...

Grogne des contrôleurs aériens de l’Asecna dans le ciel africain


Video player

Les contrôleurs aériens de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar, ou Asecna, ont annoncé une grève à partir du vendredi 23 septembre à 08h00 UTC. Ils prétendent qu’il y a des turbulences dans le ciel africain qu’ils n’ont jamais vues auparavant.

L’Union africaine est composée de 17 pays différents. C’est aussi le membre principal d’une agence commerciale; sa composition a été annoncée pour la première fois en août. Cependant, l’avis a été suspendu après l’intervention du président Macky Sall du Sénégal. Suite à deux décisions de justice, l’Asecna a annoncé que la grève n’affecterait pas le Tchad, le Togo, Madagascar ou la Côte d’Ivoire.

Le secrétaire du syndicat des contrôleurs aériens, François Paul Gomis, explique que la raison du manque de motivation dans les négociations était due à des résultats insatisfaisants. L’Asecna a accepté plusieurs demandes formulées lors des négociations des 29 et 30 août. Cependant, ces accords n’ont pas fourni ce que les travailleurs considéraient comme une véritable motivation. Cela comprenait l’acceptation de primes accrues pour le contrôle des contrôleurs, l’amélioration des plans de carrière et des solutions au problème de sous-effectif de l’Asecna.

Asecna ne représente une menace que pour nous.

Le syndicaliste a poursuivi en disant : « Nous avons émis un préavis de grève de trois semaines. Pendant ce temps, le comité ministériel n’a pris aucune décision. C’est pourquoi nous avons décidé de réactiver l’avis et de fournir un service minimal pour les vols militaires, les vols gouvernementaux, les évacuations sanitaires, les vols humanitaires et les vols de recherche et de sauvetage. Asecna n’a fait que nous menacer ; ils ont même menacé de nous virer. Nous sommes dans une bataille comme Asecna, qui ne commence pas à parler.

L’Asecna publie un communiqué de presse déclarant que le syndicat est une organisation clandestine non reconnue. Ils affirment avoir pris toutes les mesures nécessaires pour assurer la poursuite de leur mission de service public.

→ A LIRE AUSSI : Un porte-avions américain en Corée du Sud pour mettre en garde le Nord

→ A LIRE AUSSI : Quatre régions ukrainiennes préparent des référendums sur l’adhésion à la Russie

→ A LIRE AUSSI : Guinée. La junte utilise ‘honte’ et ‘mensonges’ pour décrire les propos du président de la CEDEAO

--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire