreux points ont été soulevés par le rapport. On peut citer la difficulté des élèves à comprendre les textes et mots qu’ils lisent, celles liées aux mathématiques et pour les enseignants, des conditions de travail pas encourageantes. C’est en substance ce que nous retenons des différents points évoqués dans le rapport qui constate une régression du niveau du système éducatif de la Côte d’Ivoire.

Pour le ministère de l’éducation, la Côte d’Ivoire a connu une évolution sur certains points, notamment au niveau de la lecture et des mathématiques en début de scolarité. Le problème se trouve au niveau de la fin de scolarité des élèves où le pays a perdu 15 points tout en gardant la moyenne.

Selon le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle, au rang des pays francophones du PASEC, la Côte d’Ivoire est la nation qui investit le plus dans l’éducation. Il met en exergue les recrutements massifs d’enseignants et la construction d’école. Tout cela ne suffit pas car selon le ministère , il manque le suivi des élèves et l’accompagnement nécessaire qui est du ressort des parents.

Pour Elys Joanne Ebrottié, étudiant, cité par Afrikmag, les responsabilités sont partagées entre toutes les parties. « Les grèves sans aucune raison sont la base de nos problèmes dans l’éducation nationale. Des élèves qui sifflent parce qu’ils veulent des congés anticiper. Un élève qui se permet de braquer une arme à feu sur son enseignant parce que celui-ci lui a interdit de regarder un film pornographique. l’enjeu est grand. Il faut sauver nôtre enseignement, » a-t-il fait savoir.

Sur les réseaux sociaux, certains vont jusqu’à demander la démission de Kandia Camara, la ministre qui fait déjà 10 ans dans le même ministère.

 

 

Lire aussi : Procédure pour Devenir Vacataire de l’Education

 

 

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire