...

Le Kremlin affirme n’avoir pas fermé les frontières


Video player

Le Kremlin affirme qu’aucune décision n’a été prise sur l’opportunité de sceller les frontières de la Russie pour arrêter un exode d’hommes d’âge militaire fuyant le pays  après des jours de scènes chaotiques lors de la mobilisation partielle pour sa guerre en Ukraine.

Interrogé lundi sur la possibilité de fermeture de la frontière, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré aux journalistes : « Je ne sais rien à ce sujet. Pour le moment, aucune décision n’a été prise à ce sujet. »

Les informations selon lesquelles la Russie pourrait fermer la frontière ont contribué à l’agitation depuis que le président Vladimir Poutine a donné l’ordre la semaine dernière d’appeler des centaines de milliers de réservistes dans la plus grande escalade à ce jour de la guerre de sept mois en Ukraine.

Les vols au départ de la Russie se sont vendus et les voitures se sont accumulées aux points de contrôle frontaliers, avec des rapports faisant état d’une file d’attente de 48 heures à la seule frontière routière vers la Géorgie, le rare voisin pro-occidental qui permet aux citoyens russes d’entrer sans visa.

De longues files de voitures ont également été vues sur les routes menant aux postes-frontières avec le Kazakhstan et la Mongolie.

Deux sites d’information en exil – Meduza et Novaya Gazeta Europe – ont tous deux rapporté que les autorités prévoyaient d’interdire aux hommes de partir, citant des responsables non identifiés.

La mobilisation militaire s’est accompagnée d’une annonce de Poutine selon laquelle Moscou organiserait des votes pour annexer quatre provinces ukrainiennes occupées par ses forces. L’Occident appelle les votes, qui doivent se conclure mardi, un faux prétexte pour s’emparer d’un territoire capturé par la force.

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

L’appel militaire a conduit aux premières manifestations soutenues en Russie depuis le début de la guerre, un groupe de surveillance estimant qu’au moins 2 000 personnes ont été arrêtées jusqu’à présent. Toute critique publique de « l’opération militaire spéciale » en Ukraine est interdite.

La Russie compte des millions d’anciens appelés comme réservistes officiels. Les autorités n’ont pas précisé qui doit être appelé – cette partie de l’ordre de Poutine est classifiée – mais ont déclaré qu’elles enrôleraient 300 000 personnes, pour la plupart avec une expérience militaire récente.

 

Lire aussi : De nombreux morts dans l’effondrement d’un immeuble au Kenya

→ A LIRE AUSSI : De nombreux morts dans l’effondrement d’un immeuble au Kenya

→ A LIRE AUSSI : CPI : Le chef de la milice Séléka en République centrafricaine plaide non coupable

→ A LIRE AUSSI : La dangereuse bactérie a été retrouvée chez Carrefour sur ce fromage

Quel est ton avis sur doingbuzz en terme de qualités de service?

Consulter son résultat

loading - Le Kremlin affirme n’avoir pas fermé les frontières Loading ...
[DCRP_shortcode style="2" image="1" excerpt="0" date="0" postsperpage="5" columns="1"] -- 👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement
--

Quel est ton avis sur doingbuzz en terme de qualités de service?

Consulter son résultat

Loading ... Loading ...
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire