Actualités

Macron, Youssou Ndour, Toofan, Meiway, Koffi Olomide… rendent hommage à Jacob Desvarieux

Macron, Youssou Ndour, Toofan, Meiway, Koffi Olomide… Rendent Hommage À Jacob Desvarieux

Les réactions se multiplient après l’annonce du décès de Jacob Desvarieux, ce vendredi 30 juillet, à l’âge de 66 ans. De Emmanuel Macron à Youssou Ndour, en passant par Toofan, Meiway et Koffi Olomide, de nombreuses personnalités rendent hommage au cofondateur du groupe mythique Kassav.

Le décès de Jacob Desvarieux, ce 30 juillet 2021, à l’hôpital des Abymes, en Guadeloupe, à l’âge de 66 ans, suscite de nombreuses réactions. Pour le chef de l’Etat français, « Jacob Desvarieux était tout cela à la fois ». Dans un tweet, Emmanuel Macron rend hommage à celui qu’il qualifie de « monstre sacré du zouk. Guitariste hors pair. Voix emblématique des Antilles », et plaide pour la pérennisation de ses œuvres. « Aujourd’hui, le meilleur hommage que nous puissions lui rendre est de continuer à faire vivre son immense talent », a-t-il écrit.

 

Jacob a rapproché les Antilles à l’Afrique

Pour la star du Mbalax, le cofondateur de Kassav a joué un rôle majeur dans le rapprochement entre l’Afrique et les Antilles. « Jacob grâce à ton art, tu as rapproché les Antilles à l’Afrique », a écrit Youssou Ndour, ajoutant que « les Antilles, l’Afrique et la musique viennent de perdre l’un de ses plus grands Ambassadeurs. Dakar où tu as vécu te pleure. Adieu l’ami », lit-on sur sa page.

 

À lire aussi :   Macron prépare-t-il sa campagne présidentielle au Sahel ?

Le décès d’un guide, d’une légende

Pour sa part, la star ivoirienne du Zoblablo salue la mémoire d’un guide qui l’a inspiré pendant son enfance. « Tout petit, je rêvais de chanter, danser m’exprimer sur des grandes scènes et faire de la grande musique… Merci au groupe Kassav lors de son 1er passage en Afrique à Abidjan, en 1981, de m’avoir prouvé que c’était possible. Merci de m’avoir guidé Jacob Desvarieux… », a écrit Meiway sur sa page Instagram.

De son côté, le groupe togolais Toofan, qui a collaboré avec l’illustré disparu dans la reprise du tube « Ou lé », rend hommage à « un virtuose, une légende, un modèle pour de nombreuses générations. Tu nous as donné l’opportunité de te connaître, de partager une œuvre musicale avec toi », a-t-il publié sur les réseaux sociaux. « Vos chansons ont bercé des vies et elles sont inoubliables », se souvient avec peine la star de la rumba congolaise, Koffi Olomide.

Né à Paris, Jacob Desvarieux a grandi entre la Guadeloupe et la Martinique où il a commencé à jouer de la musique très tôt. C’est à la fin des années 70 qu’il a trouvé ses compagnons de chemin : Pierre-Edouard Decimus, Georges Decimus et Freddy Marshall, avec qui ils ont formé Kassav’ dont le premier album est sorti en 1979.

À lire aussi :   Jacob Desvarieux annoncé mort, « Kassav » dément

Les réactions se multiplient après l’annonce du décès de Jacob Desvarieux, ce vendredi 30 juillet, à l’âge de 66 ans. De Emmanuel Macron à Youssou Ndour, en passant par Toofan, Meiway et Koffi Olomide, de nombreuses personnalités rendent hommage au cofondateur du groupe mythique Kassav.

Le décès de Jacob Desvarieux, ce 30 juillet 2021, à l’hôpital des Abymes, en Guadeloupe, à l’âge de 66 ans, suscite de nombreuses réactions. Pour le chef de l’Etat français, « Jacob Desvarieux était tout cela à la fois ». Dans un tweet, Emmanuel Macron rend hommage à celui qu’il qualifie de « monstre sacré du zouk. Guitariste hors pair. Voix emblématique des Antilles », et plaide pour la pérennisation de ses œuvres. « Aujourd’hui, le meilleur hommage que nous puissions lui rendre est de continuer à faire vivre son immense talent », a-t-il écrit.

 

Jacob a rapproché les Antilles à l’Afrique

Pour la star du Mbalax, le cofondateur de Kassav a joué un rôle majeur dans le rapprochement entre l’Afrique et les Antilles. « Jacob grâce à ton art, tu as rapproché les Antilles à l’Afrique », a écrit Youssou Ndour, ajoutant que « les Antilles, l’Afrique et la musique viennent de perdre l’un de ses plus grands Ambassadeurs. Dakar où tu as vécu te pleure. Adieu l’ami », lit-on sur sa page.

 

À lire aussi :   Covid-19 : Jacob Desvarieux décédé malgré 3 doses de vaccin ; la raison dévoilée

Le décès d’un guide, d’une légende

Pour sa part, la star ivoirienne du Zoblablo salue la mémoire d’un guide qui l’a inspiré pendant son enfance. « Tout petit, je rêvais de chanter, danser m’exprimer sur des grandes scènes et faire de la grande musique… Merci au groupe Kassav lors de son 1er passage en Afrique à Abidjan, en 1981, de m’avoir prouvé que c’était possible. Merci de m’avoir guidé Jacob Desvarieux… », a écrit Meiway sur sa page Instagram.

De son côté, le groupe togolais Toofan, qui a collaboré avec l’illustré disparu dans la reprise du tube « Ou lé », rend hommage à « un virtuose, une légende, un modèle pour de nombreuses générations. Tu nous as donné l’opportunité de te connaître, de partager une œuvre musicale avec toi », a-t-il publié sur les réseaux sociaux. « Vos chansons ont bercé des vies et elles sont inoubliables », se souvient avec peine la star de la rumba congolaise, Koffi Olomide.

Né à Paris, Jacob Desvarieux a grandi entre la Guadeloupe et la Martinique où il a commencé à jouer de la musique très tôt. C’est à la fin des années 70 qu’il a trouvé ses compagnons de chemin : Pierre-Edouard Decimus, Georges Decimus et Freddy Marshall, avec qui ils ont formé Kassav’ dont le premier album est sorti en 1979.

--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire