Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Marcel Alain de Souza : « L’idéal serait de créer une zone de libre-échange entre blocs régionaux »
26/03/2017 à 13h54 par La redaction

À la tête de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) depuis début 2016, l’ancien ministre béninois du Développement estime que le Maroc et la Tunisie peuvent être des partenaires privilégiés de cette zone sans en devenir pour autant membres à part entière.

Jeune Afrique : Confirmez-vous que, comme le Maroc, la Tunisie a fait une demande d’adhésion à la Cedeao ?

Marcel Alain de Souza : Oui. C’est d’abord le ministre tunisien de la Coopération internationale qui a émis ce souhait lors de la conférence Arab-Africa Trade Bridges, fin février à Rabat. J’ai ensuite reçu quelques jours plus tard, à Abuja, l’ambassadeur de Tunisie au Nigeria, qui m’a confirmé la volonté de son pays d’adhérer à notre communauté. Je lui ai demandé de nous adresser une requête écrite, que nous n’avons pas encore reçue.

Comment expliquez-vous cet intérêt accru des pays du Maghreb pour la Cedeao ?

La Cedeao a réalisé de nombreuses avancées ces dernières années. C’est un bloc qui évolue vers une union économique et monétaire. Comme nous sommes en train de mettre en place un tarif extérieur commun, le Maroc, qui exporte déjà beaucoup d’engrais et de produits pharmaceutiques vers la zone – où ses banques sont en outre bien implantées –, souhaite accéder plus facilement à ce marché commun de quelque 350 millions de consommateurs.

Le mieux serait que le Maroc et la Tunisie soient des partenaires économiques privilégiés sans qu’ils deviennent pour autant membres de la Cedeao

À cet effet, le roi Mohammed VI se dit disposé à faire le nécessaire, y compris à aligner les tarifs extérieurs du Maroc sur ceux de la Cedeao. C’est également ce que voudrait faire la Tunisie. Le schéma idéal pour la Cedeao, d’un point de vue stratégique, serait la création d’une zone de libre-échange avec l’Union du Maghreb arabe (UMA)et la Com­munauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC).

Vous semblez réservé par rapport à la démarche du Maroc et de la Tunisie…

Il y aura une session des chefs d’État de la Cedeao le 4 juillet à Monrovia (Liberia). À cette occasion, j’introduirai le sujet et ils en débattront. Je dis simplement que les textes actuels posent deux conditions pour être membre de notre organisation : être géographiquement situé en Afrique de l’Ouest et avoir signé le traité portant création de la Cedeao. La Tunisie et le Maroc ne remplissent pas ces deux conditions.

Par ailleurs, accepter leurs demandes d’adhésion irait à l’encontre des principes de l’Union africaine (UA), pour laquelle le continent est un ensemble de cinq communautés économiques régionales. Le mieux serait de signer des accords pour faire de ces pays [le Maroc et la Tunisie] des partenaires économiques privilégiés sans qu’ils deviennent pour autant membres à part entière de la Cedeao.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 504 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Faure Gnassingbé a présidé son premier séminaire gouvernemental

12/10/2020

Faure Gnassingbé...

Faure Gnassingbé, le père de la nation...
Soumaïla Cissé, prochain Président malien ?

12/10/2020

Soumaïla Cissé,...

Six mois après son kidnapping, le leader...
Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko vient d'avoir son doctorat

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

Félicitations au Premier ministre pour ce nouveau...
Murielle Ahouré nommée ambassadrice nationale de l’UNICEF

12/10/2020

Murielle Ahouré...

La championne du monde s’engage pour l’éducation...
Malcolm X : un de ses assassins révèle le motif du meurtre-Vidéo

12/10/2020

Malcolm X...

Malcolm X s’exprimait lors d’une manifestation de...
Côte d'Ivoire : Debordo Leekunfa se prononce sur la situation sociopolitique

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La tension sociopolitique qui sévit en...
Côte d’ivoire: ”Nous sommes prêts à mourir pour notre pays…”, les vérités d’Amon Tanoh à Alassane Ouattara

12/10/2020

Côte d’ivoire:...

S’il y a un homme dont le...
10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Osama Ben Laden

12/10/2020

10 choses...

Cela fait quatre ans qu’une opération du...
Le Sénégal veut inscrire son traditionnel ”Thiébou dieune” au patrimoine de l’Unesco

12/10/2020

Le Sénégal...

Le dossier complet de la candidature est...
Mali : Une otage Suisse tuée par des terroristes

11/10/2020

Mali :...

Le conseiller fédéral suisse des Affaires étrangères...
Présidentielle aux USA : Akon, conseiller du candidat Brock Pierce

11/10/2020

Présidentielle aux...

L'artiste et crypto entrepreneur Akon, deux fois...
Liban : 4 morts dans  l’explosion d’un entrepôt de carburant

11/10/2020

Liban :...

Encore une explosion qui frappe le Liban....
La France fait une incroyable demande à Guillaume Soro

11/10/2020

La France...

  L'Elysée vient de remettre l'ancien président...
Singapour va payer ses citoyens pour faire des bébés

11/10/2020

Singapour va...

Singapour offre un paiement unique pour encourager...
Meeting de l’opposition à Abidjan / Bédié, Président du PDCI : « La dictature du RHDP unifié sera vaincue dans quelques jours… »

11/10/2020

Meeting de...

Le Président du PDCI, Henri Konan Bédié...
Malcolm X : un de ses assassins révèle le motif du meurtre

11/10/2020

Malcolm X...

Malcolm X s’exprimait lors d’une manifestation de...
Assignation à résidence de Maurice Kamto : La France réagit

10/10/2020

Assignation à...

Invité par Bruno Fuchs – député Modem...
Nathaniel Olympio : "ce nouveau gouvernement togolais est-il sérieux ?"

10/10/2020

Nathaniel Olympio...

Nathaniel Olympio tacle un ministre togolais. «...
Adwoa Smart : "j'ai fréquenté 999 hommes dans ma vie"

10/10/2020

Adwoa Smart...

S’exprimant lors d'une interview où elle répondait...
Le roi de la Thaïlande bientôt expulsé d'Allemagne

10/10/2020

Le roi...

Le roi de Thaïlande Rama X vit...

À la tête de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) depuis début 2016, l’ancien ministre béninois du Développement estime que le Maroc et la Tunisie peuvent être des partenaires privilégiés de cette zone sans en devenir pour autant membres à part entière.

Jeune Afrique : Confirmez-vous que, comme le Maroc, la Tunisie a fait une demande d’adhésion à la Cedeao ?

Marcel Alain de Souza : Oui. C’est d’abord le ministre tunisien de la Coopération internationale qui a émis ce souhait lors de la conférence Arab-Africa Trade Bridges, fin février à Rabat. J’ai ensuite reçu quelques jours plus tard, à Abuja, l’ambassadeur de Tunisie au Nigeria, qui m’a confirmé la volonté de son pays d’adhérer à notre communauté. Je lui ai demandé de nous adresser une requête écrite, que nous n’avons pas encore reçue.

Comment expliquez-vous cet intérêt accru des pays du Maghreb pour la Cedeao ?

La Cedeao a réalisé de nombreuses avancées ces dernières années. C’est un bloc qui évolue vers une union économique et monétaire. Comme nous sommes en train de mettre en place un tarif extérieur commun, le Maroc, qui exporte déjà beaucoup d’engrais et de produits pharmaceutiques vers la zone – où ses banques sont en outre bien implantées –, souhaite accéder plus facilement à ce marché commun de quelque 350 millions de consommateurs.

Le mieux serait que le Maroc et la Tunisie soient des partenaires économiques privilégiés sans qu’ils deviennent pour autant membres de la Cedeao

À cet effet, le roi Mohammed VI se dit disposé à faire le nécessaire, y compris à aligner les tarifs extérieurs du Maroc sur ceux de la Cedeao. C’est également ce que voudrait faire la Tunisie. Le schéma idéal pour la Cedeao, d’un point de vue stratégique, serait la création d’une zone de libre-échange avec l’Union du Maghreb arabe (UMA)et la Com­munauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC).

Vous semblez réservé par rapport à la démarche du Maroc et de la Tunisie…

Il y aura une session des chefs d’État de la Cedeao le 4 juillet à Monrovia (Liberia). À cette occasion, j’introduirai le sujet et ils en débattront. Je dis simplement que les textes actuels posent deux conditions pour être membre de notre organisation : être géographiquement situé en Afrique de l’Ouest et avoir signé le traité portant création de la Cedeao. La Tunisie et le Maroc ne remplissent pas ces deux conditions.

Par ailleurs, accepter leurs demandes d’adhésion irait à l’encontre des principes de l’Union africaine (UA), pour laquelle le continent est un ensemble de cinq communautés économiques régionales. Le mieux serait de signer des accords pour faire de ces pays [le Maroc et la Tunisie] des partenaires économiques privilégiés sans qu’ils deviennent pour autant membres à part entière de la Cedeao.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 504 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire