...

Huawei à AfricaCom2022 : L’Afrique a fait de grands progrès en matière de numérisation


Video player

En tant qu’acteur majeur du secteur, Huawei était très présent lors de l’événement. Sous le thème « Lighting up the Future » (Éclairer l’avenir), l’entreprise a partagé ses connaissances sur les tendances de pointe dans le secteur des télécommunications, notamment le codéveloppement 4G/5G, la connectivité intelligente FMC, la transformation des opérations numériques et le développement vert, qui ouvrent la voie à l’avenir des réseaux numériques en Afrique.

 

Après deux années de rencontres virtuelles, le prestigieux événement annuel AfricaCom, la plus grande conférence technologique d’Afrique, a fait son retour en personne cette année. Se déroulant au Cape Town International Conference Centre (CTICC) du 7 au 11 novembre, l’événement a réuni des opérateurs africains, des élites du secteur et des leaders d’opinion.

Lire aussi : Huawei a lancé son propre système d’exploitation

Lors de la séance d’ouverture de la conférence, Leo Chen, président de la région Afrique subsaharienne de Huawei, a fait une présentation intitulée « Lighting up the Future with Nonstop Innovation ». Il y a exposé les derniers concepts de développement des TIC et les solutions de transformation numérique réussies de son entreprise.

« La haute résilience et la croissance rapide de l’économie numérique du continent, les technologies telles que la 5G, l’intelligence artificielle et le cloud évoluent rapidement et l’adoption des TIC dans un large éventail d’industries est en hausse », a déclaré Chen. « Elles aident l’Afrique à faire avancer la révolution technique, à stimuler la productivité et à augmenter les emplois. »

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

Il a souligné qu’au cours des deux dernières décennies, l’Afrique a fait des progrès considérables en matière de numérisation. Elle a mis en place l’infrastructure du premier kilomètre, reliant les pays du continent à l’internet mondial. En outre, elle a triplé ses infrastructures internet du kilomètre intermédiaire, qui étendent la connexion au sein des pays et entre eux. Toutefois, il reste des défis à relever.

Lire aussi : Transformation numérique : Huawei révèle des astuces que l’Afrique doit utiliser

Bien qu’il existe un appétit pour une plus grande adoption des technologies numériques, des contraintes telles que le déficit de compétences et le manque de solutions technologiques viables entravent la progression de l’adoption des TIC. M. Chen a souligné qu’il existait trois moyens principaux de surmonter ces goulets d’étranglement.

À l’AfricaCom, Huawei a également présenté une série de technologies et de solutions innovantes, notamment le réseau d’antennes à très grande échelle (ELAA), et des solutions telles que le RRU à bande ultra-large, qui permettent de s’attaquer efficacement et à moindre coût à certains des obstacles tels que le manque de ressources spectrales et la portée insuffisante des réseaux de fibre optique qui freinent l’Afrique.

→ A LIRE AUSSI : Twitter veut introduire le chiffrement de bout en bout (E2EE)

→ A LIRE AUSSI : Cloud : 5 plateformes de protection des données à découvrir

→ A LIRE AUSSI : Ordinateur : Que faire lorsque que votre connexion Internet est lente ?

--

Quel est ton avis sur doingbuzz en terme de qualités de service?

Consulter son résultat

Loading ... Loading ...
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire