Le Kenya condamne la Russie dans son discours au Conseil de sécurité des Nations unies


Video player

 

Le Conseil de sécurité des Nations unies a tenu une réunion d’urgence à 21 heures après que le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu’il reconnaissait désormais une partie de l’Ukraine comme étant la Russie et qu’il enverrait ses troupes comme soldats de la paix.

Le Royaume-Uni n’a pas tardé à annoncer des sanctions. Ils ont réprimandé la Russie ainsi que le Mexique, l’Irlande, la Norvège, le Ghana et d’autres. Mais c’est le Kenya qui a poussé les propos un peu plus loin.

« L’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Ukraine sont bafouées », a déclaré l’ambassadeur Martin Kimani. « La Charte des Nations Unies continue de flétrir sous les assauts incessants. En un instant, elle est invoquée avec révérence par les mêmes pays qui lui ont ensuite tourné le dos dans la poursuite d’objectifs diamétralement opposés à la paix et à la sécurité. Au cours des deux dernières réunions et le renforcement des forces en Ukraine, ils ont exhorté à donner une chance à la diplomatie. Notre cri n’a pas été passionné et, plus important encore, l’exigence de la charte de régler le différend par des moyens pacifiques de manière à ne pas être en danger a été profondément sapée. Aujourd’hui , la menace ou l’usage de la force a été affecté. Le Kenya est gravement préoccupé par l’annonce faite par la Fédération de Russie de reconnaître les régions de l’Ukraine en tant qu’États indépendants ».

Il a poursuivi en disant que le Kenya est sérieusement préoccupé par l’impact que la Russie pourrait avoir si elle était autorisée par l’ONU à pénétrer dans d’autres pays et à s’en emparer. Son exemple était que les frontières africaines étaient acceptées par tous les pays là-bas, bien que ces frontières leur soient imposées par les colonialistes. Il a expliqué que les nations africaines ont pris cette décision au lieu d’avoir des guerres sans fin.

« Nous avons rejeté l’expansionnisme sur n’importe quelle base, y compris raciale, ethnique ou culturelle », a déclaré Kimani. « Nous avons de nouveau rejeté aujourd’hui. Le Kenya enregistre une forte inquiétude et une forte opposition à la reconnaissance des États indépendants. Nous avons en outre fermement condamné la tendance au cours des dernières décennies à des États puissants, y compris des membres du Conseil de sécurité, à atteindre le droit international avec peu de respect. »

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Le Kenya condamne la Russie dans son discours au Conseil de sécurité des Nations unies Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire