En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

Mahmoud Dicko dénonce le régime de transition au Mali et annonce…



 

L’Imam malien Mahmoud Dicko, après avoir célébré la prière de l’Aïd al-Fitr à Alger, a annoncé son retour au Mali tout en lançant des critiques acerbes à l’encontre du régime de transition dirigé par Assimi Goita.

Dans une déclaration vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux le mercredi 10 avril 2024, Mahmoud Dicko a accusé certains dirigeants maliens d’avoir manipulé les manifestations populaires contre les sanctions imposées par la CEDEAO pour légitimer le coup d’État et maintenir leur emprise sur le pouvoir.

Lire aussi : L’Ukraine ouvre une ambassade en Côte d’Ivoire, les détails

« Les gens sont sortis pour manifester contre les sanctions imposées par la CEDEAO, largement considérées comme illégales et illégitimes. C’était là le piège, car cette manifestation massive de la population a été exploitée pour légitimer le coup d’État et le maintien prolongé des autorités de transition au pouvoir », a déclaré Mahmoud Dicko.

Il a déploré la division croissante de la société malienne, attribuant cette fracture à l’incapacité des dirigeants à favoriser la cohésion nationale. Dicko a également critiqué le choix de personnes controversées pour mener des missions de réconciliation, soulignant l’échec de leur approche.

s1.reutersmedia.net 45

Malgré les éventuelles répercussions de ses propos, Mahmoud Dicko affirme assumer la « vérité » qu’il expose et annonce son retour imminent au Mali. Il a déclaré : « Nous sommes dans cette situation parce que la vérité n’est pas dite dans notre pays. […] Je sais qu’après cette déclaration, je ne vais pas faire exception, et tout le monde ne parlera que de DICKO désormais, mais je l’assume. »

Cependant, les autorités de Bamako qualifient l’activité de Mahmoud Dicko en Algérie, où il a reçu des soins médicaux et rencontré le président Abdelmadjid Tebboune, d' »activité subversive ». Récemment, la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko (CMAS) a été dissoute en Conseil des ministres, mais elle conteste les accusations portées contre elle.

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !