Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Indonésie : Victime d’harcèlement sexuel, elle écope d’une lourde peine de prison
18/11/2018 à 14h21 par La redaction

Une Indonésienne a été condamnée à six mois de prison après avoir été victime de harcèlement sexuel de la part de son employeur.

Baiq Nuril Maknun, 37 ans, a enregistré une conversation téléphonique avec le directeur de l’école où elle travaillait sur l’île indonésienne de Lombok. Elle accuse son directeur d’avoir fait des avances sexuelles non désirées répétées, a déclaré son avocat Joko Jumadi.

La plus haute Cour d’Indonésie l’a reconnue coupable d’enregistrement et de diffusion de matériel « indécent » en vertu de la loi sur l’information et les transactions électroniques du pays après qu’un collègue a utilisé l’audio pour déposer une plainte officielle contre le directeur de l’école.

« Les juges de la Cour suprême sont convaincus qu’elle a violé la loi », a déclaré jeudi à la Fondation Thomson Reuters le porte-parole de la Cour, M. Suhadi.

Suhadi a déclaré que le tribunal l’avait condamnée à six mois de prison et à une amende de 500 millions de roupies (soit 26 800 livres sterling) après avoir annulé un acquittement prononcé en 2017 par une juridiction inférieure.

Selon les militants, la décision de la Cour suprême est une « parodie. »

« Il semble qu’une femme a été condamnée simplement parce qu’elle a pris des mesures pour remédier aux mauvais traitements subis», a déclaré Usman Hamid, directeur exécutif d’Amnesty International Indonésie.

« C’est une parodie que bien que la victime de l’abus allégué ait été condamnée… les autorités semblent avoir pris peu de mesures, voire aucune, pour enquêter sur ce qui semble être des allégations crédibles. »

Maidina Rahmawati, de l’Institut pour la réforme de la justice pénale, une organisation à but non lucratif basée à Djakarta, a déclaré que la décision pourrait être utilisée pour dissuader d’autres victimes de signaler de futurs abus.

« Cette affaire n’est qu’un exemple de la façon dont la loi, qui est trop vague, pourrait être utilisée contre les femmes vulnérables qui essayaient de se protéger » a-t-elle souligné.

Selon une enquête publiée l’année dernière, un tiers des femmes indonésiennes ont été victimes de violences physiques ou sexuelles, ce qui a incité les militants à exiger des mesures.

L’avocat de Mme Maknun, Me Jumadi, a déclaré que la mère de trois enfants déposerait une demande de révision judiciaire pour contester la décision du tribunal, mais pourrait être détenue par les autorités à tout moment.

« C’est une victime et elle veut juste que justice soit faite », a expliqué son avocat.

Une campagne de financement a été mise sur pied afin de recueillir des fonds pour l’aider à payer l’amende. Plus de 240 millions de rupiah (soit 13 150 livres sterling) ont déjà été recueilli.

Crédit photo : pelpnews

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Cameroun : la taxe sur les téléphones portables suscite de vives polémiques

13/10/2020

Cameroun :...

  Après avoir annoncé l'entrée en vigueur...
Belgique: une femme transgenre nommée vice première-ministre, une première en Europe

13/10/2020

Belgique: une...

La Belgique a mis fin à des...
Prix Nobel d’économie : les Américains Paul R. Milgrom et Robert B. Wilson, récompensés

13/10/2020

Prix Nobel...

Les deux Américains Paul R. Milgrom et...
Primud 2020: Sandia Chouchou clashe violemment Molare

13/10/2020

Primud 2020:...

Dans la soirée d’hier, se tenait les...
Douk Saga : 14 ans après sa mort, l’artiste reste dans la mémoire des mélomanes

13/10/2020

Douk Saga...

12 octobre 2006- 12 octobre 2020, cela...
Burkina Faso: une ville du pays enregistre une forte pénurie de préservatifs…La raison!

13/10/2020

Burkina Faso:...

Dans le sud-Ouest du Burkina Faso, dans...
Rumeurs de fuite du pays/ KKB est en “Côte d’Ivoire et “participera à l’élection présidentielle”, selon sa chargée de communication

13/10/2020

Rumeurs de...

Face aux rumeurs l’envoyant sa famille et...
Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara justifie la raison de son troisième mandat

13/10/2020

Côte d’Ivoire:...

En visite de famille à Odienné dans...
Présidentielle ivoirienne/ voici la date fixée pour le retrait des cartes d’électeurs

13/10/2020

Présidentielle ivoirienne/...

La Commission Électorale Indépendante (CEI) de Côte...
Alison-Madueke : la Nigériane recherchée dans trois pays pour l’un des plus grands détournements de fonds de l’histoire

13/10/2020

Alison-Madueke :...

Alison-Madueke, première femme présidente de l’OPEP (Organisation...
Deux militaires proches de Guillaume Soro s'évadent de prison

13/10/2020

Deux militaires...

2 militaires dits proches de Guillaume Soro...
Drame au Bénin : Plus de 800 motos neuves calcinées

13/10/2020

Drame au...

Grosse perte pour des propriétaires d’une boutique...
Togo : un maire vient d'être destitué

12/10/2020

Togo :...

  C'est une première depuis le début...
Au chômage, malgré trois Masters ce jeune homme émeut la toile

12/10/2020

Au chômage,...

Malgré un parcours académique, très riche, Bamba...
Affi N'guessan : "Là où c'est calé, nous allons décaler"

12/10/2020

Affi N’guessan...

« Là où c'est bouclé, nous allons...
Nécrologie: Décès de l’acteur Simon Pierre Nikiema dit BRIGA

12/10/2020

Nécrologie: Décès...

« Briga » de son vrai nom Simon Pierre...
L'opposition ivoirienne appelle l'ONU au secours

12/10/2020

L’opposition ivoirienne...

  Les membres de l'opposition ivoirienne se...
Faure Gnassingbé a présidé son premier séminaire gouvernemental

12/10/2020

Faure Gnassingbé...

Faure Gnassingbé, le père de la nation...
Soumaïla Cissé, prochain Président malien ?

12/10/2020

Soumaïla Cissé,...

Six mois après son kidnapping, le leader...
Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko vient d'avoir son doctorat

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

Félicitations au Premier ministre pour ce nouveau...

Une Indonésienne a été condamnée à six mois de prison après avoir été victime de harcèlement sexuel de la part de son employeur.

Baiq Nuril Maknun, 37 ans, a enregistré une conversation téléphonique avec le directeur de l’école où elle travaillait sur l’île indonésienne de Lombok. Elle accuse son directeur d’avoir fait des avances sexuelles non désirées répétées, a déclaré son avocat Joko Jumadi.

La plus haute Cour d’Indonésie l’a reconnue coupable d’enregistrement et de diffusion de matériel « indécent » en vertu de la loi sur l’information et les transactions électroniques du pays après qu’un collègue a utilisé l’audio pour déposer une plainte officielle contre le directeur de l’école.

« Les juges de la Cour suprême sont convaincus qu’elle a violé la loi », a déclaré jeudi à la Fondation Thomson Reuters le porte-parole de la Cour, M. Suhadi.

Suhadi a déclaré que le tribunal l’avait condamnée à six mois de prison et à une amende de 500 millions de roupies (soit 26 800 livres sterling) après avoir annulé un acquittement prononcé en 2017 par une juridiction inférieure.

Selon les militants, la décision de la Cour suprême est une « parodie. »

« Il semble qu’une femme a été condamnée simplement parce qu’elle a pris des mesures pour remédier aux mauvais traitements subis», a déclaré Usman Hamid, directeur exécutif d’Amnesty International Indonésie.

« C’est une parodie que bien que la victime de l’abus allégué ait été condamnée… les autorités semblent avoir pris peu de mesures, voire aucune, pour enquêter sur ce qui semble être des allégations crédibles. »

Maidina Rahmawati, de l’Institut pour la réforme de la justice pénale, une organisation à but non lucratif basée à Djakarta, a déclaré que la décision pourrait être utilisée pour dissuader d’autres victimes de signaler de futurs abus.

« Cette affaire n’est qu’un exemple de la façon dont la loi, qui est trop vague, pourrait être utilisée contre les femmes vulnérables qui essayaient de se protéger » a-t-elle souligné.

Selon une enquête publiée l’année dernière, un tiers des femmes indonésiennes ont été victimes de violences physiques ou sexuelles, ce qui a incité les militants à exiger des mesures.

L’avocat de Mme Maknun, Me Jumadi, a déclaré que la mère de trois enfants déposerait une demande de révision judiciaire pour contester la décision du tribunal, mais pourrait être détenue par les autorités à tout moment.

« C’est une victime et elle veut juste que justice soit faite », a expliqué son avocat.

Une campagne de financement a été mise sur pied afin de recueillir des fonds pour l’aider à payer l’amende. Plus de 240 millions de rupiah (soit 13 150 livres sterling) ont déjà été recueilli.

Crédit photo : pelpnews

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire