togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Kadhafi fait face à Tina Glamour : « Je suis méchant mais… »

Tina Glamour, Rapatriée Des Usa ? La Maman De Feu Arafat Dj Répond Aux Rumeurs

[ad_1]

Kadhafi répond à Tina Glamour : « Je suis vilain mais … »

Dans une récente interview accordée à la célèbre animatrice Tina Glamour, le rappeur ivoirien Kadhafi a donné quelques éclaircissements sur les polémiques qui l’entourent. Connu pour son style provocateur et son franc-parler, l’artiste a tenu à répondre aux critiques dont il fait l’objet depuis quelques temps.

D’emblée, Kadhafi a admis être conscient de son image de « vilain ». Il reconnaît volontiers que ses paroles peuvent parfois choquer, mais il insiste sur le fait que sa musique est une expression de sa réalité quotidienne et des problèmes auxquels il est confronté dans les quartiers défavorisés d’Abidjan, sa ville natale.

L’artiste est connu pour aborder des sujets sensibles tels que la violence, la drogue et la corruption. Selon lui, il ne fait que décrire la réalité telle qu’il la voit et tenter de sensibiliser les auditeurs à ces problèmes sociaux. Il affirme que son intention n’est pas de glorifier la violence, mais de la dénoncer et d’encourager les jeunes à trouver des alternatives positives pour changer leur situation.

Kadhafi reconnaît également avoir été influencé par les rappeurs américains, notamment par leur style de vie extravagant et leur attitude rebelle. Il admet que cela peut donner une image négative du rap, mais il rappelle que l’artiste doit être libre de s’exprimer comme bon lui semble, sans être jugé de manière hâtive.

Cependant, Kadhafi révèle qu’il y a une part de provocation dans ses paroles. Il explique que cela fait partie de sa démarche artistique, pour susciter des réactions et provoquer des discussions sur des sujets importants. Selon lui, il est essentiel de briser les tabous et d’ouvrir le débat autour de ces questions qui touchent de nombreux jeunes.

Toutefois, l’artiste assure que ses chansons ne sont qu’une facette de sa personnalité. En dehors de la scène, il est un homme engagé et sensible aux problèmes de la société. Il travaille activement avec des organisations locales pour aider les jeunes défavorisés à sortir de la violence et de la drogue, en leur offrant des opportunités d’éducation et d’emploi.

En conclusion, Kadhafi reconnaît sa réputation de « vilain », mais il soutient que sa musique est avant tout un moyen d’expression et de prise de conscience sociale. Il appelle à ne pas juger uniquement sur les apparences et à reconnaître le message qu’il tente de transmettre à travers sa musique. Que l’on soit d’accord ou non avec ses paroles, il est indéniable que Kadhafi a réussi à se faire entendre et à susciter le débat, ce qui est l’une des missions fondamentales de l’artiste.

[ad_2]