togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Les humains et le chocolat: une histoire d’amour vieille de 5 000 ans

Les Humains Et Le Chocolatune Histoire D’amour Vieille De 5 000 Ans

Une nouvelle étude plante les origines du chocolat, en retraçant la première consommation connue de son ingrédient clé il y a plus de 5 000 ans en Amérique du Sud.

Selon les archéologues, il y a longtemps que les civilisations anciennes d’Amérique centrale ont commencé à boire des mélanges de cacao – des graines ressemblant à des haricots à partir desquelles sont fabriqués le cacao et le chocolat – datant d’environ 3 900 ans.

Mais dans une autre étude qui retrace les origines lointains du chocolat, une équipe de scientifiques s’est rendue à Santa Ana-La Florida, dans l’Équateur moderne, le plus ancien site archéologique connu de la civilisation Mayo-Chinchipe.

Ils ont analysé des objets provenant de tombes et de bûchers de cérémonie, notamment des bols en céramique, des bocaux et des bouteilles, ainsi que des bols en pierre et des mortiers pour la théobromine, une substance chimique amère trouvée dans le cacao.

L’équipe a découvert des grains d’amidon caractéristiques du cacao dans environ un tiers des articles examinés, y compris le résidu carbonisé d’un récipient en céramique âgé de 5 450 ans.

Cela suggère que les humains consomment du cacao depuis environ 1 500 ans de plus qu’on ne le pensait et situe sa découverte dans la région de la haute Amazonie.

“C’est la plus ancienne trace de cacao identifiée à ce jour et la seule trace archéologique de l’utilisation du cacao découverte en Amérique du Sud”, a déclaré à l’AFP Claire Lanaud, généticienne au Centre français de recherche agronomique pour le développement international et co-auteur de l’étude.

À la différence des créations de chocolatiers riches en sucre et en matières grasses, les boissons à base de cacao étaient prisées pour leur valeur médicinale et étaient souvent servies lors de cérémonies religieuses.

Le cacao était également un produit commercial essentiel et ses graines étaient même utilisées comme moyen de paiement et comme monnaie dans certaines régions d’Amérique centrale.

“Etant donné que ces vases en céramique sont trouvés dans des lieux cérémoniels, notamment dans des tombeaux, il est probable que le cacao soit une composante importante des boissons rituellement importantes”, a déclaré Michael Blake, du département d’anthropologie de l’Université de la Colombie-Britannique.

Des recherches effectuées la semaine dernière par une équipe américaine ont démontré que les cacaoyers sont cultivés par l’homme depuis au moins 3 600 ans.