Grâce aux déchets recyclés, ce togolais a plus de 250 millions FCFA de revenus


Video player

Un togolais gagne plusieurs millions comme revenu grâce aux déchets. De retour au Togo depuis un certain temps, le togolais Edem d’almeida s’est lancé dans le recyclage des déchets dans le garage familial. Quelques années plus tard, ce projet qui a commencé dans le garage familial est devenu un empire. Edem d’Almeida a créé la startup Africa Global Recycling qui a pour but d’exporter des déchets recyclés vers l’Occident.

En effet, au Togo dans la ville de Lomé la startup AGR (Africa Global Recycling) dans la gestion et la revalorisation des déchets. Le centre de tri de la startup AGR traite plus de 46 types de déchets à savoir des plastiques, des équipements électroniques, du papier, des cartons, du verre, des métaux et même des pare-chocs de voitures accidentées. Pour transformer toutes sortes de matériaux, la start-up s’est équipée de machines ultramodernes dont des extrudeuses, ou encore des agrégateurs pour la fabrication de fibres synthétiques, blocs optiques, feutres tissés pour l’industrie automobile.

C’est en 2013 qu’Edem d’Almeida, entrepreneur Franco-Togolais, est revenu dans son pays d’origine pour monter depuis le garage de ses parents sa start-up de collecte et de revalorisation de déchets. Sur Le Point Afrique, il explique qu’il faudrait presque revenir en arrière et redéfinir la notion de déchet et d’environnement dans le contexte spécifique africain.

Le fondateur de la startup AGR a expliqué : « Nos déchets sont composés à plus de 50 % de sable, de 10 à 11 % de matières recyclables, dont le plastique, et surtout de déchets organiques (…) Quand un Africain balaie sa maison, un tri sélectif s’opère à la source. Dans la balayette, on emporte le sable avec les autres déchets ménagers ».

Selon ses propos, la mauvaise compréhension des traditions autour du déchet empêche les responsables et les partenaires de construire une filière intégrée et efficace. Cette situation serait à l’origine de la multiplication des dépôts d’ordures, alors que la majorité des rebuts sont organiques et donc facilement valorisables.

D’après des données datées 2018 de la Banque Mondiale, l’Afrique subsaharienne est la région du monde qui produit le moins de déchets, avec 460 grammes par habitant et par jour. Pourtant, le continent est confronté à l’augmentation des volumes d’ordures à collecter et à traiter en raison du taux de recyclage faible. Un défi majeur en particulier pour les mégalopoles africaines qui connaissent un essor démographique rapide et les problèmes d’urbanisation qui en découlent.

La ville de Lomé est concernée, avec plus de 350 000 tonnes de déchets qui sont produits chaque année. Malgré la décharge d’Agoè Nyivé et le nouveau projet de Centre d’enfouissement technique des déchets du Grand Lomé, la gestion est difficile au quotidien. En créant Africa Global Recycling (AGR), Edem d’Almeida veut promouvoir un meilleur modèle de gestion de déchets auprès des décideurs, des États et des collectivités.

Une approche plutôt prometteuse, puisque AGR a réussi à réaliser un chiffre d’affaires annuel de plus de 250 millions francs CFA (382 234 euros) et créé une cinquantaine d’emplois. Toutefois, la start-up a rencontré certaines difficultés. Outre l’absence de cadre législatif, le manque d’accompagnement sur le plan financier, la faible connaissance du marché et le déficit de main-d’œuvre, la pandémie de Covid-19 a entraîné des pertes à cause de la mise à l’arrêt des activités économiques. Pour gérer la crise, Edem d’Almeida a stabilisé les opérations de l’entreprise.

Au bout de 8 ans d’existence, AGR est parti d’un modèle exclusivement centré sur la vente de déchets recyclables pour se diversifier avec de nouvelles prestations comme le conseil, la formation, l’ingénierie de gestion des déchets. La start-up propose également depuis peu des solutions intégrées de projets RSE. À l’avenir, Edem d’Almeida ambitionne de créer des produits issus des déchets qu’il transforme afin de les exporter vers l’Europe, l’Asie ou encore le Moyen-Orient. Pour ce faire, AGR a besoin de financements plus importants.

Dans ses projets d’expansion, Edem d’Almeida a récemment noué un partenariat avec Gozem, le leader du transport rapide au Togo, afin de permettre aux usagers de faire ramasser leurs déchets de toutes sortes via cette application.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire