Actualités

Le patronat camerounais reçoit le Premier ministre Joseph Dion Ngute

Le patronat camerounais Premier ministre Joseph Dion Ngute

Le Premier ministre camerounais, Joseph Dion Ngute, a été reçu, de manière officielle, le mardi 18 mai 2021, au siège du Groupement Inter-patronal du Cameroun(GICAM), situé au quartier Bonanjo à Douala.

Lors de cette rencontre qui a duré deux heures d’horloge et dont l’importance n’est plus à démontrer, la question du climat des affaires était au centre des échanges entre le chef du gouvernement et les membres du mouvement patronal dont Célestin Tawamba est président. Pour le GICAM (Groupement Inter-patronal du Cameroun), c’était une belle occasion de porter à l’attention du gouvernement les doléances du secteur privé vis-à-vis des pouvoirs publics. Ce qui va permettre de décrisper le climat particulièrement tendu qui prévalait, jusqu’ici, entre le gouvernement et le patronat.

À lire aussi :   Haïti/ Assassinat de Jovenel Moïse : le premier ministre impliqué ?

Cette rencontre intervient après la décision du GICAM d’annuler la conférence-débat qui était prévue, le vendredi 16 avril dernier, avec une délégation mandatée par le ministre en charge de la Justice, Laurent Esso, pour le représenter. A cela pourraient s’ajouter les dissensions persistantes avec le directeur général des impôts, qui, en début d’année, s’est rendu à Douala pour présenter au secteur privé les innovations fiscales de la loi des finances 2021. Un rendez-vous stratégique pour lequel le plus important mouvement patronal du pays, était aux abonnés absents.

Il faut signaler que quatre membres du gouvernement ont été reçus au GICAM, en 2020, dans le cadre du dialogue public-privé. Il s’agit entre autres, du ministre des Travaux Publics, Emmanuel Nganou Djoumessi dont la rencontre avait tablé, le 27 novembre 2020, sur « l’apport du secteur privé dans le développement et la durabilité des infrastructures routières ». Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, qui y était allé, début octobre, pour la première étape de la campagne de promotion du dispositif institutionnel de la formation professionnelle au Cameroun.Le 6 mars, le ministre de la Santé publique, Malachie Manaouda, y a présidé la rencontre d’échange et d’information sur le Coronavirus. C’est le ministre des PME, de l’Economie sociale et de l’Artisanat, Achille Bassilekin III, qui a ouvert le bal des échanges entre les membres du gouvernement et le GICAM, le 28 janvier.

À lire aussi :   Haïti/ Assassinat du président Moïse : soupçonné, le premier ministre limoge le procureur

Autre point et non le moindre de cette rencontre, « le Premier ministre est venu demander aux chefs d’Entreprises leur contribution à l’effort de guerre pour la reconstruction du Sud-Ouest et Nord-Ouest. Ces deux Régions anglophones du pays, en proie, depuis 2016, à une guerre d’indépendance », a indiqué un membre du Groupement inter-patronal du Cameroun.

Pour le président du GICAM, CélestinTawamba, « plus l’Etat consultera et prendra en compte les doléances de ceux qui connaissent le monde de l’entreprise, au premier rang desquels les organisations représentatives du secteur privé, plus adapté sera cet environnement ».

À lire aussi :   Centrafrique : Henri-Marie Dondra nouveau Premier ministre

« En 64 ans d’existence, le GICAM n’a jamais été honoré de la visite d’un Premier ministre », a-t-il conclu.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire