Mali : l’Estonie retire ses troupes


Video player

 

La présence des forces de défense estoniennes (EDF) dans la nation ouest-africaine du Mali est sur le point de prendre fin, selon le ministre de la Défense Kalle Laanet.

 

Le Mali est l’un des pays du Sahel concernés par l’opération Barkhane, une initiative française de lutte contre le terrorisme et le trafic d’êtres humains à laquelle l’EDF contribue depuis plusieurs années, principalement par le biais d’une section d’infanterie basée dans la ville de Gao. L’ESTSOF, l’unité des forces spéciales de l’EDF, a également pris part à l’opération Takuba, dans le nord-est du Mali. Cet appui militaire devrait bientôt prendre fin.

 

Après la Suède et du Danemark, c’est au tour de l’Estonie d’annoncer le retrait de ses troupes du Mali. Les alliés ont confirmé lors d’une réunion vendredi qu’en raison de la violation flagrante des règles par la junte malienne, il n’est plus possible de poursuivre la mission, a déclaré Laanet. Il précise que le retrait officiel sera annoncé mercredi 15 février 2022.

 

À l’en croire, cette décision de ne plus participer à la lutte anti-terroriste au Mali, est liée aux élections qui tardent à venir. “Des élections démocratiques ne sont pas prévues, ce qui était l’un des aspects les plus importants de l’accord [d’aide]”, a déclaré Laanet à propos des raisons du retrait.

 

“L’autre côté est, bien sûr, leur propre désir : l’exemple peut être vu avec le Danemark … Il n’est pas possible de continuer dans de telles conditions, et tous les autres alliés étaient d’accord”, a poursuivi Laanet. Le ministre de la Défense a souligné que cela ne signifiait pas que la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel ne serait pas poursuivie.

 

Kalle Laanet avait initialement déclaré que l’EDF se retirerait de toute façon du Mali une fois que la nouvelle des mercenaires de Wagner actifs dans le pays serait connue. Il est revenu sur cette position il y a un peu moins d’un mois.

 

Comme l’a récemment rapporté Bloomberg, des responsables proches du président français Emmanuel Macron ont incité l’armée estonienne à se retirer du Mali, mais pas des autres États du Sahel, en raison de l’effondrement du régime démocratique dans le pays.

 

Le Danemark a récemment annoncé unilatéralement qu’il retirait sa propre contribution à la mission, rejoignant ainsi la Suède, qui a fait une annonce similaire le mois dernier.

Source

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Mali : l'Estonie retire ses troupes Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:, ,

Laisser votre commentaire