L’Espagne veut mêler l’Union Européenne à la crise avec le Maroc


Video player

La situation est très tendue entre le Maroc et l’Espagne depuis un certain temps, surtout sur la question du Sahara Occidental. L’arrivée soudaine de milliers de migrants depuis le royaume chérifien à Ceuta et Melilla intervient sur fond de crise diplomatique majeure entre les deux pays. La ministre espagnol des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez, a convoqué, dans la journée du mardi, l’ambassadrice du Maroc Karima Benyaich. Rien n’a filtré de l’échange.

Dans une interview accordée à la Radio espagnole publique, Arancha Gonzalez a admis que l’hospitalisation de Brahim Ghali en Espagne est à l’origine de la « crise migratoire » à Ceuta. « Nous n’avons pas déclenché cette escalade et nous n’allons pas l’alimenter », a déclaré la ministre des Affaires étrangères, de l’Union Européenne et de la Coopération.

Questionnée sur les voies de dialogue lancées avec le Maroc pour résoudre la crise, la cheffe de diplomatie espagnole a indiqué que « tous les canaux sont ouverts », toutefois elle n’a pas souhaité confirmer un rôle du roi Felipe VI d’Espagne dans ces efforts de médiation. Mais, le monarque espagnol avait demandé, lors de sa visite au Maroc de février 2019, au roi Mohammed VI « de renforcer la collaboration afin de freiner l’arrivée de migrants irréguliers en Espagne ».

Suite à cette intervention, les arrivées de migrants sur les côtes espagnoles, en 2019, avaient baissé de 50% par rapport à 2018, selon des chiffres officiels. Arancha Gonzalez a révélé avoir conseillé à l’ambassadrice du Maroc, Karima Benyaich, lors de sa convocation hier mardi, de « regarder vers l’avenir et cela signifie tout d’abord que des événements comme ceux enregistrés dans les dernières heures ne se reproduisent plus ». « Mais nous allons être fermes dans la défense de l’intégrité territoriale, de la sécurité et de l’ordre », a-t-elle dit.

L’Espagne a désormais les yeux rivés vers l’Union Européenne pour lui apporter son soutien dans sa crise ouverte avec le Maroc. « L’Espagne œuvre, depuis des années, en vue de rapprocher l’Union de son voisinage Sud, alors que le voisinage Est a un poids particulier au sein de l’UE. L’Espagne, au même titre que l’Italie et la Grèce, invitent l’Europe à se tourner vers le Sud », souligne Arancha Gonzalez. Un plaidoyer qui n’est pas dénué de calcul politique. « C’est dans ce cadre-là que nous cherchons une solution à la crise avec notre voisin », a-t-elle ajouté.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - L’Espagne veut mêler l’Union Européenne à la crise avec le Maroc Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire