Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Imam Nanfo menacé de mort, son avocat met en garde
3Vision-Group
03/05/2021 à 09h14 par La redaction

Interdit de prier dans la langue malinké par les associations islamiques en Guinée, Imam Nanfo Diaby n’est pas près d’abandonner sa foi religieuse, malgré les nombreuses menaces qui rôdent autour de lui dans son propre pays. Son avocat Maître Salif Beavogui a révélé que son client fait l’objet de plusieurs menaces, depuis un certain temps, et a émis des mises en garde.

Maître Salif Beavogui a également fait savoir qu’une saisine est déjà dans les couloirs de la Cour Suprême, pour l’annulation d’une décision interdisant Imam Nanfo Diaby de prier en malinké, une langue parlée par l’écrasante majorité de la Guinée et même de l’Afrique de l’Ouest (Mali, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Sierra Leone, Guinée-Bissau, Sénégal…). « Il a saisi la Cour Suprême en annulation pure et simple de l’interdiction faite par le Secrétariat aux affaires religieuses, qui lui interdit de prier sa foi dans la langue malinké. Cette décision d’interdiction est attaquée devant la Cour Suprême, il y a de cela deux mois », a révélé Maitre Salif Beavogui.

« Pendant ce temps, le prédicateur Nanfo Diaby est intimidé, persécuté et menacé par des citoyens, dont on ignore la raison. Or, nul ne doit être inquiété, persécuté, menacé ou poussé à l’exil dans son propre pays, si ce n’est que par des formes prévues par la loi. Donc, je fais une mise en garde, tous ceux qui tenteront de le menacer seront poursuivis par la justice. Une plainte sera déposée contre eux… », a-t-il ajouté.

Les internautes avaient également leur mot à dire dans cette affaire de l’Imam Nanfo qui défraie la chronique, en Guinée, depuis plusieurs mois. « Depuis le début de cette affaire, il y a eu des imams qui se sont levés, un vendredi, devant les musulmans, pour maudire Nanfo. Après avoir maudit Nanfo, Dieu vous a-t-il répondu ? Si Dieu ne vous a pas répondu, c’est que vous n’aviez pas raison », a réagi Amadou Sountou Diaby.

« Si Nanfo meurt, il aura des « Nanfo » plus puissants, déterminé à défendre et à pratiquer notre bel islam. L’islam de notre vénéré prophète Mohamed (PSL), dans les plus belles langues de Dieu, à savoir les langues africaines en générale et le n’ko en particulier. Vive Nanfo le panafricaniste, le grand patriote et l’espoir du prophète Mohamed (PSL) », a indiqué Sufena Camara. « Il faut laisser le Karamo tranquille, Dieu est capable de se venger ou de se défendre Seul ! », a dit Diallo Alphonse Omega. Une vive polémique déclenché en Guinée par les pratiques de l’imam Nanfo.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 451 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

Interdit de prier dans la langue malinké par les associations islamiques en Guinée, Imam Nanfo Diaby n’est pas près d’abandonner sa foi religieuse, malgré les nombreuses menaces qui rôdent autour de lui dans son propre pays. Son avocat Maître Salif Beavogui a révélé que son client fait l’objet de plusieurs menaces, depuis un certain temps, et a émis des mises en garde.

Maître Salif Beavogui a également fait savoir qu’une saisine est déjà dans les couloirs de la Cour Suprême, pour l’annulation d’une décision interdisant Imam Nanfo Diaby de prier en malinké, une langue parlée par l’écrasante majorité de la Guinée et même de l’Afrique de l’Ouest (Mali, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Sierra Leone, Guinée-Bissau, Sénégal…). « Il a saisi la Cour Suprême en annulation pure et simple de l’interdiction faite par le Secrétariat aux affaires religieuses, qui lui interdit de prier sa foi dans la langue malinké. Cette décision d’interdiction est attaquée devant la Cour Suprême, il y a de cela deux mois », a révélé Maitre Salif Beavogui.

« Pendant ce temps, le prédicateur Nanfo Diaby est intimidé, persécuté et menacé par des citoyens, dont on ignore la raison. Or, nul ne doit être inquiété, persécuté, menacé ou poussé à l’exil dans son propre pays, si ce n’est que par des formes prévues par la loi. Donc, je fais une mise en garde, tous ceux qui tenteront de le menacer seront poursuivis par la justice. Une plainte sera déposée contre eux… », a-t-il ajouté.

Les internautes avaient également leur mot à dire dans cette affaire de l’Imam Nanfo qui défraie la chronique, en Guinée, depuis plusieurs mois. « Depuis le début de cette affaire, il y a eu des imams qui se sont levés, un vendredi, devant les musulmans, pour maudire Nanfo. Après avoir maudit Nanfo, Dieu vous a-t-il répondu ? Si Dieu ne vous a pas répondu, c’est que vous n’aviez pas raison », a réagi Amadou Sountou Diaby.

« Si Nanfo meurt, il aura des « Nanfo » plus puissants, déterminé à défendre et à pratiquer notre bel islam. L’islam de notre vénéré prophète Mohamed (PSL), dans les plus belles langues de Dieu, à savoir les langues africaines en générale et le n’ko en particulier. Vive Nanfo le panafricaniste, le grand patriote et l’espoir du prophète Mohamed (PSL) », a indiqué Sufena Camara. « Il faut laisser le Karamo tranquille, Dieu est capable de se venger ou de se défendre Seul ! », a dit Diallo Alphonse Omega. Une vive polémique déclenché en Guinée par les pratiques de l’imam Nanfo.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 451 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire