La Catalogne gracie 700 femmes exécutées pour sorcellerie


Video player

Le parlement régional catalan a officiellement gracié des centaines de femmes exécutées pour sorcellerie entre les XVe et XVIIIe siècles.

Les députés ont adopté une résolution à une large majorité pour réhabiliter la mémoire de plus de 700 femmes qui ont été torturées et mises à mort.

Les historiens espagnols ont découvert que la Catalogne a été l’une des premières régions d’Europe à pratiquer la chasse aux sorcières.

Il était également considéré comme l’un des pires endroits pour les exécutions.

« Nous avons récemment découvert les noms de plus de 700 femmes qui ont été persécutées, torturées et exécutées entre les XVe et XVIIIe siècles », ont déclaré les groupes à l’origine de la résolution.

Les sorcières étaient souvent accusées de la mort subite d’enfants ou de mauvaises récoltes, selon Pau Castell, professeur d’histoire moderne à l’Université de Barcelone.

Des groupes indépendantistes et de gauche affirment que les femmes ont été « victimes de persécutions misogynes » et veulent que leur mémoire soit honorée en donnant leurs noms aux rues.

Des dizaines de milliers de femmes, pour la plupart, auraient été condamnées à mort pour sorcellerie à travers l’Europe.

Cette décision fait suite à des initiatives similaires en Écosse, en Suisse et en Norvège.

« Avant, ils nous appelaient des sorcières, maintenant ils nous appellent des ‘féminazies’ ou hystériques ou sexuellement frustrées. Avant qu’ils ne fassent des chasses aux sorcières, maintenant nous les appelons des fémicides », selon la députée régionale Jenn Diaz de l’ERC au pouvoir, selon l’agence de presse AFP.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire