togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

L’Égypte et les États-Unis réaffirment leur opposition au déplacement des Palestiniens de Gaza

L'Égypte Et Les États-Unis Réaffirment Leur Opposition Au Déplacement Des Palestiniens De Gaza

 

Lors d’un entretien téléphonique avec le président américain Joe Biden, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a réaffirmé que l’Égypte ne permettrait jamais le déplacement des Palestiniens de la Bande de Gaza vers le territoire égyptien. Cette déclaration a été faite dans le contexte des derniers développements de l’escalade militaire dans la région.

Selon un communiqué publié par la présidence égyptienne, les deux dirigeants ont discuté de la situation sécuritaire au Moyen-Orient et de l’importance d’empêcher l’expansion du conflit dans la région. Al-Sissi a souligné la nécessité d’atteindre rapidement une trêve humanitaire et de renforcer les efforts conjoints de l’Égypte, des Nations unies et des acteurs dirigés par les États-Unis pour acheminer une aide humanitaire, médicale et de secours à la population de la Bande de Gaza.

Lire aussi : Recep Erdoğan : “Israël doit sortir de son état de folie et arrêter les frappes sur Gaza”

Le président égyptien a également affirmé le rejet de l’Égypte des politiques de punition collective et de déplacement, soulignant la position ferme du pays sur cette question. De son côté, Joe Biden a confirmé le refus des États-Unis du déplacement des Palestiniens en dehors de leurs terres.

Les deux dirigeants ont convenu de l’importance d’intensifier les efforts pour fournir une aide humanitaire tangible, efficace et durable, répondant aux besoins de la population de la Bande de Gaza. Cette conversation souligne l’engagement continu de l’Égypte et des États-Unis en faveur de la stabilité et de l’humanitarisme dans la région.