A la une Interview

Le slameur togolais Kaporal Wisdom répond aux questions de Fleur

Publié par La redaction

Considéré à raison comme la figure de proue du slam togolais, Kaporal Wisdom confirme à chaque sortie son statut. A l’heure où son récent son clipé Mélancolia tourne en boucle sur les radios, télévisions, smartphones et langues, nous avons approché pour vous celui qui se fait appeler aussi Ekouevi Yehowa Bévi pour en savoir plus sur l’origine dudit morceau et les secrets de son succès dans la musique.

Fleur: Bonjour Kaporal Wisdom. Vous avez un parcours assez intéressant. Dîtes nous c’est quoi le secret?

Kaporal: Le secret est que je crois trop en mon travail et en Dieu. J’ai une conviction qu’on peut réussir qu’en travaillant dur et chaque jour alors il y a de quoi ne pas se décourager et d’espérer quand on croit en ce qu’on fait et on sait où on va.
Je suis un têtu qui ne connais pas le verbe abandonner. J’aime prendre des risque d’or qui souvent aboutissent

Fleur: Récement vous avez sorti votre dernier titre Melancolia suivi du clip. D’où t’es venu l’inspiration du son.

Kaporal: Aujourd’hui, Melancolia est mon dernier single mais pour est le 1er texte avec lequel j’ai commencé par écrire.
Il était un 1er novembre 2007 lors de la journée Toussaint j’étais allé me recueillir sur le tombeau de ma grand mère. Les vas et viens des visiteurs les pleurs les prières les fleurs et les bougies allumés m’ont fait poser la question sur la vie.
C’est quoi la vie?
Tout a commencé par là et aujourd’hui nous avons melancolia

Fleur: Le son transmet des émotions assez lourdes. Les voix à la limite transpercent; surtout celle de la veuve. Comment l’avez vous enregistré?

Kaporal: J’ai compris que pour mettre la différence il faut proposer des produits différents hors de ce qui se propose habituellement. Se donner les moyens de parvenir à des émotions vraies et des sensations à faire réfléchir les consommateurs de ma musique.
Je suis juste allé voir une tante qui a perdu il y a pas très longtemps son mari et je lui ai proposé de me transcrire les émotions qu’elle a eux quand elle a appris le décès de son mari.
Rapidement on a été en studio.
Il faut quand même noter que la tante aime la musique donc tout a été facile à elle de transmettre ses émotions.
Je voulais que le son soit vrai et réel.
Cela n’a pas été facile mais on est quand même arrivé a produire Mélancolia qui passe partout actuellement.

A LIRE AUSSI :   Interview de Claudia G Modèle Photo

Fleur: Le clip a été réalisé avec des acteurs du Bénin et du Togo. Depuis sa sortie, il crée l’unanimité. Quel est le secret de ce clip?

Kaporal: Le secret de cet clip a été la complicité de tous les acteurs de par leur patience, leur détermination leur amour en voulant donner chacun le meilleur de lui pour relever ce défi.
Deux jeunes génies réalisateurs togolais résident au Bénin
Ali baba et Tony R qui ont déjà fait leur preuves sur tous mes clips et les 4 derniers clips d’Ariel sheney.

A chaque endroit où nous tournons, c’était des moments de pur délire où la pression n’y était pas. Chacun avait la possibilité de proposer et d’apporter son expertise.
1 mois de tournage où les scènes ont été reprises sur des jours.

Tout un mélange de facteurs qui ont permis la réussite de ce clip.
Nous avions néanmoins choisit parmi les meilleurs acteurs de cinema togolais et béninois professionnel dans leur métier alors chacun a fait que ce qui sait faire de mieux

Fleur: Dans Melancolia, les orphelins et presque tout le monde s’y retrouvent. Quel est votre sentiment?

Kaporal: J’ai vécu des situations peu appréciables de certains tuteurs dans la maltraitance des orphelins. Cela me laisse toujours indifférent quand j’y pense et je me suis dit de montrer à ces tuteurs comment ils se comportent envers les orphelins pour qu’ils changent de comportement.
Et aux enfants le message est de prendre soin et de respecter leur parents de leur vivant car nul ne peut remplacer une mère ou un parent génital.

Fleur: On te connaît comme étant un artiste très engagé. D’où te vient cette vocation?

Kaporal: J’ai vécu dans une zone où tout peut arriver a n’importe quel moment. J’ai grandi avec des jeune révoltés désespérés découragés mais vaillants qui sont des sold’art de ma vie.
On a grandit chacun a choisit son chemin moi j’ai choisi les protéger et les défendre avec ma plume.

A LIRE AUSSI :   A la découverte de Charly M et de "Prayer" sa prochaine sortie

Fleur: Quel est ton point de vue sur l’état du slam togolais?

Kaporal: Le Slam togolais a de l’avenir il reste plus de volonté de conquérir et plus de folie des miens.
Le talent y est.
Mais le showbiz est une université où il faut savoir comment s’orienter.
Ne pas faire parce que les gens le font mais le faire parce que ça te ressemble.
Lomé demeure la capitale du Slam en Afrique.
Ailleurs on nous appele les envahisseurs.
Tout slameur rêve passer par Lomé

Fleur: Quel conseil pour cette nouvelle génération qui aimerait sûrement sûrement suivre tes pas?

Kaporal: Conseil ne pas vouloir faire comme moi ou n’importe quel slameur mais vouloir faire comme soi même.
Être authentique,original et unique.
Savoir polir son image
Savoir dans quel studio enregistrer ses sons car le meilleur ingénieur de son n’est pas forcément celui qui fera mieux un son Slam.
Savoir communiquer autour de soi et de son image car l’artiste est un produit

Fleur: Que prépares-tu pour le public après Melancolia?

Kaporal: Tellement de projets mais je laisse le suspense pour le moment.
Au bon moment doingbuzz va en faire le buzz

Fleur: Es-tu tenté par les featuring internationaux? Si oui, lequel en particulier?

Kaporal: Oui c’est le rêve de tout artiste, j’ai tellement de kiff mais le 1er reste papa sagbohan danialou après Wizkid

Fleur: Coup de coeur, coup de gueule.

Kaporal: Coup de coeur merci a tous les KapoRois et KapoReines
A ceux qui supportent le Slam aux promoteurs qui croient en moi, aux médias et blogs.
Coup de gueule que certain promoteurs profiteurs arrêtent de me contacter pour de la gratuité mon fils ira à l’école la rentrée prochaine.

Fleur: Mot de fin

Kaporal: Merci à Dieu
a Doingbuzz , à tous ceux qui me supportent et bisous à tous ceux qui me dislikent.

Lâchez commentaire sur Doingbuzz

Commentaires

Aujourd'hui nous mettons le cap sur l'application mobile. Télécharger l'application mobile en cliquant sur l'image :#doingbuzz

A propos du rédacteur

La redaction

Premiers sur l'exclusivité et tout ce qui est sujet brûlant Culture · Cinéma . Interviews · Musique · Clips · Paroles · Emploi . People . Téléchargement etc..
Le web étant devenu un facteur incontournable dans la promotion d'un artiste et de ses oeuvres, s'incarne en projecteur sur la musique africaine en particulier et la culture africaine en général. Un projecteur qui extrapole sa lumière sur les actualités sportives et diverses pour plus de complexité. Une équipe homogène et dynamique assure le buzz comme nom l'indique. , l'exclu et le buzz sont ici!* Email: !

Close
>