togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Les mots de passe deviendront bientôt inutiles pour s’identifier

Android Passkey Gettyimages

Sur Internet, il est impossible de passer à côté des mots de passe et cela est valable pour les utilisateurs fréquents comme occasionnels. Ces séries de chiffres, de lettres et parfois de caractères spéciaux conditionnent en effet l’accès à la quasi-totalité des plateformes.

Mais depuis un moment, les géants du web essaient de remplacer progressivement les mots de passe qui laisseront leur place aux passkeys encore désignés clés d’accès ou de sécurité. Et Google vient de s’illustrer en la matière en prenant une décision révélatrice pour l’avenir.

Google passe à la vitesse supérieure

En réalité, les passkeys ne sont pas si nouveaux, car étant utilisés largement par Apple, Google et différents gestionnaires de mots de passe. Cependant, la firme Mountain View vient de faire un pas significatif pour l’adoption globale de ce système d’authentification. En effet, Google a récemment défini les passkeys par défaut au détriment des mots de passe.

Pour se connecter à vos différents comptes depuis une adresse Gmail, il est donc possible d’ignorer le mot de passe et de passer directement par un passkey. Cependant, ce paramètre ne sera opérationnel que sur les sites qui prennent en charge les clés de sécurité. Rappelons que tous les sites de Google (YouTube, Maps, …) en font déjà partie et d’autres grandes plateformes adoptent aussi ce système.

Google entend offrir ainsi plus de sécurité aux utilisateurs et favoriser les connexions rapides. Dans un billet de blog, l’entreprise confirme d’ailleurs que les passkeys sont à 40% plus rapides que les mots de passe traditionnels.

Lire aussi : Android : Comment déverrouiller votre smartphone en cas d’oubli de mot de passe ? 

Qu’est-ce qu’un passkey ?

La polyvalence peut être désignée comme principale différence entre les passkeys et les mots de passe. Alors qu’un utilisateur doit créer un mot de passe différent pour chaque plateforme (on ne compte même plus les comptes aléatoires ni les codes compliqués), les passkeys sont comme des clés universelles.

Ils prennent alors la forme d’un code PIN, d’une empreinte digitale ou d’une reconnaissance faciale. Et à la création d’une clé d’accès, une partie est enregistrée dans le smartphone tandis que l’autre est stockée sur le site afin de valider l’identification. Vous l’aurez compris, il vous suffit d’un unique passkey pour passer l’authentification sur toutes les plateformes compatibles avec ce protocole.

Enfin, il est à noter que la dernière décision de Google ne signe pas la fin définitive des mots de passe dont l’utilisation devrait perdurer. Il s’agit toutefois d’une simple transition et les détenteurs de comptes Google peuvent même modifier les paramètres par défaut afin de revenir aux mots de passe traditionnels. Mais à quoi bon si les passkeys sont présentés comme les modes d’identification du futur ?

Lire aussi : WhatsApp se prépare à adopter les passkeys et rendre les mots de passe de plus en plus obsolètes.