Liban: Beyrouth, un traumatisme qui persiste


Video player

Un 4 août 2020, une grande exposition dite la troisième plus importante dans l’histoire s’est produite dans la ville libanaise provoquant la mort de 280 personnes, environ 6500 blessés. Les causes exactes à ce jour de cet événement n’ont toujours pas été dévoilées. Notons que le « champignon de l’explosion a atteint Chypre.
Ce dimanche 31 juillet 2022 encore, des silos endommagés se sont effondrés créant encore la peur chez les habitants à quelques jours de l’anniversaire de l’incendie à Beyrouth. Certains des habitants sous le choc émotionnel sont encore dans des centres psychologiques.
Des ex ministres et députés courent toujours pour échapper à la justice mais rien ne se règle. Au même moment la ville libanaise tarde à renaître de ses cendres. Le retard des enquêtes ne favorise pas le versement des indemnités qui pourraient aider à la reconstruction de la ville.
« Ne pas oublié » et « obtenir justice » sont les notes d’ordres de beaucoup de citoyens libanais qui voudraient organiser une marche pour se remémorer ces événements certes tristes mais qui font parties désormais de leurs vies et de leur histoire commune.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire