Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Iran : une femme condamnée à une lourde peine de prison pour avoir ôté son voile en public
30/08/2019 à 11h49 par La redaction

La militante iranienne des droits civiques Saba Kord Afshari a été condamnée à 24 ans de prison, dont 15 ans de prison pour avoir ôté son voile en public – un acte qui, selon les autorités, favorise la « corruption et la prostitution ».

Saba Afshari, 20 ans, a été condamnée mardi par le tribunal révolutionnaire de Téhéran, après avoir été jugée la semaine dernière pour « propagation de la corruption et de la prostitution en ôtant son voile et en marchant sans voile », et « propagande contre l’État », rapporte Iran Human Rights Monitor.

Selon la même source, ses peines ont été augmentées de moitié en raison de « nombreuses accusations et de précédents casiers ».

La jeune femme et sa mère, Raheleh Ahmadi, étaient toutes deux impliquées dans les manifestations du mercredi blanc, au cours desquelles les filles et les femmes enlèvent leur voile en public, selon le tabloïd britannique Daily Mail.

Les deux femmes partagent souvent des vidéos d’elles se promenant dans la capitale sans leur voile dans le but d’encourager d’autres femmes à laisser leur voile à la maison.

Les autorités auraient fait pression sur Afshari pour qu’elle fasse des aveux sur vidéo – mais elle a refusé avec véhémence. Le ministère du Renseignement a donc placé sa mère en garde à vue pour la contraindre à faire de faux aveux.

Afshari a été arrêté pour la première fois lors d’un rassemblement de protestation au début du mois d’août de l’année dernière, et s’est finalement retrouvé à la prison pour femmes d’Evin.

Après cette arrestation, Afshari, parmi d’autres détenus, a posté un message en ligne sur leur expérience et a utilisé un téléphone portable pour appeler à l’aide depuis une camionnette des forces de sécurité de l’État.

Elle a été amnistiée et libérée en février, alors qu’il ne lui restait que deux mois avant la fin de sa peine.

« Quand j’ai vu de près la situation des prisons… j’en suis venue à la conclusion qu’en Iran, nous ne respectons pas les droits de l’homme », a déclaré Afshari au comité des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne de l’époque. « En fait, en Iran, il n’y a pas de droits de l’homme, encore moins le respect des droits humains dans les prisons ».

Après sa libération, elle a continué à protester contre les violations des droits de l’homme sous le régime iranien et a été arrêtée de nouveau début juin.

Crédit photo : nypost

https://nypost.com/2019/08/29/iranian-civil-rights-activist-gets-prison-for-taking-off-hijab-in-public/

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Nécrologie: Décès de l’acteur Simon Pierre Nikiema dit BRIGA

12/10/2020

Nécrologie: Décès...

« Briga » de son vrai nom Simon Pierre...
L'opposition ivoirienne appelle l'ONU au secours

12/10/2020

L’opposition ivoirienne...

  Les membres de l'opposition ivoirienne se...
Faure Gnassingbé a présidé son premier séminaire gouvernemental

12/10/2020

Faure Gnassingbé...

Faure Gnassingbé, le père de la nation...
Soumaïla Cissé, prochain Président malien ?

12/10/2020

Soumaïla Cissé,...

Six mois après son kidnapping, le leader...
Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko vient d'avoir son doctorat

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

Félicitations au Premier ministre pour ce nouveau...
Murielle Ahouré nommée ambassadrice nationale de l’UNICEF

12/10/2020

Murielle Ahouré...

La championne du monde s’engage pour l’éducation...
Malcolm X : un de ses assassins révèle le motif du meurtre-Vidéo

12/10/2020

Malcolm X...

Malcolm X s’exprimait lors d’une manifestation de...
Côte d'Ivoire : Debordo Leekunfa se prononce sur la situation sociopolitique

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La tension sociopolitique qui sévit en...
Côte d’ivoire: ”Nous sommes prêts à mourir pour notre pays…”, les vérités d’Amon Tanoh à Alassane Ouattara

12/10/2020

Côte d’ivoire:...

S’il y a un homme dont le...
10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Osama Ben Laden

12/10/2020

10 choses...

Cela fait quatre ans qu’une opération du...
Le Sénégal veut inscrire son traditionnel ”Thiébou dieune” au patrimoine de l’Unesco

12/10/2020

Le Sénégal...

Le dossier complet de la candidature est...
Mali : Une otage Suisse tuée par des terroristes

11/10/2020

Mali :...

Le conseiller fédéral suisse des Affaires étrangères...
Présidentielle aux USA : Akon, conseiller du candidat Brock Pierce

11/10/2020

Présidentielle aux...

L'artiste et crypto entrepreneur Akon, deux fois...
Liban : 4 morts dans  l’explosion d’un entrepôt de carburant

11/10/2020

Liban :...

Encore une explosion qui frappe le Liban....
La France fait une incroyable demande à Guillaume Soro

11/10/2020

La France...

  L'Elysée vient de remettre l'ancien président...
Singapour va payer ses citoyens pour faire des bébés

11/10/2020

Singapour va...

Singapour offre un paiement unique pour encourager...
L'opposition ivoirienne appelle l'ONU au secours

11/10/2020

Meeting de...

Le Président du PDCI, Henri Konan Bédié...
Malcolm X : un de ses assassins révèle le motif du meurtre

11/10/2020

Malcolm X...

Malcolm X s’exprimait lors d’une manifestation de...
Assignation à résidence de Maurice Kamto : La France réagit

10/10/2020

Assignation à...

Invité par Bruno Fuchs – député Modem...
Nathaniel Olympio : "ce nouveau gouvernement togolais est-il sérieux ?"

10/10/2020

Nathaniel Olympio...

Nathaniel Olympio tacle un ministre togolais. «...

La militante iranienne des droits civiques Saba Kord Afshari a été condamnée à 24 ans de prison, dont 15 ans de prison pour avoir ôté son voile en public – un acte qui, selon les autorités, favorise la « corruption et la prostitution ».

Saba Afshari, 20 ans, a été condamnée mardi par le tribunal révolutionnaire de Téhéran, après avoir été jugée la semaine dernière pour « propagation de la corruption et de la prostitution en ôtant son voile et en marchant sans voile », et « propagande contre l’État », rapporte Iran Human Rights Monitor.

Selon la même source, ses peines ont été augmentées de moitié en raison de « nombreuses accusations et de précédents casiers ».

La jeune femme et sa mère, Raheleh Ahmadi, étaient toutes deux impliquées dans les manifestations du mercredi blanc, au cours desquelles les filles et les femmes enlèvent leur voile en public, selon le tabloïd britannique Daily Mail.

Les deux femmes partagent souvent des vidéos d’elles se promenant dans la capitale sans leur voile dans le but d’encourager d’autres femmes à laisser leur voile à la maison.

Les autorités auraient fait pression sur Afshari pour qu’elle fasse des aveux sur vidéo – mais elle a refusé avec véhémence. Le ministère du Renseignement a donc placé sa mère en garde à vue pour la contraindre à faire de faux aveux.

Afshari a été arrêté pour la première fois lors d’un rassemblement de protestation au début du mois d’août de l’année dernière, et s’est finalement retrouvé à la prison pour femmes d’Evin.

Après cette arrestation, Afshari, parmi d’autres détenus, a posté un message en ligne sur leur expérience et a utilisé un téléphone portable pour appeler à l’aide depuis une camionnette des forces de sécurité de l’État.

Elle a été amnistiée et libérée en février, alors qu’il ne lui restait que deux mois avant la fin de sa peine.

« Quand j’ai vu de près la situation des prisons… j’en suis venue à la conclusion qu’en Iran, nous ne respectons pas les droits de l’homme », a déclaré Afshari au comité des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne de l’époque. « En fait, en Iran, il n’y a pas de droits de l’homme, encore moins le respect des droits humains dans les prisons ».

Après sa libération, elle a continué à protester contre les violations des droits de l’homme sous le régime iranien et a été arrêtée de nouveau début juin.

Crédit photo : nypost

https://nypost.com/2019/08/29/iranian-civil-rights-activist-gets-prison-for-taking-off-hijab-in-public/

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire