Les législateurs pakistanais éliront un nouveau Premier ministre après l’éviction d’Imran Khan


Video player

 

Les législateurs pakistanais se sont réunis lundi pour choisir un nouveau Premier ministre, clôturant une semaine tumultueuse de drame politique qui a vu l’éviction d’Imran Khan en tant que Premier ministre et une crise constitutionnelle évitée de justesse après l’intervention de la plus haute cour du pays.

Le principal candidat est Shahbaz Sharif, député de l’opposition et frère de l’ancien Premier ministre en disgrâce Nawaz Sharif. Mais son élection ne garantira pas une voie claire à suivre – ni ne résoudra les nombreux problèmes économiques du Pakistan, notamment une inflation élevée et une crise énergétique croissante.

Khan, une ancienne star du cricket dont l’idéologie islamiste conservatrice et l’indépendance obstinée ont caractérisé ses trois ans et huit mois au pouvoir, a été évincé tôt dimanche après avoir perdu un vote de censure au Parlement. Abandonné par ses alliés du parti et un partenaire clé de la coalition, son opposition a chassé Khan avec 174 voix, soit deux de plus que la majorité simple requise à l’Assemblée nationale de 342 sièges.

L’opposition a choisi Shahbaz Sharif comme candidat au poste de Premier ministre, affirmant qu’il a suffisamment de voix en sa faveur.

Le Pakistan Tehreek-e-Insaf de Khan, ou Pakistan Justice Party, a proposé l’ancien ministre des Affaires étrangères et politicien chevronné Shah Mahmood Qureshi comme candidat. Mais Khan et les membres de son parti ont déclaré plus tard qu’ils démissionneraient collectivement lors de la session de lundi, ce qui compliquerait probablement davantage le travail de l’assemblée sous un nouveau premier ministre.
Dans une démonstration de force et un signe précurseur de l’incertitude politique à venir, Khan a rassemblé des centaines de milliers de partisans dimanche soir pour protester contre son éviction, et décrivant le prochain gouvernement comme un “gouvernement imposé”. Dans les villes du Pakistan, les partisans de Khan ont défilé, agitant de grands drapeaux du parti et jurant leur soutien. Les jeunes, qui constituent l’épine dorsale des partisans de Khan, ont dominé les foules.

Certains pleuraient, d’autres criaient des slogans promettant le retour de Khan.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Les législateurs pakistanais éliront un nouveau Premier ministre après l'éviction d'Imran Khan Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire