Haïti : la première dame s’accroche à la vie


Video player

La première dame d’Haïti a été transportée par avion dans le sud de la Floride ce mercredi 7 juillet après-midi pour être soignée dans un hôpital de Miami. Elle a reçu plusieurs balles lors du raid nocturne qui a tué son mari, le président Jovenel Moise. Toutefois, aux dernières nouvelles, les signes vitaux de Martine Moise sont stables.

Le président Moise, 53 ans, a été assassiné dans la résidence du couple à Port-Au-Prince aux premières heures de mercredi par une bande d’hommes armés prétendant être des agents américains de lutte contre la drogue. Sa femme de 47 ans, Martine Moise, a été laissée dans un état critique après avoir subi de multiples blessures au cours de cette attaque meurtrière.

Lire aussi : Haïti/ Les dernières révélations sur les mercenaires qui ont tué le Président Jovenel (Photos)

La première dame a été transportée par Trinity Air Ambulance à l’aéroport exécutif de Fort Lauderdale, elle est arrivée à 15h30. Elle a été emmenée en ambulance au Jackson Medical Center de Miami pour y être soignée. Les autorités ont déclaré que les signes vitaux de la patiente étaient stables mais critiques après qu’elle ait subi plusieurs blessures par balle. Selon la chaîne de télévision Local 10 News, la victime a été blessée par balle aux bras et à la cuisse, ainsi qu’à l’abdomen et à la main, par une blessure non précisée mais grave.

L’attaque dont elle est victime, a été perpétrée par un groupe d' »étrangers », dont certains parlaient anglais et espagnol. Ils ont fait irruption au domicile de M. Moise sur les hauteurs de Port-au-Prince vers 1 heure du matin mercredi, selon une déclaration du Premier ministre du pays francophone. Le Premier ministre Claude Joseph a décrit l’attaque contre le président et la première dame comme un « acte haineux, inhumain et barbare ».

Lire aussi : Affaire décès de la première dame d’Haiti, Doingbuzz vous présente ses sincères excuses

Les assaillants prétendaient appartenir à la Drugs Enforcement Agency (DEA) américaine et étaient des « mercenaires », a déclaré une source gouvernementale au Miami Herald. Le président Moise était accusé d’avoir transformé Haïti en dictature, d’avoir refusé d’abandonner la présidence à la fin de son mandat au début de l’année, d’avoir utilisé des voyous armés pour répandre la peur et d’avoir tenté de modifier la constitution pour consolider le pouvoir, notamment en créant une agence de renseignement qui lui rendait directement des comptes.

Le président américain Joe Biden s’est dit « choqué » par l’assassinat et a déclaré que « beaucoup » d’informations supplémentaires étaient nécessaires. « Nous sommes choqués et attristés d’apprendre l’horrible assassinat du président Jovenel Moise et l’attaque contre la première dame Martine Moise », a-t-il déclaré dans un communiqué.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:, , ,

Laisser votre commentaire