Interview

Interview du rappeur Lasmatik.

Written by La redaction

Un rappeur qui casse les codes avec du kickage et de la « Brutalité » se livre et donne ses impressions sur le rap game togolais.

NB: Cette interview est réalisée en direct sur la radio Metropolys et retranscrite pour nos lecteurs.

Question: Salut Lasmatik.

Réponse: Salutations! Ok braaaaaa rapide et efficace comme un coup de pied dans les couilles. Vous-mêmes vous savez c’est qui c’est. C’est Lasmatik sur la 97.1 radio metropolys avec l’animateur des animateurs Vicenté.

Question: Qui est Lasmatik?

Réponse: Qui est Lasmatik? Rires… Ouais bon l’asmatik c’est moi déjà. Mais plus serieusement, Lasmatik c’est mon nom de scène, mon nom d’artiste parce que je suis asmatique pour de vrai mais mon vrai nom cest Amessiamenou Koffi Percé Toricelli. Un bon koffi
du vendredi. Etudiant en Guinée, 5 ème année de médecine. Rappeur, kickeur, frappeur, trappeur… C’est un peu ca…

Question: Lasmatik, vous êtes à votre second single sorti le 27avril passé. Mais pourquoi GBEMELAN comme titre?

Réponse: Ouais ouais ouais jaen suis aa mon deuxième single. Le 1er etait « Brutalité ». Force à tous mes sauvages déjà. Brutalité est sorti il y a trois mois de cela et mon deuxieme single sorti le 27avril. C’était gbémélan…gbemelan. Déjà pour les initiés, pour ceux qui comprennent la langue gbémelan ca veut dire bête sauvage donc cest l’état d’esprit en fait. C’est le
feeling, c’est la gamme génerale au fait. C’est pas du tout easy mais la bête sauvage ça bosse, ca kicke, ca rage et puis ça laisse pas de place pour la concurence. Gbemelan parce je fais pas dans la demi-mesure ni dans la dentelle. Je bouffe tout sur mon passage. Gbemelan c’est aussi cette rage de vivre, de vaincre que nous les rappeurs, les trappeurs ont a généralement en nous assimilable à un lion dans la jungle. Ouais c’est ca gbemelannnnh. Alolekeooooo!!!!!

Question: Retours après la sortie de GBEMELAN?

Réponse: Retours en géneral positifs mais
les chiffres c’est pas trop mon truc. Moi je rentre au studio et je gueule la sauvagerie. C’est plus le manager qui est apte à répondre à cette question. Mais bon de très bon retours en géneral. Près de 500 téléchargements dès la premiere semaine de sortie du son. Donc en gros, retour positif. Ça a fait son effet.

Question: Comment jugez-vous le rap game togolais?

Réponse: Ah oui le game…le game du 228 se porte bien même si tout n’est pas de la qualité de sa mère. En gros j’aime bien ce que je vois. Ca bosse, ça avance. Faut savoir qu’on est dans une patrie avec d’énormes atouts surtout dans la sphère du rap game. Déjà avec le mina même devant un américain quand tu rappes il aime même si c’est pas un fan du rap si et seulement si tu le fais bien. Il ya des gars qui sont och présentement dans le game à savoir l’éternel Flammez, Peewi et beaucoup d’autres crews qui font beaucoup de bruit dans la capitale comme les GRG qu’on entend plus tôt ces temps ci. Et il ya aussi moi(rires).

Question: Si vous aviez un coup de gueule à lancer contre un mc, ce serait lequel?

Réponse: Ah bon voilà j’attendais moi
aussi le moment où on allait me tendre le micro à exercer mon droit à la liberté d’expression. Si j’ai un coup de gueule à pousser contre quelqu’un ca va être plus contre le Togo ou cette partie du Togo qui incrimine Mic Flammez à cause d’une histoire de voiture et de plaque. Sérieux j’ai vu les gens tirer à boulets rouges sur le mc parce qu’il s’est offert une caisse avec son nom sur la plaque. Et cons que sont les gens ça raconte sur la toile qu’il aurait pu faire une carrière internationale avec cet argent.
Mais what a fuck!!! Ils sont timbrés ceux qui pensent ça…Qu’ils aillent se gratter. Quoi sérieux c’est avec l’argent de cette caisse qu’il ira faire des clips chez Clarence ou faire la promo des ses sons sur Trace avec tout ce que ça représente comme investissement? Togoto djo honvi nto looo!!!!! Le mec est à la tête du rap game depuis un moment. Et puis jai dit rap game pas rap que les zozo n’aillent pas dire ce que j’ai pas dit. Je veux dire c’est fini cette manière de penser. Cette façon de minimiser
le rap me met en rogne. C’est fini l’image du rappeur du ghetto avec le vieux t-shirt un peu balaise sur lui et tout! C’est fini ça. Nous sommes a l’ère du showbiz, a l’ère de rentabilisation des investissements des producteurs. Et pour faire une carrière internationale il faut un minimum d’image. Imaginez que Flammez fasse un feat avec Sarkodie ou Eazi ou encore Runtown… Si les gars devaient se pointer à Lomé, ils iront faire leurs chilling en zem ou en taxi et ça donne quelle image du pays. Vraiment il est grand temps que le togolais regarde plus loin que le bout de son nez. Ouvrons les yeux quoi!!! Voilà!

Question: Perspectives à court, à moyen et à long terme!

Réponse: Kpoerrrr tchalerrrrr!!! Imminent il y a la deamo de gbemelannnh qui va arriver sur ma page Facebook Asmatik Primates Thomahawks Squad et sur toutes les chaines de télé qui se respectent. Et sur le moyen terme des featurings avec des grosses pointures du Rap et ca c’est à suivre de près….
A Long terme l’international ça va sans dire. Actuellement ça bosse côté staff ça cherche les marchés. Un gros big up à Brice l’animateur déja.  Sinon en exclu pour vous à metropolys il ya la sortie du son #Assassin de la sonorité qui va atterir de facon violente. Ouais c’est un peu ca! On est venu pour les buter dans le game ca se voudra très lourd, très revendicateur, tres relevé comme dab de la bonne musique de la bonne vibe. C’est un peu ca sinon…

Question: Freestyl et mot de fin…

Lire la réponse en audio.

Lâchez commentaire sur Doingbuzz

Commentaires

---

Sponsorisé: Pour tous vos projets web 3Vision-Group: Site web l Application web l Logiciel, Référencement l Hébergement Web l Communication digital etc.. cliquez sur l'image ci dessous pour plus de détails .

3Vision-group

A propos du rédacteur

La redaction

Premiers sur l'exclusivité et tout ce qui est sujet brûlant Culture · Cinéma . Interviews · Musique · Clips · Paroles · Emploi . People . Téléchargement etc..
Le web étant devenu un facteur incontournable dans la promotion d'un artiste et de ses oeuvres, s'incarne en projecteur sur la musique africaine en particulier et la culture africaine en général. Un projecteur qui extrapole sa lumière sur les actualités sportives et diverses pour plus de complexité. Une équipe homogène et dynamique assure le buzz comme nom l'indique. , l'exclu et le buzz sont ici!* Email: !

Laissez un commentaire sur doingbuzz