Mali : après sa libération, Sidiki Diabaté sort du silence


Video player

Sorti de prison depuis le 29 décembre 2020, l’artiste malien Sidiki Diabaté ne s’est pas pressé pour s’adresser à ses fans qui ont jubilé en apprenant sa libération. À l’occasion du Nouvel an, le jeune griot a tout de même tenu à exprimer sa gratitude envers ceux qui l’ont soutenu lorsque tout semblait noir autour de lui.

 

Sidiki Diabaté a gardé ses langues liées à sa sortie de prison où il s’est retrouvé depuis le 24 septembre 2020 après avoir été accusé de violences conjugales sur son ex-compagne Mamacita Sow. Sa libération a réjoui ses fans qui attendaient qu’il s’exprime. Le prince de la Kora a finalement décidé de rompre le silence le jour du Nouvel an pour faire part de sa gratitude envers tous ceux qui croient en son innocence.

Lire aussi : Libération de Sidiki Diabaté : voici la réaction de Mariam Sow (la victime)

« Mes chers fans, chers amis, chers collaborateurs, les grandes familles griottes, les artistes, les activistes et blogueurs, les anonymes du Mali, d’Afrique et du monde, c’est du fond du cœur que je vous adresse mes remerciements les plus sincères.

À vous tous qui avez cru en moi. À vous tous qui m’avez témoigné tant d’attention et d’affection. À vous tous qui m’avez montré votre infaillible soutien de près ou de loin. Et à vous tous qui avez porté ma peine à bout de bras du début jusqu’aujourd’hui à travers vos prières, vos messages, vos visites, vos vidéos etc…

Vous avez été d’un grand réconfort pour moi et ma famille. Que le tout puissant vous bénisse tous ainsi que vos familles respectives. À nos autorités, je tiens à vous rassurer de ma disponibilité sans faille jusqu’à la fin de la procédure », a déclare le chanteur malien sur sa page Facebook.

Lire aussi : Mali : le Roi 12 12 content de voir Sidiki Diabaté en liberté

Notons qu’avant la sortie de Sidiki Diabaté, les internautes ont assisté à celle de son ex-compagne Mamacita Sow qui dit être « fatiguée mentalement et physiquement ». « Donc qu’il soit libéré ou pas, je n’ai rien à dire au fait. Si la justice a décidé ainsi, c’est que ça doit se passer ainsi. Mais je suis épuisée mentalement et physiquement. Moi je ne peux pas sortir. Si je sors, on me regarde bizarrement. Je ne peux pas être dans les endroits publics », a avoué Mariam Sow qui est toujours fustigée du regard par les admirateurs du fils de Toumani Diabaté.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Mali : après sa libération, Sidiki Diabaté sort du silence Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire