Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Bénin : l’opposant Iréné Agossa met une frontière entre opposition et gouvernement
3Vision-Group
05/05/2021 à 07h56 par Tritech Raheem

Après l’échec de son duo au scrutin présidentiel du 11 avril dernier, Iréné Agossa ne souhaite plus du laisser-aller au sein de l’opposition. Le candidat malheureux à la vice-présidence du Bénin, se prononçant sur la désignation de Paul Hounkpè comme chef de l’opposition, a voulu mettre l’accent sur la frontière entre opposants et membres du gouvernement.

 

L’opposant  a présenté ses félicitations à Paul Hounkpè,  Secrétaire exécutif national des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) pour sa nomination à la tête de l’opposition béninoise. « Il a rempli les conditions qu’il faut pour pouvoir être nommé chef de file de l’opposition », a laissé entendre Iréné Agossa. Mais bien avant ces félicitations, l’opposant a évoqué quelques points sur lesquels le nouveau chef de file de l’opposition doit travailler.

Lire aussi : Côte d'Ivoire : un opposant béninois fait des révélations sur Soro et Blé Goudé

Iréné Agossa souhaite que la ligne qui sépare l’opposition et le gouvernement soit lisible. « Ce qui serait désormais clair, c’est que l’opposition va rester dans le couloir de l’opposition et ne plus se retrouver dans le Gouvernement, en ressortir, entrer à nouveau.. », a-t-il indiqué. Selon lui, faire la part des choses ferait en sorte qu’il y ait plus de calme. L’ex-colistier de Corentin Kohoué semble vouloir prendre de contre-pied ses pairs de l’opposition qui demandent des assises nationales afin de parvenir à une gestion consensuelle du pouvoir.

 

Iréné Agossa a également suggéré au chef de file de l’opposition d’être à l’écoute du peuple « Le chef de file de l’opposition doit pouvoir travailler pour que les aspirations soient plus en accord, en phase avec ce qu’il est maintenant. Il faut une clarification au niveau de l’opposition pour que nous puissions mener un combat digne du nom et permettre au peuple de se retrouver dans tout ce qui se passe au niveau du sommet de l’Etat et accepter ces modifications importantes qui se dessinent aujourd’hui au niveau de la classe politique nationale », a-t-il affirmé.

Lire aussi : Benin/Présidentielle : Tout savoir sur le duo Alassane Soumanou-Paul Hounkpe

L’opposant béninois a en outre exhorté Paul Hounkpè à tout mettre en œuvre afin de rendre l’opposition cohérente. Iréné Agossa veut que les  différents courants de « l’opposition convergent vers un idéal : celui du départ du régime en place ».

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 450 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

Après l’échec de son duo au scrutin présidentiel du 11 avril dernier, Iréné Agossa ne souhaite plus du laisser-aller au sein de l’opposition. Le candidat malheureux à la vice-présidence du Bénin, se prononçant sur la désignation de Paul Hounkpè comme chef de l’opposition, a voulu mettre l’accent sur la frontière entre opposants et membres du gouvernement.

 

L’opposant  a présenté ses félicitations à Paul Hounkpè,  Secrétaire exécutif national des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) pour sa nomination à la tête de l’opposition béninoise. « Il a rempli les conditions qu’il faut pour pouvoir être nommé chef de file de l’opposition », a laissé entendre Iréné Agossa. Mais bien avant ces félicitations, l’opposant a évoqué quelques points sur lesquels le nouveau chef de file de l’opposition doit travailler.

Lire aussi : Côte d'Ivoire : un opposant béninois fait des révélations sur Soro et Blé Goudé

Iréné Agossa souhaite que la ligne qui sépare l’opposition et le gouvernement soit lisible. « Ce qui serait désormais clair, c’est que l’opposition va rester dans le couloir de l’opposition et ne plus se retrouver dans le Gouvernement, en ressortir, entrer à nouveau.. », a-t-il indiqué. Selon lui, faire la part des choses ferait en sorte qu’il y ait plus de calme. L’ex-colistier de Corentin Kohoué semble vouloir prendre de contre-pied ses pairs de l’opposition qui demandent des assises nationales afin de parvenir à une gestion consensuelle du pouvoir.

 

Iréné Agossa a également suggéré au chef de file de l’opposition d’être à l’écoute du peuple « Le chef de file de l’opposition doit pouvoir travailler pour que les aspirations soient plus en accord, en phase avec ce qu’il est maintenant. Il faut une clarification au niveau de l’opposition pour que nous puissions mener un combat digne du nom et permettre au peuple de se retrouver dans tout ce qui se passe au niveau du sommet de l’Etat et accepter ces modifications importantes qui se dessinent aujourd’hui au niveau de la classe politique nationale », a-t-il affirmé.

Lire aussi : Benin/Présidentielle : Tout savoir sur le duo Alassane Soumanou-Paul Hounkpe

L’opposant béninois a en outre exhorté Paul Hounkpè à tout mettre en œuvre afin de rendre l’opposition cohérente. Iréné Agossa veut que les  différents courants de « l’opposition convergent vers un idéal : celui du départ du régime en place ».

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 450 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire