Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Macky vu par la presse africaine
01/09/2018 à 19h18 par Steven Ablam Kpoglo

Au Sénégal, les espoirs de Khalifa Sall et de Karim Wade de se présenter à la prochaine présidentielle ont été douchés hier par la justice. « Cruels destins ! », lance le quotidien sénégalais EnQuête, à la Une duquel, tête baissée, Karim Wade et Khalifa Sall semblent accuser le coup. « A moins d’un miracle, le maire de Dakar et le candidat du Pds sont out pour la Présidentielle du 24 février 2019 », complète EnQuête. Peu d’autres commentaires disponibles ce matin dans la presse sénégalaise. Mais c’est une fois encore au Burkina-Faso qu’il faut se rendre pour en dénicher.

« Quand c’est Sall, Macky nettoie ! », lance ainsi Wakat Sera, dans un titre volontiers salissant pour le maire de Dakar, en évoquant ce que ce journal burkinabè en ligne appelle le « grand nettoyage » selon lui effectué par  le président Macky Sall (et l’on remarquera le caractère délicat de ce jeu de mots, dans la mesure où le président sénégalais porte le même patronyme que le maire condamné de Dakar). Passons car l’opprobre ainsi lancé par Wakat Sera s’étend à Karim Wade,  qui, étant exclu de la liste électorale sénégalaise, ne pourra pas être candidat à la prochaine élection présidentielle (sauf coup de théâtre). « C’est donc clair, Macky Sall balaie la maison pour bien s’installer en 2019, énonce ce journal ouagalais […]  En tout cas, le terrain est en train d’être méthodiquement déblayé avec l’aide considérable de la justice et des institutions électorales. Ainsi va la démocratie en Afrique ! », soupire Wakat Sera.

La justice dégage l’horizon de Macky Sall

Son confère Le Pays n’écrit pas autre chose, en soulignant dans un style fleuri que Macky Sall peut « manger tranquillement son tièp diène », du nom de ce plat qui est à la cuisine sénégalaise ce que l’hymne national est au pays de la Téranga, comme en posant le problème de l’indépendance de la Justice qui est souvent accusée, à tort ou à raison, d’être inféodée au pouvoir en place. « Ce qui en fait pratiquement le talon d’Achille de la démocratie sous nos tropiques. Et le cas de Khalifa Sall au Sénégal n’échappe pas à cette règle », remarque Le Pays, selon lequel, au Sénégal, pour la prochaine présidentielle, « la messe semble irrémédiablement dite ». Ite missa est…

Quant à l’Observateur Paalga, il qualifie la peine infligée à Khalifa Sall de « corsée et salée ». Et cet autre quotidien ougalais élargit lui aussi la remarque de son confère Le Pays en relevant qu’à ce jeu du « « tu me gênes politiquement, je te casse judiciairement », le Sénégal n’a pas inventé la roue, et Khalifa Sall n’est pas seul sur la sellette. […] Ainsi après les ennuis judiciaires qui pourraient disqualifier Karim Wade et Khalifa Sall, le passage en force sur la nouvelle loi électorale, qui exige désormais le parrainage d’au moins 0,8% du corps électoral réparti dans 7 des 14 régions du pays, ce sont d’autres concurrents sérieux de Macky Sall qui pourraient ne pas prendre le départ de la course à la magistrature suprême ».

Les masques tombent au PDCI

En Côte d’Ivoire, quatre ministres PDCI se présenteront aux prochaines élections locales sous la bannière du RHDP. « Le double jeu de Patrick Achi, d’Alain-Richard Donwahi, d’Aka Ahouélé et de François Amichia est terminé, bûcheronne Koaci.com, ces quatre ministres militants du PDCI-RDA ont décidé de tourner le dos à la formation politique du Président Bedié lors des échéances électorales à venir. Ils ont tous opté pour le RHDP ».

Il y a quelques jours, ces quatre ministres, après avoir rencontré Henri Aimé Konan Bédié, président du PDCI, « avaient pourtant juré sur tous les cieux qu’ils étaient militants du PDCI-RDA et qu’ils le demeureraient », énonce ce journal ivoirien en ligne. Ces « quatre cadres se sont dévoilés », fustige encore Koaci.com.

 

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Affaire passeport Laurent Gbagbo : voici les conditions posées par Ouattara

22/11/2020

Affaire passeport...

L'affaire du passeport de l'ancien président ivoirien...
Le p0rn0 est-il mauvais pour la santé?

22/11/2020

Le p0rn0...

Le p0rn0 est-il mauvais pour la santé?...
Robert Malm parle de son passage au sein des éperviers

22/11/2020

Robert Malm...

Robert Malm parle de son passage au...
Mo Gates descend les joueurs sénégalais : «Je pèse plus de 130 millions de dollars... »

22/11/2020

Mo Gates...

L’entrepreneur sénégalais vivant aux États-Unis, Mo Gates,...
Togo :  La conseillère municipale Dédé Akpédjé Messan primée

22/11/2020

Togo : ...

Elle fait sans aucun doute partie de...
Togo :  Un homme retrouvé mort à Dapaong

22/11/2020

Togo : ...

Les habitants de la ville de Dapaong...
Série «Infidèles» : L’ONG saisit à nouveau le CNRA concernant les dérives verbales...

22/11/2020

Série «Infidèles»...

Mame Mactar Guèye, président de l’ONG Jamra,...
Présidentielle aux Etats-Unis: Voici pourquoi Vladimir Poutine n'a pas encore félicité Joe Biden

22/11/2020

Présidentielle aux...

La victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine...
Wally Seck et son fils se baladent, dansent dans les rues de New York (Vidéo)

22/11/2020

Wally Seck...

  Wally Seck est bien une star...
Robert Lewandowski honoré par les supporters polonais

22/11/2020

Robert Lewandowski...

Robert Lewandowski honoré par les supporters polonais...
France/ L’Avocat de Ouattara en colère contre Macron et son ministre de l’Intérieur

22/11/2020

France/ L’Avocat...

L’Avocat d’Alassane Ouattara, Me Jean-Pierre Mignard n’est...
Décès de Sidy Diallo: quand l’hommage de Fernand Dédeh se transforme en cassement de « papots »

22/11/2020

Décès de...

Après le décès de Sidy Diallo, Fernand...
Mamadou Touré, Ministre de la Jeunesse: “Si Gbagbo vient, Affi ne peut plus être président du FPI”

22/11/2020

Mamadou Touré,...

Ministre de la Jeunesse et de la...
Bénin : des agents EBOMAF sans salaire depuis 7 mois

22/11/2020

Bénin :...

L’heure est grave. Des travailleurs de l'entreprise...
Augustin Sidy Diallo est décédé.

22/11/2020

Augustin Sidy...

Augustin Sidy Diallo est décédé. Le président...
Après le soutien de Macron à Ouattara, quelle stratégie réelle pour Bédié pour la poursuite de la lutte ?

22/11/2020

Après le...

L’opposition ivoirienne avec Bédié semble tétanisée par...
Extradition : Soro répond, « ne m’arrivera que ce que Dieu aura permis. Pour l’heure continuons notre combat »

22/11/2020

Extradition :...

Guillaume Soro se prononce sur son extradition...
Yamoussoukro : 8 élèves du CAFOP enlevés par des Forces de l’ordre

22/11/2020

Yamoussoukro :...

Selon Théodore Zadi, huit élèves du Cafop...
Nigeria : un mort et plusieurs personnes enlevées dans l’Etat de Kaduna

22/11/2020

Nigeria :...

Des individus non identifiés ont attaqué une...
Moussa Tchangari de la société civile au Niger : « l’interview de Macron est une insulte à notre intelligence collective »

22/11/2020

Moussa Tchangari...

Moussa Tchangari se prononce sur l’interview du...

Au Sénégal, les espoirs de Khalifa Sall et de Karim Wade de se présenter à la prochaine présidentielle ont été douchés hier par la justice. « Cruels destins ! », lance le quotidien sénégalais EnQuête, à la Une duquel, tête baissée, Karim Wade et Khalifa Sall semblent accuser le coup. « A moins d’un miracle, le maire de Dakar et le candidat du Pds sont out pour la Présidentielle du 24 février 2019 », complète EnQuête. Peu d’autres commentaires disponibles ce matin dans la presse sénégalaise. Mais c’est une fois encore au Burkina-Faso qu’il faut se rendre pour en dénicher.

« Quand c’est Sall, Macky nettoie ! », lance ainsi Wakat Sera, dans un titre volontiers salissant pour le maire de Dakar, en évoquant ce que ce journal burkinabè en ligne appelle le « grand nettoyage » selon lui effectué par  le président Macky Sall (et l’on remarquera le caractère délicat de ce jeu de mots, dans la mesure où le président sénégalais porte le même patronyme que le maire condamné de Dakar). Passons car l’opprobre ainsi lancé par Wakat Sera s’étend à Karim Wade,  qui, étant exclu de la liste électorale sénégalaise, ne pourra pas être candidat à la prochaine élection présidentielle (sauf coup de théâtre). « C’est donc clair, Macky Sall balaie la maison pour bien s’installer en 2019, énonce ce journal ouagalais […]  En tout cas, le terrain est en train d’être méthodiquement déblayé avec l’aide considérable de la justice et des institutions électorales. Ainsi va la démocratie en Afrique ! », soupire Wakat Sera.

La justice dégage l’horizon de Macky Sall

Son confère Le Pays n’écrit pas autre chose, en soulignant dans un style fleuri que Macky Sall peut « manger tranquillement son tièp diène », du nom de ce plat qui est à la cuisine sénégalaise ce que l’hymne national est au pays de la Téranga, comme en posant le problème de l’indépendance de la Justice qui est souvent accusée, à tort ou à raison, d’être inféodée au pouvoir en place. « Ce qui en fait pratiquement le talon d’Achille de la démocratie sous nos tropiques. Et le cas de Khalifa Sall au Sénégal n’échappe pas à cette règle », remarque Le Pays, selon lequel, au Sénégal, pour la prochaine présidentielle, « la messe semble irrémédiablement dite ». Ite missa est…

Quant à l’Observateur Paalga, il qualifie la peine infligée à Khalifa Sall de « corsée et salée ». Et cet autre quotidien ougalais élargit lui aussi la remarque de son confère Le Pays en relevant qu’à ce jeu du « « tu me gênes politiquement, je te casse judiciairement », le Sénégal n’a pas inventé la roue, et Khalifa Sall n’est pas seul sur la sellette. […] Ainsi après les ennuis judiciaires qui pourraient disqualifier Karim Wade et Khalifa Sall, le passage en force sur la nouvelle loi électorale, qui exige désormais le parrainage d’au moins 0,8% du corps électoral réparti dans 7 des 14 régions du pays, ce sont d’autres concurrents sérieux de Macky Sall qui pourraient ne pas prendre le départ de la course à la magistrature suprême ».

Les masques tombent au PDCI

En Côte d’Ivoire, quatre ministres PDCI se présenteront aux prochaines élections locales sous la bannière du RHDP. « Le double jeu de Patrick Achi, d’Alain-Richard Donwahi, d’Aka Ahouélé et de François Amichia est terminé, bûcheronne Koaci.com, ces quatre ministres militants du PDCI-RDA ont décidé de tourner le dos à la formation politique du Président Bedié lors des échéances électorales à venir. Ils ont tous opté pour le RHDP ».

Il y a quelques jours, ces quatre ministres, après avoir rencontré Henri Aimé Konan Bédié, président du PDCI, « avaient pourtant juré sur tous les cieux qu’ils étaient militants du PDCI-RDA et qu’ils le demeureraient », énonce ce journal ivoirien en ligne. Ces « quatre cadres se sont dévoilés », fustige encore Koaci.com.

 

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire