...

La Mission d’appui des Nations unies en Libye condamne le meurtre de 15 migrants


Video player

La Mission d’appui des Nations unies en Libye (UNSMIL) a condamné dimanche le « meurtre odieux d’au moins 15 migrants et demandeurs d’asile » dans la ville libyenne de Sabratha (ouest). Elle appelle à « traduire les auteurs en justice ».

Quinze corps de migrants, dont certains brûlés, ont été découverts vendredi sur la côte de Sabratha (à 70 km de la capitale Tripoli), point de départ important pour des milliers de personnes qui cherchent chaque année à rejoindre les côtes italiennes.

« Onze corps calcinés ont été retrouvés à l’intérieur d’un bateau amarré et quatre autres corps blessés ont été retrouvés à l’extérieur », selon la Mission dans un communiqué.

Cette tragédie « est un rappel brutal du manque de protection auquel sont confrontés les migrants et les demandeurs d’asile en Libye, ainsi que des violations généralisées des droits de l’homme perpétrées par de puissants réseaux de trafiquants et criminels », a ajouté la mission onusienne.

Selon les médias locaux, les migrants, pour la plupart originaires d’Afrique subsaharienne, ont été tués jeudi par balles à la suite d’une dispute entre passeurs.

L’un des groupes de passeurs impliqués dans la dispute a alors mis le feu au bateau vendredi, d’après les mêmes sources.

Le chaos qui a suivi la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011 a fait de la Libye une route privilégiée pour des dizaines de milliers de migrants. Malheureusement, ils deviennent la proie des trafiquants lorsqu’ils ne meurent pas en tentant la périlleuse traversée de la Méditerranée. Pour cela, la Libye est régulièrement critiquée par les ONG pour les mauvais traitements qu’ils subissent.

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

Deux gouvernements soutenus par deux camps rivaux dans l’ouest et l’est de la Libye se disputent le pouvoir depuis mars.

Depuis le début de l’année, 14.157 migrants ont été interceptés et renvoyés en Libye, selon de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) publié lundi. Au moins 216 personnes sont mortes en tentant de traverser la Méditerranée et 724 sont portées disparues et présumées mortes.

 

Lire aussi : Agression russe en Ukraine : Poutine rappelle sa réaction à l’attaque du pont de Crimée

→ A LIRE AUSSI : Agression russe en Ukraine : Poutine rappelle sa réaction à l’attaque du pont de Crimée

→ A LIRE AUSSI : Tatouage du blanc de l’œil : une pratique de plus en plus dangereuse

→ A LIRE AUSSI : Droits de l’homme : le prix Vaclav-Havel attribué à Vladimir Kara-Mourza, l’opposant russe

--

Quel est ton avis sur doingbuzz en terme de qualités de service?

Consulter son résultat

Loading ... Loading ...
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire