Guerre en Ukraine : l’Italie visée par la Russie


Video player

Alexej Paramonov, un haut fonctionnaire du gouvernement russe, a évoqué des “conséquences irréversibles” dans les relations entre l’Italie et la Russie si Rome devait se joindre à la “guerre financière et économique totale” contre Moscou.

Le gouvernement russe a exprimé ce samedi 19 mars 2022 des positions sévères à l’égard de l’Italie et de son ministre de la défense Lorenzo Guerini. Le Premier ministre Mario Draghi a qualifiées ces déclarations de “haineuses et inacceptables”

Le directeur du premier département européen du ministère russe des Affaires étrangères, Alexej Paramonov, interviewé par l’agence de presse russe Ria Novosti, a déclaré que “Moscou travaille sur un plan pour répondre aux sanctions lancées par l’Occident, qui sont sans précédent et illégitimes”. S’il y a de nouvelles sanctions contre la Russie, a-t-il ajouté, les conséquences pour l’Italie pourraient être “irréversibles”.

“Les sanctions ne sont pas notre choix. Nous ne voudrions pas que la logique du ministre français de l’économie, Bruno Le Maire, qui a déclaré une “guerre financière et économique totale” contre la Russie, trouve des adeptes en Italie. Cela aurait une série de conséquences irréversibles”.

M. Paramonov n’a pas expliqué en détail quelles pourraient être ces conséquences. Il a ensuite rappelé qu’à l’occasion de la pandémie de coronavirus, la Russie “a fourni une aide importante à l’Italie” : une demande en ce sens avait émané “également du ministre de la défense, Lorenzo Guerini, qui est aujourd’hui l’un des principaux “faucons” et inspirateurs de la campagne anti-russe au sein du gouvernement italien. Dans le contexte de l’hystérie anti-russe”, selon M. Paramonov, les autorités italiennes “ont soudainement tout oublié”.

Face à ces prises de position, le premier ministre Mario Draghi a réagi durement. “J’exprime ma pleine solidarité avec le ministre de la Défense Lorenzo Guerini, qui est victime des attaques du gouvernement russe”, a déclaré le premier ministre dans une note.

 

“La comparaison entre l’invasion de l’Ukraine et la crise pandémique en Italie est particulièrement odieuse et inacceptable. Le ministre Guerini et les forces armées sont en première ligne pour défendre la sécurité et la liberté des Italiens. Je leur adresse les remerciements les plus sincères du gouvernement et mes remerciements personnels”, a-t-il déclaré.

 

Source

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Guerre en Ukraine : l'Italie visée par la Russie Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire