Actualités Haïti

Haiti : des juges craignent d’enquêter sur l’assassinat du président Jovenel Moïse

Haïti/ Assassinat De Jovenel Moïse : Le Premier Ministre Impliquée ?

Un mois après sa mort, la justice haïtienne peine à lancer une enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moise, aucun juge volontaire n’ayant été trouvé. Les juges craignent pour leur vie s’ils se chargent de ce dossier sensible qui a exacerbé la situation chaotique du pays.

Certains juges refusent d’enquêter sur l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, un mois après les faits. “Il s’agit d’un dossier sensible et politique. Avant d’accepter de l’instruire, un juge pense à sa propre sécurité et à celle de sa famille”, a expliqué à l’AFP un juge haïtien anonymement.

À lire aussi :   Assassinat de Jovenel Moïse :  La Colombie accuse un commanditaire haïtien

“Pour cette raison, les magistrats instructeurs ne sont pas très enthousiastes à l’idée de l’accepter”, a-t-il ajouté. Selon le même juge, plusieurs magistrats ont fait savoir au doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince qu’ils n’étaient pas intéressés à travailler sur ce dossier.

Le premier magistrat Bernard Saint-Vil a déclaré aux juges qu’il avait demandé au gouvernement de garantir leur sécurité et avait demandé des gardes du corps. Saint-Vil a déclaré mercredi qu’il annoncerait jeudi le nom du juge d’instruction choisi pour prendre en charge l’affaire portant sur l’assassinat du défunt président Jovenel Moïse, mais il n’a pas été en mesure de le faire, car il reste encore à trouver un juge disposé à le faire.

À lire aussi :   Assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, Boris Johnson réagit

Une enquête internationale sur l’assassinat de Jovenel Moise

La police haïtienne a déposé des plaintes contre plusieurs personnes, dont un juge de la Cour de cassation, un ancien sénateur et un homme d’affaires. Les procureurs de Port-au-Prince ont également émis des convocations à l’encontre d’un chef de parti d’opposition, du chef du propre parti de Jovenel Moise et de deux prédicateurs haïtiens qui s’étaient exprimés publiquement contre le défunt président.

La police haïtienne dit avoir arrêté 44 personnes en relation avec l’assassinat, dont 12 policiers haïtiens, 18 Colombiens et deux Américains d’origine haïtienne depuis l’assassinat de Moise le 7 juillet.

À lire aussi :   Haïti: la Première Dame partage des photos depuis son lit d’hôpital après l’attaque, et pleure son mari assassiné

Jeudi, Haïti a demandé l’aide des Nations Unies pour mener une enquête internationale sur l’assassinat de Jovenel Moise, selon l’ambassade d’Haïti en République dominicaine.

--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire