En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

Jacob Zuma au cœur des débats : Les élections sud-africaines sous tension



À moins de deux mois des élections cruciales pour le parti au pouvoir en Afrique du Sud depuis la fin de l’apartheid, toute l’attention est désormais tournée vers un possible retour en politique de l’ancien président sulfureux, Jacob Zuma, dont la candidature à un siège de député est contestée. À l’approche du scrutin du 29 mai, la scène politique sud-africaine est agitée par cette perspective qui divise l’opinion publique.

Jacob Zuma, âgé de 82 ans, a été suspendu du Congrès national africain (ANC) en janvier après avoir annoncé son soutien au parti d’opposition Umkhonto We Sizwe (MK). Cette décision a été perçue comme un acte de défiance envers l’ANC, illustrant la colère persistante de Zuma envers son ancien parti.

Lire aussi : Burkina Faso : Colonel Boukaré Zoungrana nommé ambassadeur au Tchad

Ancien président de 2009 à 2018, Zuma est toujours populaire parmi une partie de la population sud-africaine, en particulier dans son fief du KwaZulu-Natal et parmi les Zoulous qui le surnomment affectueusement « Msholozi ». Malgré les scandales de corruption qui ont entaché son mandat et sa condamnation à 15 mois de prison pour outrage en 2021, Zuma conserve un soutien fervent parmi ses partisans.

La suspension de sa candidature par la commission électorale a suscité des contestations de la part du parti de Zuma, qui a porté l’affaire devant la Cour constitutionnelle. Cette bataille judiciaire alimente un débat passionné au sein de la société sud-africaine, mettant en lumière les divisions profondes qui persistent dans le pays.

2NKgNNpo446AQHmu8zavCR 2 - Jacob Zuma au cœur des débats : Les élections sud-africaines sous tension

La montée des tensions entre l’ANC et le MK pendant la campagne électorale suscite des inquiétudes quant à la stabilité du pays. Les autorités restent vigilantes face aux menaces d’émeutes et d’anarchie proférées par certains partisans de Zuma sur les réseaux sociaux.

Dans ce contexte politique tendu, l’ANC redoute de perdre sa majorité parlementaire pour la première fois depuis des décennies, ce qui pourrait conduire à la formation d’un gouvernement de coalition. Le MK, quant à lui, émerge comme une force politique en pleine ascension, selon les derniers sondages.

Malgré les efforts de l’ANC pour contrecarrer le MK en multipliant les recours judiciaires, le parti d’opposition continue de gagner en visibilité et en soutien, capitalisant sur le discours de persécution de Jacob Zuma et son appel à « reprendre le pays ». La scène politique sud-africaine est ainsi plongée dans une période d’incertitude et de turbulence à l’approche des élections.

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !