Iran : deux hommes accusés d’homosexualité exécutés


Video player

L’Iran a exécuté deux homosexuels qui avaient été condamnés pour sodomie. L’information est rapportée par un groupe de défense des droits de l’homme, Human Rights Activists News Agency (HRANA).

Mehrdad Karimpour, 32 ans, et Farid Mohammadi ont été exécutés jeudi 03 février 2022 après avoir passé des années dans le couloir de la mort de la prison centrale de Maragheh, a indiqué HRANA. Ils avaient été arrêtés il y a six ans pour sodomie forcée et avaient ensuite été condamnés à mort, a précisé HRANA.

Selon la loi iranienne, la sodomie forcée est définie comme un rapport sexuel non consensuel entre personnes du même sexe. Mais même les rapports sexuels consensuels entre deux hommes sont passibles de la peine de mort.

Shadi Amin, militant des droits de l’homme et directeur exécutif du groupe iranien de défense des droits des LGBTQ, 6Rang, exhorte les gens à contester la légitimité des accusations portées contre Karimpour et Mohammad.

Selon l’organisation caritative internationale de défense des droits des LGBTQ, OutRight International, la plupart des exécutions font suite à des procès expéditifs et à des méthodes d’enquête douteuses. Les condamnations sont parfois basées sur des aveux forcés par la torture, selon Outright International, et les avocats font l’objet d’intimidations de la part du gouvernement.

L’homosexualité est illégale en Iran et les communautés LGBTQ+ sont confrontées à la discrimination, aux poursuites judiciaires et à l’assassinat.

Source

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire