Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
La Banque Africaine de Développement Recrute Chargé(e) du Renforcement de Capacité, ECAD.2 en Côte d’Ivoire
30/03/2021 à 22h17 par Virgile DANSOUVI
Publicité
Publicité
LA BANQUE : Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement, qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 81 États membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté, grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013–2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été définis, à savoir ; l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.
LE COMPLEXE :
Le Chef économiste et Vice-président de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances est le porte-parole de la Banque pour les questions à caractère économique et le Vice-président du Complexe de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances. Le Complexe de la gouvernance économique et la gestion des connaissances a pour rôle : i) d’assurer le leadership et la visibilité de la Banque dans les domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance financière et du développement socioéconomique ; de coordonner la production de travaux d’analyse qui éclaireront les politiques opérationnelles ; et ii) de mettre systématiquement l’accent sur le rôle essentiel du savoir, de l’expérience et des enseignements, ainsi que sur leur impact concret sur la transformation durable et inclusive de l’économie en Afrique.
LE DÉPARTEMENT/LA DIVISION QUI RECRUTE :
L’Institut africain de développement (ECAD) assure la coordination et la mise en œuvre des programmes de renforcement des capacités dans les pays membres régionaux (PMR). À cet égard, il i) fournit des services consultatifs en matière de renforcement des capacités ; ii) identifie, conçoit et met en œuvre des programmes adaptés de renforcement des capacités ; et iii) tire parti des partenariats et coordonne la diffusion du savoir en vue d’améliorer la prise de décision et la gouvernance économique pour un développement durable dans les PMR.
L’Institut est composé de deux divisions : la Division de l’élaboration des programmes (ECAD.1) et la Division de la gestion des politiques (ECAD.2). L’objectif stratégique de la Division de l’élaboration des programmes (ECAD.1) est d’améliorer la base de connaissances et les programmes des pays africains en vue de promouvoir leur développement. Par conséquent, elle conçoit et met en œuvre des programmes et des activités pour améliorer les connaissances générales et renforcer les capacités institutionnelles afin de diversifier les économies, de stimuler la croissance et de créer des emplois décents. Certains programmes visent notamment à appuyer les opérations de prêt de la Banque, à améliorer la qualité de son portefeuille et à faire en sorte que les projets et programmes financés par la Banque produisent un impact sur le développement.
LE POSTE : Le/la Chargé(e) du renforcement des capacités exercera ses fonctions au sein de la Division de la gestion des politiques de l’Institut africain de développement (ECAD.2). Le/la candidat(e) retenu jouera un rôle actif dans l’exécution quotidienne du mandat du département, veillera au respect de normes de qualité élevées et collaborera avec le personnel des départements opérationnels de la Banque en vue d’une meilleure prise en compte des aspects liés au renforcement des capacités au sein de la Banque. Plus précisément, le/la Chargé(e) du renforcement des capacités ECAD.2 devra assumer les responsabilités suivantes :
Apporter son soutien au renforcement des capacités des PMR de la Banque en vue de les aider à concevoir et à mettre en œuvre de manière efficace leurs propres outils de gestion macroéconomique et des finances publiques, ce qui permettra d’améliorer les processus d’élaboration des politiques et les résultats en matière de gouvernance économique et financière dans les pays.
Fournir au complexe ECVP et aux unités concernées de la Banque, et par extension à la Direction, des conseils techniques d’experts sur les questions relatives au renforcement des capacités des pays membres régionaux afin d’améliorer le dialogue dans lesdits pays, et ce, en collaboration avec les partenaires de développement.
Contribuer aux efforts de mobilisation des ressources et à la mise en œuvre des fonds fiduciaires pour répondre aux besoins émergents en matière de renforcement des capacités dans les PMR.
Apporter son soutien au Chef de division, ECAD.2 et au Directeur principal, ECAD, en préparant des notes d’information et en veillant à ce que le programme de travail de la division et du département ECAD ainsi que leurs services soient de qualité et bien coordonnés.
Fonctions et responsabilités
Sous la supervision et la direction du Chef de division, ECAD.2, le/la Chargé(e) du renforcement des capacités assumera les fonctions suivantes :
Participer à la conception et à la mise en œuvre d’outils de gestion macroéconomique et de programmes de formation en la matière au profit des PMR, en collaboration avec d’autres membres du personnel concernés au sein d’ECAD.2, d’ECAD et à l’échelle de toute la Banque.
Participer à la conception et à la mise en œuvre d’outils de gestion financière et de programmes de formation au profit des PMR, en collaboration avec d’autres membres du personnel concernés au sein de la division ECAD.2, du département ECAD et à l’échelle de toute la Banque.
Participer à l’identification et à l’évaluation des besoins et de la demande en matière de capacités dans les PMR dans divers domaines, en mettant l’accent sur la gestion macroéconomique et la gestion des finances publiques.
Assurer la gestion des activités de renforcement des capacités spécifiques en collaboration avec différentes unités de la Banque, en particulier les départements des opérations, en vue d’une meilleure prise en compte des activités de renforcement des capacités dans toutes les opérations de la Banque.
Initier, développer et renforcer les partenariats avec les institutions œuvrant dans le domaine du renforcement des capacités à l’échelle internationale, régionale et nationale dans le but d’approfondir et d’élargir la portée des activités de renforcement des capacités dans les PMR.
Mobiliser les ressources aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de la Banque, notamment auprès du Fonds africain de développement
(FAD), du Fonds nigérian de coopération technique (NTCF) et d’autres fonds fiduciaires, afin de mener à bien des initiatives de renforcement des capacités dans les PMR de la Banque.
Contribuer à la préparation des revues trimestrielle, semestrielle et annuelle des activités de renforcement des capacités menées par ECAD et préparer les notes d’information et les rapports pertinents à la demande de la Direction.
En collaboration avec d’autres départements d’ECVP et unités de la Banque, concevoir et mettre en œuvre des programmes de renforcement des capacités dans les domaines de la modélisation, des prévisions et de l’analyse macroéconomiques et du cycle de gestion des finances publiques, y compris la gestion budgétaire, la gouvernance, l’obligation de rendre compte, le suivi des activités d’audit menées par les organes supérieurs en la matière, la mobilisation des ressources nationales, les partenariats public-privé dans le domaine des finances publiques, la gestion de la dette, la planification et la gestion de la politique budgétaire, la programmation financière, etc.
Publicité
Contribuer à l’élaboration et à la révision des programmes phares, des politiques de base, des documents stratégiques et opérationnels de la Banque, ainsi que des notes d’orientation de la Communauté de pratique mondiale.
S’acquitter de toute autre tâche qui pourrait lui être confiée par le Chef de division ECAD.2 et le Directeur principal ECAD.
Critères de sélection
Être titulaire d’au moins un master en économie, développement, finances, sciences sociales ou dans des domaines connexes.
Justifier d’une vaste expérience et d’une solide feuille de route en matière de conception et de mise en œuvre des programmes de renforcement des capacités, d’analyse des politiques publiques ou de renforcement des capacités dans le cadre du développement international, en particulier en Afrique. Un doctorat dans les domaines susmentionnés constituerait un atout supplémentaire.
Avoir au moins quatre (4) ans d’expérience professionnelle pertinente et à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés dans les domaines de la gestion économique, de la formulation de politiques, de la gestion des recettes, de la gestion des dépenses publiques ou dans des domaines connexes.
Avoir une excellente connaissance des questions liées au renforcement des capacités en Afrique et dans les pays en développement en général, notamment en ce qui concerne la gestion macroéconomique, la transparence et l’obligation de rendre compte en matière de gestion macroéconomique, la gestion des finances publiques, la garantie d’un environnement favorable aux entreprises, et la lutte contre la corruption et les flux financiers illicites.
Contribuer à la préparation de déclarations de politique générale, de documents, de mémoires et de divers rapports sur les questions de gouvernance économique.
Faire preuve d’une solide connaissance des initiatives, pratiques et méthodes liées au renforcement des capacités et d’une bonne compréhension des compétences requises pour relever les défis existants en matière de développement.
Avoir démontré sa capacité à évaluer les lacunes en matière de connaissances et de compétences et à prendre des décisions d’intervention efficaces, opportunes et bien déterminées en rapport avec la mission du département en matière de prestation de services.
Faire preuve d’une bonne capacité à présenter des idées et à les faire accepter ; savoir écouter ; être sensible aux différences culturelles, faire preuve de son engagement en faveur de la diversité et être capable de lancer et de gérer des innovations ou des changements.
Être capable d’établir des partenariats avec un large éventail de clients et d’obtenir des résultats qui répondent aux besoins et aux intérêts à long terme de ces derniers, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la Banque.
Justifier d’une excellente connaissance des modèles de développement macroéconomique et d’une forte capacité à interpréter les résultats des recherches pour faciliter le dialogue politique.
Avoir une bonne maîtrise et une connaissance avérée du cycle de gestion financière en Afrique, avec une excellente compréhension du cycle budgétaire, y compris la gestion budgétaire, la gouvernance, l’obligation de rendre compte, le suivi des activités d’audit menées par les organes supérieurs en la matière, la mobilisation des ressources intérieures, les partenariats public-privé dans le domaine des finances publiques, la gestion de la dette, la planification et la gestion de la politique budgétaire, la programmation financière, etc.
Être doté d’une capacité avérée à penser de manière stratégique et à concevoir des plans et des programmes à long terme alignés sur les priorités stratégiques de la Banque.
CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.
Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct [email protected](le lien envoie un courriel)
Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d'un des pays membres de la BAD.
Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées.
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

POSTULER

Publicité
Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

🚨DOINGBUZZ ACTUALITE NEW Pour offres d'emploi 👉🏾 -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun  groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆



Plus de news

Cameroun: Un Patron De Presse Accusé Par Une Jeune Femme De Tentative D’abus Sexuel

20/06/2021

Cameroun: un...

Publicité Publicité Après avoir appris qu’une vidéo...
Eco : La Date Du Lancement De La Nouvelle Monnaie Unique Ouest-Africaine Est Enfin Connue

20/06/2021

Eco :...

Publicité Publicité Un groupe de quinze pays...
Les Émirats Arabes Unis Suspendent L’entrée Des Passagers De Trois Pays Africains

20/06/2021

Les Émirats...

Publicité Publicité Les Emirats arabes unis (EAU)...
Côte D’ivoire-Exclusif/ Gbagbo Abandonne L’église Évangélique

20/06/2021

Côte d’Ivoire-Exclusif/...

Publicité Publicité Laurent Gbagbo a effectué sa...
Usa: Un Célèbre Pilote Se Tue En Tentant De Battre Un Record Du Monde (Vidéo)

20/06/2021

USA: Un...

Publicité Publicité Un célèbre pilote se tue....
Cedeao : Le Lancement De L'Eco Prévu Pour 2027

20/06/2021

CEDEAO :...

Publicité Publicité   Le lancement de l'Eco...
L'Ancien Médecin De Trump Doute De La Santé Mentale De Joe Biden

20/06/2021

L’ancien médecin...

Publicité Publicité   Le représentant Ronny Jackson,...
Grave Accident Au Cameroun ( Vidéo Très Sensible)

20/06/2021

Grave accident...

Publicité Publicité Publicité   Selon une source...
Gabon : Quand Pascaline Bongo Parle De Son Amant Boy Marley

20/06/2021

Gabon :...

Publicité Publicité Une liaison qui a été...
Retour De Gbagbo : Ouattara Manque L’occasion De Faire Un Grand Pas Vers La Réconciliation Nationale

20/06/2021

Retour de...

Publicité Publicité Laurent Gbagbo est rentré en...
Nigeria : Un Policier Tué Et 80 Élèves Kidnappés Dans Une École

19/06/2021

Nigeria :...

Publicité Publicité   Des assaillants armés ont...
Une Journaliste Américaine Défie Vladimir Poutine : &Quot;De Quoi Avez-Vous Peur Monsieur Le Président ? &Quot;

19/06/2021

Une journaliste...

Publicité Publicité Ce mercredi 16 juin 2021,...
Indice Mondial De La Paix : Voici Les 10 Pays Les Moins Pacifiques D’afrique En 2021

19/06/2021

Indice mondial...

Publicité Publicité Indice mondial de la paix...
J.o Tokyo/ Les Organisateurs Vont Se Rencontrer Pour Décider De La Présence De Spectateurs

19/06/2021

J.O Tokyo/...

Publicité Publicité Le Comité d’organisation des Jeux...
5 Choses À Savoir Sur Nady Bamba, La Seconde Femme De Laurent Gbagbo

19/06/2021

5 choses...

Publicité Publicité   Nady Bamba est la...
En Colère, Un Avocat De Guillaume Soro Tacle Le Procureur Adou Richard

19/06/2021

En colère,...

Publicité Publicité Très remonté, un des avocats...
Nady Bamba À Propos De Simone Gbagbo : « Elle Salue Laurent Gbagbo Et Elle Part »

19/06/2021

Nady Bamba...

Publicité Publicité Publicité C'est une vidéo choc....
Côte D’ivoire/Masa : Prof Yacouba Konaté Quitte La Maison Avec 42 Mois D’arriérés De Salaire

19/06/2021

Côte d’Ivoire/MASA...

Publicité Publicité M. Hervé Yapi, logisticien de...
Burkina Faso : Des Biens Et Comptes Bancaires Du Groupe Bolloré Saisis

19/06/2021

Burkina Faso...

Publicité Publicité   La bataille judiciaire entre...
Mame Mbaye Niang : &Quot;Je N'Aiderai Pas Macky Sall S'Il Brigue Un 3È Mandat&Quot;

19/06/2021

Mame Mbaye...

Publicité Publicité Un possible 3è mandat de...
Publicité
Publicité
LA BANQUE : Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement, qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 81 États membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté, grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013–2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été définis, à savoir ; l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.
LE COMPLEXE :
Le Chef économiste et Vice-président de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances est le porte-parole de la Banque pour les questions à caractère économique et le Vice-président du Complexe de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances. Le Complexe de la gouvernance économique et la gestion des connaissances a pour rôle : i) d’assurer le leadership et la visibilité de la Banque dans les domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance financière et du développement socioéconomique ; de coordonner la production de travaux d’analyse qui éclaireront les politiques opérationnelles ; et ii) de mettre systématiquement l’accent sur le rôle essentiel du savoir, de l’expérience et des enseignements, ainsi que sur leur impact concret sur la transformation durable et inclusive de l’économie en Afrique.
LE DÉPARTEMENT/LA DIVISION QUI RECRUTE :
L’Institut africain de développement (ECAD) assure la coordination et la mise en œuvre des programmes de renforcement des capacités dans les pays membres régionaux (PMR). À cet égard, il i) fournit des services consultatifs en matière de renforcement des capacités ; ii) identifie, conçoit et met en œuvre des programmes adaptés de renforcement des capacités ; et iii) tire parti des partenariats et coordonne la diffusion du savoir en vue d’améliorer la prise de décision et la gouvernance économique pour un développement durable dans les PMR.
L’Institut est composé de deux divisions : la Division de l’élaboration des programmes (ECAD.1) et la Division de la gestion des politiques (ECAD.2). L’objectif stratégique de la Division de l’élaboration des programmes (ECAD.1) est d’améliorer la base de connaissances et les programmes des pays africains en vue de promouvoir leur développement. Par conséquent, elle conçoit et met en œuvre des programmes et des activités pour améliorer les connaissances générales et renforcer les capacités institutionnelles afin de diversifier les économies, de stimuler la croissance et de créer des emplois décents. Certains programmes visent notamment à appuyer les opérations de prêt de la Banque, à améliorer la qualité de son portefeuille et à faire en sorte que les projets et programmes financés par la Banque produisent un impact sur le développement.
LE POSTE : Le/la Chargé(e) du renforcement des capacités exercera ses fonctions au sein de la Division de la gestion des politiques de l’Institut africain de développement (ECAD.2). Le/la candidat(e) retenu jouera un rôle actif dans l’exécution quotidienne du mandat du département, veillera au respect de normes de qualité élevées et collaborera avec le personnel des départements opérationnels de la Banque en vue d’une meilleure prise en compte des aspects liés au renforcement des capacités au sein de la Banque. Plus précisément, le/la Chargé(e) du renforcement des capacités ECAD.2 devra assumer les responsabilités suivantes :
Apporter son soutien au renforcement des capacités des PMR de la Banque en vue de les aider à concevoir et à mettre en œuvre de manière efficace leurs propres outils de gestion macroéconomique et des finances publiques, ce qui permettra d’améliorer les processus d’élaboration des politiques et les résultats en matière de gouvernance économique et financière dans les pays.
Fournir au complexe ECVP et aux unités concernées de la Banque, et par extension à la Direction, des conseils techniques d’experts sur les questions relatives au renforcement des capacités des pays membres régionaux afin d’améliorer le dialogue dans lesdits pays, et ce, en collaboration avec les partenaires de développement.
Contribuer aux efforts de mobilisation des ressources et à la mise en œuvre des fonds fiduciaires pour répondre aux besoins émergents en matière de renforcement des capacités dans les PMR.
Apporter son soutien au Chef de division, ECAD.2 et au Directeur principal, ECAD, en préparant des notes d’information et en veillant à ce que le programme de travail de la division et du département ECAD ainsi que leurs services soient de qualité et bien coordonnés.
Fonctions et responsabilités
Sous la supervision et la direction du Chef de division, ECAD.2, le/la Chargé(e) du renforcement des capacités assumera les fonctions suivantes :
Participer à la conception et à la mise en œuvre d’outils de gestion macroéconomique et de programmes de formation en la matière au profit des PMR, en collaboration avec d’autres membres du personnel concernés au sein d’ECAD.2, d’ECAD et à l’échelle de toute la Banque.
Participer à la conception et à la mise en œuvre d’outils de gestion financière et de programmes de formation au profit des PMR, en collaboration avec d’autres membres du personnel concernés au sein de la division ECAD.2, du département ECAD et à l’échelle de toute la Banque.
Participer à l’identification et à l’évaluation des besoins et de la demande en matière de capacités dans les PMR dans divers domaines, en mettant l’accent sur la gestion macroéconomique et la gestion des finances publiques.
Assurer la gestion des activités de renforcement des capacités spécifiques en collaboration avec différentes unités de la Banque, en particulier les départements des opérations, en vue d’une meilleure prise en compte des activités de renforcement des capacités dans toutes les opérations de la Banque.
Initier, développer et renforcer les partenariats avec les institutions œuvrant dans le domaine du renforcement des capacités à l’échelle internationale, régionale et nationale dans le but d’approfondir et d’élargir la portée des activités de renforcement des capacités dans les PMR.
Mobiliser les ressources aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de la Banque, notamment auprès du Fonds africain de développement
(FAD), du Fonds nigérian de coopération technique (NTCF) et d’autres fonds fiduciaires, afin de mener à bien des initiatives de renforcement des capacités dans les PMR de la Banque.
Contribuer à la préparation des revues trimestrielle, semestrielle et annuelle des activités de renforcement des capacités menées par ECAD et préparer les notes d’information et les rapports pertinents à la demande de la Direction.
En collaboration avec d’autres départements d’ECVP et unités de la Banque, concevoir et mettre en œuvre des programmes de renforcement des capacités dans les domaines de la modélisation, des prévisions et de l’analyse macroéconomiques et du cycle de gestion des finances publiques, y compris la gestion budgétaire, la gouvernance, l’obligation de rendre compte, le suivi des activités d’audit menées par les organes supérieurs en la matière, la mobilisation des ressources nationales, les partenariats public-privé dans le domaine des finances publiques, la gestion de la dette, la planification et la gestion de la politique budgétaire, la programmation financière, etc.
Publicité
Contribuer à l’élaboration et à la révision des programmes phares, des politiques de base, des documents stratégiques et opérationnels de la Banque, ainsi que des notes d’orientation de la Communauté de pratique mondiale.
S’acquitter de toute autre tâche qui pourrait lui être confiée par le Chef de division ECAD.2 et le Directeur principal ECAD.
Critères de sélection
Être titulaire d’au moins un master en économie, développement, finances, sciences sociales ou dans des domaines connexes.
Justifier d’une vaste expérience et d’une solide feuille de route en matière de conception et de mise en œuvre des programmes de renforcement des capacités, d’analyse des politiques publiques ou de renforcement des capacités dans le cadre du développement international, en particulier en Afrique. Un doctorat dans les domaines susmentionnés constituerait un atout supplémentaire.
Avoir au moins quatre (4) ans d’expérience professionnelle pertinente et à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés dans les domaines de la gestion économique, de la formulation de politiques, de la gestion des recettes, de la gestion des dépenses publiques ou dans des domaines connexes.
Avoir une excellente connaissance des questions liées au renforcement des capacités en Afrique et dans les pays en développement en général, notamment en ce qui concerne la gestion macroéconomique, la transparence et l’obligation de rendre compte en matière de gestion macroéconomique, la gestion des finances publiques, la garantie d’un environnement favorable aux entreprises, et la lutte contre la corruption et les flux financiers illicites.
Contribuer à la préparation de déclarations de politique générale, de documents, de mémoires et de divers rapports sur les questions de gouvernance économique.
Faire preuve d’une solide connaissance des initiatives, pratiques et méthodes liées au renforcement des capacités et d’une bonne compréhension des compétences requises pour relever les défis existants en matière de développement.
Avoir démontré sa capacité à évaluer les lacunes en matière de connaissances et de compétences et à prendre des décisions d’intervention efficaces, opportunes et bien déterminées en rapport avec la mission du département en matière de prestation de services.
Faire preuve d’une bonne capacité à présenter des idées et à les faire accepter ; savoir écouter ; être sensible aux différences culturelles, faire preuve de son engagement en faveur de la diversité et être capable de lancer et de gérer des innovations ou des changements.
Être capable d’établir des partenariats avec un large éventail de clients et d’obtenir des résultats qui répondent aux besoins et aux intérêts à long terme de ces derniers, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la Banque.
Justifier d’une excellente connaissance des modèles de développement macroéconomique et d’une forte capacité à interpréter les résultats des recherches pour faciliter le dialogue politique.
Avoir une bonne maîtrise et une connaissance avérée du cycle de gestion financière en Afrique, avec une excellente compréhension du cycle budgétaire, y compris la gestion budgétaire, la gouvernance, l’obligation de rendre compte, le suivi des activités d’audit menées par les organes supérieurs en la matière, la mobilisation des ressources intérieures, les partenariats public-privé dans le domaine des finances publiques, la gestion de la dette, la planification et la gestion de la politique budgétaire, la programmation financière, etc.
Être doté d’une capacité avérée à penser de manière stratégique et à concevoir des plans et des programmes à long terme alignés sur les priorités stratégiques de la Banque.
CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.
Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct [email protected](le lien envoie un courriel)
Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d'un des pays membres de la BAD.
Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées.
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

POSTULER

Publicité
Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire