La grande famille de la franc-maçonnerie ivoirienne de nouveau en deuil


Video player

Quatre (4) mois après la mort d’Hamed Bakayoko, la grande famille de la franc-maçonnerie ivoirienne est de nouveau en deuil. Un nouveau coup dur pour la Grande loge de Côte d’Ivoire (GLCI).

La Grande loge de Côte d’Ivoire, qui a déjà perdu Hamed Bakayoko, dit adieu à l’une de ses grandes figures. Il s’agit de David Mignonsin.  Le Grand maitre est décédé fin juin à Abidjan, la capitale économique ivoirienne.

C’est un nouveau coup dur pour la GLCI. L’illustre défunt, pilier de la Grande loge de Côte d’Ivoire, dirigeait le Conseil suprême maçonnique.  Non seulement, il occupait l’une des fonctions décisionnaires, mais aussi, avait  le statut de Grand maître et présidait le Suprême Conseil maçonnique, lequel gère les rites et les hauts gradés.

Il était en fonction au département d’anesthésie-réanimation et de médecine d’urgence de l’unité de formation et de recherche (UFR) de médecine au sein de l’université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody.

Pour informations, l’ancien Premier ministre ivoirien, Hamed Bakayoko était à la tête de la GLCI depuis 2013. Il est décédé le 10 mars 2021 en Allemagne à la suite d’un cancer fulgurant.

 

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire