...

L’UE : l’accord de facilitation de la délivrance de visas pour les Russes est suspendu


Video player

L’invasion russe de l’Ukraine continue de faire des victimes. Les accords se font et se défont. Après l’annonce de la Russie de suspendre l’approvisionnement de gaz vers l’Europe, c’est le tour de l’Europe de suspendre l’accord de facilitation de la délivrance de visas pour les Russes.

Selon la radio France Internationale, les 27 États membres de l’UE, dont les ministres des Affaires étrangères étaient rassemblés mardi et mercredi à Prague, ont convenu de suspendre intégralement l’accord de facilitation de la délivrance de visas qui existe entre l’UE et la Russie depuis 2007.

Lire aussi : La Russie suspend une nouvelle fois la livraison de gaz en Europe

Une partie de cet accord avec Moscou avait déjà été suspendu pour certaines personnes, dont des responsables politiques et des hommes d’affaires, rappelle RFI.

Ce mercredi 31 août, un compromis trouvé permet d’élargir  considérablement le nombre de ressortissants russes qui n’auront plus la possibilité d’obtenir simplement et rapidement des visas touristiques valables dans tous les pays de l’espace Schengen.

Josep Borrell, le chef de la diplomatie européenne, a déclaré que les ministres réunis à Prague avaient convenu que les relations avec Moscou « ne pouvaient pas rester inchangées » et que l’accord, conclu en 2007, devait être « totalement suspendu ».

À l’issue de la réunion Prague, il a déclaré que cette suspension rendrait l’obtention de visas pour les ressortissants russes « plus difficile » et « plus longue ». « Cela réduira considérablement le nombre de nouveaux visas délivrés par les États membres de l’UE », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Congo Brazaville Croix Rouge Française recrute 01 Coordonnateur/trice Projets Renforcement de capacité

La Finlande, la Pologne, les pays baltes et la Tchéquie, notamment, avaient plaidé pour l’interdiction complète de tous les visas touristiques. Les chefs de la diplomatie de l’Estonie et de la Lettonie ont invoqué des « risques sécuritaires » et envisagent de prendre des mesures à l’échelle nationale.

L’accord trouvé ce jour doit encore être approuvé de manière formelle à Bruxelles. « C’est un signal à l’élite de Moscou et de Saint-Pétersbourg. (…) Je crois que nous serons capables de proposer d’autres mesures », a indiqué le ministre tchèque Jan Lipavsky, dont le pays préside actuellement le Conseil de l’UE.

Selon les observateurs, les autorités russes et européennes doivent trouver un accord pour mettre fin à la guerre plutôt de se mettre à suspendre les accords.

Lire aussi : La Russie renforce sa coopération militaire avec le Congo Brazza

→ A LIRE AUSSI : La Russie suspend une nouvelle fois la livraison de gaz en Europe

→ A LIRE AUSSI : Chine-Taïwan : la situation est toujours tendue

→ A LIRE AUSSI : Côté d’Ivoire : Simone Gbagbo sera candidate en 2025 à une seule condition

  👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉 Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement
--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉
Mots clés:, ,

Laisser votre commentaire