En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

Macky Sall appelle à l’organisation d’une présidentielle pacifique



 

Lors du Conseil des ministres au Palais de la République Sénégalaise, le président Macky Sall a appelé le gouvernement à prendre toutes les décisions nécessaires pour assurer l’organisation pacifique de l’élection présidentielle à la nouvelle date fixée, le 15 décembre 2024. Le président a réaffirmé sa décision de ne pas participer à l’élection.

Lire aussi : Contestation électorale aux Comores : Un opposant saisit la CADHP

Macky Sall a renouvelé sa confiance au Premier ministre Amadou BA et à l’ensemble des ministres. Il a demandé au gouvernement de prendre toutes les dispositions requises pour garantir une élection dans les meilleures conditions à la nouvelle date fixée. Le président a souligné sa détermination à poursuivre le dialogue avec tous les acteurs politiques et les forces vives de la nation pour renforcer la démocratie à travers un processus électoral transparent et inclusif.

Le president senegalais Macky Sall le 23 juin 2023 a Paris 1668308

Dans cette perspective, le président Sall a décidé de mettre en œuvre un processus pragmatique d’apaisement et de réconciliation pour préserver la paix et consolider la stabilité nationale. Il a demandé au gouvernement, en particulier au Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, de prendre les mesures nécessaires pour pacifier l’espace public en vue du dialogue national et de l’organisation de la prochaine élection présidentielle.

Le report de la présidentielle annoncé par le président Macky Sall a suscité des manifestations et des réactions à travers le pays et sur la scène internationale. Des voix se sont élevées pour condamner le report et demander l’organisation rapide du scrutin.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !