Comment Gianni Infantino a insulté ouvertement les Africains


Video player

La FIFA continue de faire sa campagne afin que la coup de monde qui se déroule tous les quatre ans, soit ramenée à deux ans. Le chef de l’instance dirigeante du football international, Gianni Infantino a suggéré qu’organiser la Coupe du monde plus souvent pourrait sauver les migrants africains de la “mort en mer”.

La Commission européenne et l’UEFA, l’instance dirigeante du football européen, sont parmi ceux qui ont exprimé leurs inquiétudes quant aux projets de Coupe du monde. Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a donc fait campagne mercredi à l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Le dirigeant du football mondial estime que le football se dirigeait dans une direction où “quelques-uns ont tout et la grande majorité n’a rien.”

Il a déclaré à l’organe des droits de l’homme que “nous devons trouver des moyens d’inclure le monde entier, de donner de l’espoir aux Africains afin qu’ils n’aient pas besoin de traverser la Méditerranée pour trouver – peut-être – une vie meilleure mais, plus probablement, la mort dans la mer.”

Gianni Infantino a ajouté : “Nous devons donner des opportunités, donner de la dignité. Pas par la charité, mais en permettant au reste du monde de participer. Peut-être que la Coupe du monde tous les deux ans n’est pas la solution. Nous en discutons.”

Les remarques d’Infantino ont été accueillies avec indignation. Ronan Evain, directeur exécutif du groupe Football Supporters Europe, a déclaré que les remarques étaient “dégoûtantes” et que l’idée d’une Coupe du monde biennale était un “plan mégalomaniaque”.

Après que ses remarques aient provoqué la colère, Infantino a pris la parole sur Twitter pour dire que ses commentaires “semblent avoir été mal interprétés et sortis de leur contexte.” Il a déclaré que son “message plus général était que toute personne en position de décision a la responsabilité d’aider à améliorer la situation des gens dans le monde”.

Rappelons que la prochaine Coupe du monde aura lieu à la fin de l’année au Qatar. Les préparatifs ont été marqués par des inquiétudes concernant les droits de l’homme, notamment ceux des travailleurs migrants.

 

Source

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire