Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Indonésie : Victime d’harcèlement sexuel, elle écope d’une lourde peine de prison
18/11/2018 à 14h21 par La redaction

Une Indonésienne a été condamnée à six mois de prison après avoir été victime de harcèlement sexuel de la part de son employeur.

Baiq Nuril Maknun, 37 ans, a enregistré une conversation téléphonique avec le directeur de l’école où elle travaillait sur l’île indonésienne de Lombok. Elle accuse son directeur d’avoir fait des avances sexuelles non désirées répétées, a déclaré son avocat Joko Jumadi.

La plus haute Cour d’Indonésie l’a reconnue coupable d’enregistrement et de diffusion de matériel « indécent » en vertu de la loi sur l’information et les transactions électroniques du pays après qu’un collègue a utilisé l’audio pour déposer une plainte officielle contre le directeur de l’école.

« Les juges de la Cour suprême sont convaincus qu’elle a violé la loi », a déclaré jeudi à la Fondation Thomson Reuters le porte-parole de la Cour, M. Suhadi.

Suhadi a déclaré que le tribunal l’avait condamnée à six mois de prison et à une amende de 500 millions de roupies (soit 26 800 livres sterling) après avoir annulé un acquittement prononcé en 2017 par une juridiction inférieure.

Selon les militants, la décision de la Cour suprême est une « parodie. »

« Il semble qu’une femme a été condamnée simplement parce qu’elle a pris des mesures pour remédier aux mauvais traitements subis», a déclaré Usman Hamid, directeur exécutif d’Amnesty International Indonésie.

« C’est une parodie que bien que la victime de l’abus allégué ait été condamnée… les autorités semblent avoir pris peu de mesures, voire aucune, pour enquêter sur ce qui semble être des allégations crédibles. »

Maidina Rahmawati, de l’Institut pour la réforme de la justice pénale, une organisation à but non lucratif basée à Djakarta, a déclaré que la décision pourrait être utilisée pour dissuader d’autres victimes de signaler de futurs abus.

« Cette affaire n’est qu’un exemple de la façon dont la loi, qui est trop vague, pourrait être utilisée contre les femmes vulnérables qui essayaient de se protéger » a-t-elle souligné.

Selon une enquête publiée l’année dernière, un tiers des femmes indonésiennes ont été victimes de violences physiques ou sexuelles, ce qui a incité les militants à exiger des mesures.

L’avocat de Mme Maknun, Me Jumadi, a déclaré que la mère de trois enfants déposerait une demande de révision judiciaire pour contester la décision du tribunal, mais pourrait être détenue par les autorités à tout moment.

« C’est une victime et elle veut juste que justice soit faite », a expliqué son avocat.

Une campagne de financement a été mise sur pied afin de recueillir des fonds pour l’aider à payer l’amende. Plus de 240 millions de rupiah (soit 13 150 livres sterling) ont déjà été recueilli.

Crédit photo : pelpnews

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 385 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Plus sur Doingbuzz

Gab, le nouveau repaire des partisans de Trump, expliqué en six points

20/01/2021

Gab, le...

Comme «la nature a horreur du vide»,...
Actualités du jour sur Doingbuzz: Lundi le 19 Janvier 2021

20/01/2021

Actualités du...

Nous vous proposons  un condensé des articles...
États-Unis : Après Twitter, Donald Trump censuré par YouTube et Facebook

20/01/2021

États-Unis :...

Encore président pour quelques jours, Donald Trump...
États-Unis - Incendie au Capitole : le bâtiment évacué après un feu allumé par des sans-abri

20/01/2021

États-Unis –...

Le Capitole à Washington a été provisoirement...
"Je connais le nom et l'adresse de la personne qui détient Diary Sow"

19/01/2021

« Je connais...

Bonne nouvelle pour les parents, proches et...
Tina Glamour,BB Carla

19/01/2021

Tina Glamour...

Entre Tina Glamour et ses enfants, le...
CHAN 2021: Voici la situation dans le groupe du Togo

19/01/2021

CHAN 2021:...

La sélection A' marocaine, le tenant du...
Victoire Biaku : La chanteuse n'est plus célibataire

19/01/2021

Victoire Biaku...

Victoire Biaku n'est plus à présenter. Passée...
Kenya : un pasteur enceinte ses deux filles

19/01/2021

Kenya :...

John Gichira, un pasteur âgé de 51...
Togo : un œuf coûte 150 F l'unité en ce mois de janvier

19/01/2021

Togo :...

Souvent considéré comme  la protéine animale la...
Côte d'Ivoire: Serey Dié « Ma page Facebook a été piraté, je n'ai plus le contrôle»

19/01/2021

Côte d’Ivoire:...

  L'ivoirien Serey Dié Geoffroy est un...
Togo : La taxe des véhicules à moteur entre en vigueur (photo)

19/01/2021

Togo :...

Deux ans après la première mise à...
Mercato: Mandzukic s'engage avec AC Milan

19/01/2021

Mercato: Mandzukic...

Comme annoncé sur les réseaux sociaux, les...
Tournoi UFOA-B U17: La Côte d'Ivoire remporte le trophée en battant le Nigéria en finale

19/01/2021

Tournoi UFOA-B...

Le tournoi de l'union des fédérations de...
Mali : 03 présumés terroristes interpelés

19/01/2021

Mali :...

Trois (03) terroristes viennent d’être interpelés dans...
Détournement de 200 milliards : Zénab N. perd son procès

19/01/2021

Détournement de...

La ministre Zénab Nabaya Dramé citée dans...
Ghana : le vice-président offre une bourse d’étude à étudiante vendeuse d’eau

19/01/2021

Ghana : le...

Dr Alhaji Mahamudu Bawumia, le vice-président de...
« Diary Sow a la bouche ligotée, attachée sur une chaise »

19/01/2021

« Diary Sow...

« Diary Sow a la bouche ligotée, attachée...
France : à 92 ans, Jean-Marie Le Pen se marie religieusement en secret

19/01/2021

France :...

  L'amour n'a pas d'âge, dit-on. Et...
USA : Kamala Harris, la vice-présidente élue démissionne du sénat

19/01/2021

USA : Kamala Harris,...

Après la victoire du camp des démocrates...

Une Indonésienne a été condamnée à six mois de prison après avoir été victime de harcèlement sexuel de la part de son employeur.

Baiq Nuril Maknun, 37 ans, a enregistré une conversation téléphonique avec le directeur de l’école où elle travaillait sur l’île indonésienne de Lombok. Elle accuse son directeur d’avoir fait des avances sexuelles non désirées répétées, a déclaré son avocat Joko Jumadi.

La plus haute Cour d’Indonésie l’a reconnue coupable d’enregistrement et de diffusion de matériel « indécent » en vertu de la loi sur l’information et les transactions électroniques du pays après qu’un collègue a utilisé l’audio pour déposer une plainte officielle contre le directeur de l’école.

« Les juges de la Cour suprême sont convaincus qu’elle a violé la loi », a déclaré jeudi à la Fondation Thomson Reuters le porte-parole de la Cour, M. Suhadi.

Suhadi a déclaré que le tribunal l’avait condamnée à six mois de prison et à une amende de 500 millions de roupies (soit 26 800 livres sterling) après avoir annulé un acquittement prononcé en 2017 par une juridiction inférieure.

Selon les militants, la décision de la Cour suprême est une « parodie. »

« Il semble qu’une femme a été condamnée simplement parce qu’elle a pris des mesures pour remédier aux mauvais traitements subis», a déclaré Usman Hamid, directeur exécutif d’Amnesty International Indonésie.

« C’est une parodie que bien que la victime de l’abus allégué ait été condamnée… les autorités semblent avoir pris peu de mesures, voire aucune, pour enquêter sur ce qui semble être des allégations crédibles. »

Maidina Rahmawati, de l’Institut pour la réforme de la justice pénale, une organisation à but non lucratif basée à Djakarta, a déclaré que la décision pourrait être utilisée pour dissuader d’autres victimes de signaler de futurs abus.

« Cette affaire n’est qu’un exemple de la façon dont la loi, qui est trop vague, pourrait être utilisée contre les femmes vulnérables qui essayaient de se protéger » a-t-elle souligné.

Selon une enquête publiée l’année dernière, un tiers des femmes indonésiennes ont été victimes de violences physiques ou sexuelles, ce qui a incité les militants à exiger des mesures.

L’avocat de Mme Maknun, Me Jumadi, a déclaré que la mère de trois enfants déposerait une demande de révision judiciaire pour contester la décision du tribunal, mais pourrait être détenue par les autorités à tout moment.

« C’est une victime et elle veut juste que justice soit faite », a expliqué son avocat.

Une campagne de financement a été mise sur pied afin de recueillir des fonds pour l’aider à payer l’amende. Plus de 240 millions de rupiah (soit 13 150 livres sterling) ont déjà été recueilli.

Crédit photo : pelpnews

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 385 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire